Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hannibal. Saison 3. Episode 3. Secondo.

19 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hannibal

Critiques Séries : Hannibal. Saison 3. Episode 3. Secondo.

Hannibal // Saison 3. Episode 3. Secondo.


Après nous avoir introduit la saison dans les deux épisodes précédents, celui-ci veut nous faire entrer un peu plus dans le vif du sujet. On retrouve alors d’un côté Will dans le manoir lituanien de la famille Lecter. Will va rencontrer Chiyo (incarnée par Tao Okamoto) qui est confinée là bas depuis pas mal de temps. Hannibal a toujours été en contrôle de toute sa vie et même de celles des autres. Enfin, en partie bien entendu. Il contrôle les gens et aime contrôler ce qui se passe autour de lui. Chiyo est un personnage intéressant qui va rapidement nous raconter des tas de choses au travers de ses faces à faces avec Will. Elle n’a jamais voulu devenir ce que Hannibal a prédit qu’elle deviendrait : une tueuse. Bien entendu, la série aime beaucoup noyer le poisson et c’est pour cela que tout ce que Chiyo peut nous raconter peut rapidement devenir assez confus. J’aime bien la complexité de ce personnage qui s’inscrit parfaitement dans la ligne de conduite d’une série qui adore justement remettre en question la place de chacun de ses personnages. En créant une narration aussi confuse, la série veut nous égarer mais si cela aurait pu être une mauvaise idée, cela s’avère être ingénieux. Car si l’on nous perd au travers du voyage en Lituanie de Will, ce n’est jamais pour nous perdre complètement non plus. La narration se veut dramatique mais dans un premier temps curieuse. Will espionne, observe, tel un prédateur observe sa proie.

Il y a d’ailleurs une vraie symbolique dans cet épisode avec Will et ses jumelles, comme s’il observait les oiseaux et son oiseau ici c’est Chiyo. Mais ce qui est d’autant plus intéressant chez Will, c’est le fait qu’il est à mi chemin entre embrasser ce que Hannibal a toujours voulu qu’il devienne et quelque chose qui chez lui, permet au personnage de garder un certain sens moral (derrière ses hallucinations toujours plus amusantes, dont une avec Hannibal lui-même). Will a beau être allé en Lituanie afin de trouver des indices sur Hannibal, il ne va pas forcément avoir ce qu’il était venu chercher au départ. Il va rencontrer quelqu’un. Le fait que Hannibal et Will soient sur des chemins différents en ce début de saison permet aussi à la série de se poser des questions qu’elle ne s’était pas vraiment posé auparavant. Du côté de Hannibal, les choses sont différentes et l’ambiance beaucoup plus suave, chaleureuse et luxueuse (pendant que Will est dans une ambiance froide et brumeuse en Lituanie). Mais il y a aussi Bedelia et cette dernière sait très bien ce qu’elle doit faire de la bête. Elle adore lui poser les questions qui fâchent pendant qu’il prend soit de poignarder un invité qui semble faire des chichis avec le pic à glace (façon Basic Instinct) dont il s’est servi pour briser les glaces des cocktails maison. La confrontation entre Bedelia dont l’esprit est tourmenté et un Hannibal qui commence aussi à prendre le dessus sur elle, c’est tout de suite passionnant.

Les erreurs de Will dans l’épisode précédent c’est qu’il prenait presque conscience du fait qu’il a tenté de devenir le protégé d’Hannibal dans le but de le capturer. Sauf qu’il n’a pas réussi car Hannibal s’est joué de lui et s’est servi de lui. Ce n’est pas la meilleure façon de le battre à son propre jeu et c’est pour cela que Will a compris qu’il a besoin de se retrouver à la même place que lui, d’égal à égal afin de le confronter. Quand Bedelia dit à Hannibal « You’re going to be caught, it’s already set in motion », on sent que pour la première fois Hannibal est presque perdu et surtout, pris au piège. On voit qu’il n’est pas très serein car il sait pertinemment que Will va réussir à trouver un moyen de le déstabiliser. Et c’est là que la façon dont il dispose les corps (comme des oeuvres d’art) prend son sens pour la série. Finalement, ce nouvel épisode de Hannibal démontre encore une fois toute la force de cette série et sa capacité à extraire des choses passionnantes de chacun des personnages. Finalement, ce nouvel épisode de Hannibal permet de montrer le chemin que Will et Hannibal suivent, mais permet également de faire revenir Laurence Fishburne dans une scène ultra cinématographique. La façon dont est filmé son retour dans la série pourrait presque être là pour nous dire : c’est lui le patron.

Note : 8/10. En bref, en conjuguant les univers de Will et Hannibal, la série confronte deux tons passionnants.

Commenter cet article

Gaby 20/06/2015 12:38

Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi cette série me fascine autant, c'est bourré de dialogues se voulant trop sophistiqués, il n'y a pas beaucoup d'action, mais rien à faire, cette série m'entraîne à chaque fois dans son monde brumeux aux personnages complexes et géniaux. J'ai trouvé que toutes les scènes de Will avec Chiyo étaient superbes, des dialogues entre deux personnes brisées et manipulées par Hannibal, Bedelia était quant à elle extrêmement juste, sa relation avec Hannibal réussit dans cet épisode à m'intéresser alors qu'elle m'ennuyait jusqu'alors ! Enfin bref, très bonne critique, moi j'adore :)

delromainzika 22/06/2015 11:19

Merci beaucoup :)

Je pense que cela vient du fait que Hannibal est un personnage fascinant et qu'il n'y a pas beaucoup d'action pour le rendre fascinant :) Enfin, je le vois comme ça :)