Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 2. Episodes 22 et 23.

2 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 2. Episodes 22 et 23.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 2. Episodes 22 et 23. The Chopper / Johnny and Dora.
SEASON FINALE


S’il y a bien quelque chose à quoi je ne m’attendais pas du tout avec cette saison 2 de Brooklyn Nine-Nine c’est bien au départ de Gina (sic) et de Captain Holt (SIC). Je crois que le départ de ces deux personnages est l’une des plus grosses prises de risque que la série ait pu faire depuis ses débuts mais c’est une bonne prise de risque car c’est la preuve que les scénaristes sont confiants face à ce qu’ils préparent pour l’année prochaine. Bien entendu, on se demande qui est-ce qui va remplacer le Captain Holt et bien que je suppose que les scénaristes n’ont pas encore leur nouvelle tête d’affiche, j’aimerais bien que cela soit une femme. Si cela ne sera probablement pas Kyra Sedgwick (qui aurait été parfaite dans ce rôle, vu à quel point son personnage de Madeline Wuntch est toujours aussi succulent, notamment dans ces deux derniers épisodes), j’aimerais bien que cela soit une actrice connue et impressionnante. Ou alors ils nous dégotent un Ron Swanson bis et là, je ne pourrais pas mieux demander de la part de Mike Schur et Dan Goor. Le départ de Gina à côté est un autre départ important de la série car c’est un personnage qui reste l’un des plus drôles de la série à l’heure actuelle. C’est une vraie prise de risque que de se séparer de ces deux là mais j’apprécie la prise de risques (si ce n’est pas pour des raisons financiers je l’espère).

Par ailleurs, cette fin de saison est également l’occasion pour Jake et Amy d’enfin s’embrasser et d’enfin montrer leur attirance mutuelle. C’était quelque chose que Brooklyn Nine-Nine se retenait de faire depuis une saison et demie. Il était donc temps que les choses parlent d’elles-même et cet épisode le fait de façon judicieuse. Après avoir fait quelques recherches sur le départ de nos deux personnages emblématiques de la série, j’ai découvert que finalement ils n’allaient pas être absent tout le long de la saison prochaine. En faisant partir ces deux personnages, Brooklyn Nine-Nine veut seulement les éloigner des 9-9 et de tenter de faire autre chose avec un nouveau Captain. Et l’on pourrait donc probablement voir Holt et Gina à leur nouveau poste. Ce qui serait une occasion en or de faire ce que les scénaristes avaient déjà pu vivre dans The Office quand l’un des personnages avait quitté Dunder Mifflin afin de rejoindre une autre société. J’apprécie en tout cas qu’ils aient donné l’impression que tout était en train de changer car c’est en grande partie le cas mais c’est aussi un épisode qui sort un peu des carcans du genre. Peu de comédies aujourd’hui arrivent à se séparer d’une dynamique qu’ils ont depuis le départ et c’est même souvent ce qui bride la série de tout un tas de nouvelles possibilités. Modern Family connaît ça et a voulu briser un peu la glace cette année avec les voisins des Dunphy qui ont été sacrément mal exploités.

« The Chopper » quant à lui est donc un avant dernier épisode de saison tout à fait bon. En effet, les scénaristes parviennent à placer les pions de façon judicieuse afin de nous embarquer petit à petit vers la fin de la saison. Mais cela reste un solide épisode de Brooklyn Nine-Nine malgré tout. En effet, la première histoire de l’épisode permet de mettre Jake au coeur de l’histoire et une fois de plus de rappeler que c’est lui le héros de la série. Ce qui manquait peut-être à cet épisode, c’est une vision un peu moins préparation de la saison suivante et du dernier épisode de la saison. J’aurais en tout cas beaucoup apprécié que cela soit fait de cette façon. C’est aussi un épisode qui donne à Holt l’occasion de rappeler quelle est sa place à lui aussi. Surtout que la place de ce dernier est un peu remise en jeu, pour le meilleur puisque c’est justement ce qui lance le dernier épisode de façon particulièrement judicieuse. La scène en slow motion avec Jake, Boyle et Holt a beau être un poil too-much, j’ai trouvé ça particulièrement drôle et cela rappelle encore les meilleurs moments de cet épisode. C’est sans parler de Gina qui a elle aussi l’occasion de rappeler qu’elle est un personnage indispensable à Brooklyn Nine-Nine (et son départ - ou semi-départ - pour la saison prochaine me fait déjà mal au coeur).

Car Gina c’est l’un des coeurs humoristiques de Brooklyn Nine-Nine. Sans elle, la série n’est plus aussi passionnante de ce point de vue là. Dans sa façon de mettre en place le dernier épisode, « The Chopper » est d’une efficacité redoutable. Il donne à chaque personnage les clés de la fin de la saison afin de nous offrir petit à petit ce que Brooklyn Nine-Nine sait faire de mieux en termes de comédie. Le dernier, « Johnny and Dora » est là pour délivrer une conclusion à plusieurs intrigues et notamment celle d’Amy et Jake. Je pense qu’il était temps d’enfin mettre les choses au clair entre ces deux personnages et c’est ce que fait cet épisode de façon très maligne. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série aille dans cette direction étant donné que depuis 2 ans elle préfère tourner autour du pot mais je reconnais que la surprise est bien menée et que le scénario fonctionne. Cet épisode tente aussi de rassembler toutes les forces de cette seconde saison, aussi bonne que la première (malgré quelques ratés en début de parcours). Elle nous rappelle encore et encore que Brooklyn Nine-Nine est plus qu’une simple comédie de bureau dans un commissariat et ce n’est pas la première fois que Mike Schur et Dan Goor nous font le coup. Parks & Recreation était déjà excellente dans ce registre là.

Dans sa façon d’utiliser chacun des personnages, Brooklyn Nine-Nine rappelle aussi qu’il y a une vraie cohésion de groupe là dedans et que cela change de beaucoup de séries que l’on pourrait voir habituellement. Sans forcément s’attendre à une évolution pareil à la fin, j’ai presque été ému par le départ de Holt. Car quand j’ai vu l’épisode, je m’attendais à ce qu’il quitte réellement la série. Fort heureusement ce n’est pas vraiment le cas (et même si le départ total n’était pas totalement suggéré dans le sens où l’implication émotionnelle n’était pas ce qui ressortait le plus), j’ai tout simplement adoré.

Note : 8.5/10 et 9.5/10. En bref, belle fin de saison.

Commenter cet article