Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 4.

23 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Devious Maids

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 4.

Devious Maids // Saison 3. Episode 4. Since You Went Away.


Cet épisode tente de rassembler un peu mieux tous nos personnages féminins préférés alors que Blanca disparaît. Cette dernière disparaissait à la fin de l’épisode précédent et forcément, nos filles préférés sont à sa recherche. J’aime bien la façon dont Devious Maids exploite ce genre d’intrigues même si c’est une corde que Marc Cherry a déjà usé mainte et mainte fois dans Desperate Housewives. Je ne suis pas contre la façon dont l’histoire évolue car malgré tout, c’est assez efficace. Le rythme est là et je crois que c’est le premier épisode de la saison où je n’ai pas trop ressenti de problèmes dans la narration. Au contraire, je trouve que la série a réussi à faire quelque chose d’assez amusant avec son univers qui fonctionne comme il se doit. Blanca n’est pas le meilleur personnage que la série nous ait introduit, surtout si c’est pour la faire disparaître aussi tôt dans la saison mais c’est une perspective intéressante qui permet aussi de donner à l’intrigue meurtrière de la saison quelque chose d’un peu plus piquant. Marc Cherry aime les meurtres en tout genre, les intrigues un peu « juicy » comme il aime si bien le dire. Si la disparition de Blanca est exploitée par Taylor par le fait qu’elle aurait démissionnée, Carmen ne peut pas le croire et elle a bien raison.

Taylor est de toute façon le genre de personnages en lequel on ne peut pas du tout avoir confiance et cet épisode vient rajouter une couche de suspicion sur ce personnage. Le retour de la mère Delatour à la fin de l’épisode en guise de cliffangher est un peu facile et surtout ridicule. Disons que je n’ai pas du tout envie de croire à ces conneries et que ce serait trop facile si c’était elle. Mais d’un autre côté, cela permet aussi de redonner à ce personnage un certain intérêt alors que depuis la saison dernière, elle ne nous a rien raconté de bien nouveau. Carmen continue de son côté d’être celle que j’ai du mal à comprendre cette année. Elle passe d’intrigues en intrigues sans qu’il n’y ait de véritable intérêt. On s’en moque de sa robe, on s’en moque de Sebastien et pourtant, elle se retrouve à faire le dos d’Adrian avec des talons aiguille. Si cette histoire permet de rappeler l’une des idées les plus drôles et saugrenues de la saison, le résultat laisse tout de même perplexe. Va t-on vraiment passer 13 épisodes sur le fétichisme d’Adrian ? C’est une question que je me pose. Peut-être car Marc Cherry n’a pas eu le temps d’exploiter suffisamment cette idée avec Maisy et Rex dans la première saison de Desperate Housewives ? Ce serait tout de même sacrément bête. Non ?

A côté de ça, Rosie continue d’être partagée entre les deux hommes de sa vie pendant que Geneviève fait une proposition à Zoila que cette dernière ne peut pas refuser. D’ailleurs, Zoila est l’un des personnages les plus inintéressants de la saison. Je ne sais pas vraiment pourquoi je n’arrive pas à m’intéresser à son histoire mais il n’y a rien de très passionnant là dedans. Au contraire, Devious Maids tente donc de faire plus de choses ailleurs, à la fois du point de vue de la disparition de Blanca et l’enquête sur le meurtre qui commence enfin à réellement prendre forme. Il était temps que les choses bougent un peu dans une saison qui a débuté très mollement. Je pense que Marc Cherry n’est plus du tout le créateur moderne qu’il était à l’époque de sa précédente série sur ABC. C’est maintenant un créateur qui s’est un peu trop reposé sur ses lauriers et je me demande s’il se rend compte qu’il est en train de copier petit à petit des idées qu’il a déjà exploité dans sa précédente série. C’est tout de même dingue. Les ressemblances entre cet épisode et Desperate Housewives sont plus que frappantes sauf que ce n’est pas toujours dans le bon sens du terme, surtout que la comparaison ne peut pas tenir tant la série de ABC est supérieure à celle ci en termes de qualité.

Note : 5/10. En bref, avec un peu d’énergie, l’épisode gagne quelques points mais ce n’est pas encore suffisant pour briller.

Commenter cet article