Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Deutschland 83. Saison 1. Pilot (Allemagne).

25 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Deutschland 83

Critiques Séries : Deutschland 83. Saison 1. Pilot (Allemagne).

Deutschland 83 // Saison 1. Episode 1. Quantum Jump (Pilot).


Dans les séries d’espionnage se déroulant dans les années 80 on a The Americans, une brillante série sur fond de Guerre Froide et d’espionnage des russes sur le sol américain. Deutschland 83 veut nous raconter une autre partie de la Guerre Froide où les communistes de l’Est ont envoyé des espions à l’Ouest afin de voir ce que les américains veulent faire de l’arme nucléaire. Ce premier épisode cherche avant tout à nous raconter l’histoire de Moritz, ce jeune espion qui sera notre héros tout au long de la série. C’est un jeune espion qui a tout pour plaire, une bonne tête et puis qui est parfait pour se cacher dans la masse et donc mieux pénétrer le monde de l’Ouest. Cette série a fait sensation lors du dernier festival de Série Mania et j’étais curieux de savoir pourquoi. Ce premier épisode veut aussi nous mettre rapidement en conditions, mettre en scène la vie du jeune Moritz à l’Est, raconter ses problèmes (sa mère malade, etc.) afin de le propulser ni une ni deux de l’autre côté de la frontière (et ce sera contre son gré). C’est donc ici un peu la réponse européenne à The Americans sans pour autant vouloir nous raconter le même point de vue de la Guerre Froide. C’est donc sur un sol différent (l’Allemagne divisé en deux Etats) que la série veut nous raconter l’histoire d’un jeune homme que l’on envoie dans un monde nouveau afin de faire des mauvaises choses soi-disant pour son pays.

Jeune et inexpérimenté, le jeune espion Moritz Stamm est envoyé à l'Ouest par les services secrets est-allemands et se retrouve ainsi pris au piège entre idéologie et morale personnelle.

Sauf que le pauvre, il est pris un peu de court et tente alors de comprendre ce qui se passe autour de lui (et pourquoi tout cela est fait). Car il a beau répondre à des ordres, il va aussi découvrir un monde complément différent de celui dans lequel il a vécu. J’ai bien aimé la façon de jouer le contraste entre quelque chose d’assez carré et austère et l’Ouest, beaucoup plus libéré (notamment d’un point de vue musical avec 99 Red Luft Balloons de Nena qui raisonne tout au long de la seconde partie de l’épisode). « Quantum Jump » n’était peut-être pas aussi fascinant que j’aurais probablement pu le souhaiter mais l’épisode parvient malgré tout à nous accrocher à un univers original tout en utilisant des choses que l’on a déjà vu ailleurs dans d’autres séries et films d’espionnage. La Guerre Froide est un sujet vu et revu et pourtant, il y a toujours de nouvelles choses à faire. C’est ce que tente de démontrer Deutschland 83 à sa façon. Le personnage de Martin/Moritz va nous offrir quelques bons moments (dans le supermarché, le moment où il doit photographier des documents secrets américains en guise de première mission, etc.). Ce premier épisode est truffé de moment de ce genre là qui parviennent à rapidement installer un véritable climat.

Bien entendu, au delà du fait que Martin/Moritz est un bleu qui fait des erreurs, c’est aussi justement ce qui pourrait rendre le tout plus intéressant que prévu : admettant qu’il connaissait des cubains et le fait qu’il n’ait pu résister à la tentation d’appeler sa petite amie à l’Est depuis la maison du General Edel. Mais justement, ces erreurs rendent ce premier épisode un poil plus palpitant alors que globalement, la narration doit encore trouver sa façon d’aborder le sujet. Il y a de bonnes idées mais ce n’est pas toujours solidement fait à mon goût. Peut-être que j’en attendais un peu trop de la part de cette série, je ne sais pas mais en tout cas, j’ai surtout envie de voir ce que cela peut donner sur le long terme. Ce premier épisode ne sert véritablement que d’introduction et cela se ressent. Il y a des pistes pour la suite mais pas vraiment de surprises. Côté mise en scène et photographie on retrouve la qualité des séries co-produites par Sundance TV. C’est un choix visuel judicieux que fait Deutschland 83 afin de ne pas nous donner l’impression de voir une série allemande comme les autres étant donné que côté mise en scène, je n’ai rien vu de très brillant chez eux en matières de fiction.

Note : 6.5/10. En bref, un premier épisode qui donne envie d’en voir plus.

Commenter cet article