Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 3.

18 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Devious Maids

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 3.

Devious Maids // Saison 3. Episode 3. The Awful Truth.


J’ai tendance à avoir de petits problèmes avec Devious Maids cette année. Rien de bien grave mais disons que je ne retrouve pas forcément la fraicheur des débuts. Certaines intrigues sont filiformes et sans véritable ampleur. De plus, certains personnages commencent sérieusement à le taper sur le système pendant que d’autres sortent leur épingle du jeu. Ceux qui s’en sortent le mieux cette année sont les Powell. Ces derniers sont excellents et tout ce que je peux attendre de la part de ce couple frapadingue. Alors que leur maison a été le témoin d’un massacre, on se rend rapidement compte que la série a besoin de rappeler encore une fois que cette maison n’est plus vraiment celle où il faut passer ses vacances. Elle est même devenue une attraction de touriste. Pauvre Evelyn, on peut la comprendre qu’elle ait envie de vendre la maison même si Adrian a trouvé un moyen de la convaincre de devenir sa maîtresse SM afin de s’amuser un petit peu. Les fantasmes sexuels d’Adrian auraient pu être une très mauvaise idée et il se trouve que c’est la meilleure que la série ait pu avoir cette année. Heureusement, ce n’est pas la seule bonne intrigue. J’ai bien aimé aussi Rosie.

Le seul problème avec Rosie c’est que son passé est plus intéressant que sa relation avec Spence. Ce dernier est tellement ennuyeux et ce n’est pas récent, c’est le cas depuis la saison précédente. Cette relation respire la mauvaise naphtaline car c’est redondant et que Rosie a tendance à être un peu niaise parfois. C’est la faute à l’actrice et bien que cela colle avec l’univers très telenovela de Devious Maids, je ne suis pas nécessairement d’accord avec le besoin de la coller avec un homme toujours aussi rondoudou. Par ailleurs, je ne peux que féliciter la série pour ce qu’elle tente de faire avec le passé de Rosie. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que cela prenne aussi rapidement forme. Au moins on ne perd pas de temps. Si seulement cela pouvait rapidement se transformer en bain de sang. Après tout, il y a un meurtrier dans les parages qui semble faire une fois de plus rage à la fin de ce dernier épisode, s’en prenant à la pauvre Naya Riviera. Cette dernière n’a pas apporté grand chose à la saison 3 mais elle savait trop de choses sur ses clients (et je suppose que la mort dans le jardin des Powell et la future mort de ce personnage ont un lien avec cette famille de cinglés).

Je trouve que Devious Maids a justement su intégrer ce mystère de la meilleure façon qu’il soit. On est pris aux tripes sans pour autant avoir l’impression que la série en fait des caisses. Du coup, les erreurs sont toujours les histoires de Marisol. Ce que je ne comprends pas du tout ce que Devious Maids veut faire d’elle et de son homme de ménage. C’est devenu tellement ridicule au fil de cet épisode que de faire trainer cette intrigue au delà est déjà une très mauvaise idée. De plus, cela prend tellement de temps dans cet épisode que certaines intrigues n’ont malheureusement pas le temps d’éclore. C’est sans parler du mariage de Zoila et de l’enfant qu’elle a dans le ventre qui n’est pas celui de Javier mais celui de Paulo. C’est bien un gros problème de choix d’intrigues que fait la série ici alors que je m’attendais justement à ce que Devious Maids puisse enfin s’éloigner ce qui se fait de plus mauvais dans la série afin de se concentrer sur ses meilleures intrigues. Pour le moment je reste donc septique quant à la suite de la saison. J’avais déjà eu ce sentiment là l’an dernier alors que Devious Maids perdait de sa fraîcheur des premiers jours. Marc Cherry a semble t-il du mal à sortir de ce qu’il avait déjà fait avec Desperate Housewives qu’il semble tenter de copier-coller ici.

Note : 5.5/10. En bref, avec du bon et du moins bon.

Commenter cet article