Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 12. Dead Rat, Live Rat, Brown Rat, White Rat.

5 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 12. Dead Rat, Live Rat, Brown Rat, White Rat.

iZombie // Saison 1. Episode 12. Dead Rat, Live Rat, Brown Rat, White Rat.


iZombie me rappelle toujours autant Veronica Mars et ce n’est pas Liv avec sa sucette dans la salle d’interrogatoire au milieu de l’épisode qui va me faire changer d’avis. Liv est un peu Veronica, mais dans un univers fantastique et Rob Thomas, qui avait raté le coche ces dernières années, a trouvé une façon de faire quelque chose d’intelligent entre comédie et horreur, tout en nous donnant envie d’en voir plus. Au fil des épisodes, on découvre iZombie sous un nouvel angle et cet avant dernier épisode de la saison est à la perfection tout ce que j’attends de la part de cette série. Au début, ce n’était qu’une série un peu policière, un peu comique et un peu d’horreur. Puis, au fil des épisodes, la mythologie s’est développée, les personnages aussi par la même occasion et l’on a donc vu quelque chose de complètement différent apparaître sous nos yeux. Au fil de cet épisode, la série enchaîne à la fois émotions, éléments comiques, révélations et surprises horrifiques. La fin de cet épisode est forcément l’une des meilleures fins d’épisode que la série nous ait offert jusqu’à présent et je suis donc ravi de ce développement. Ce qui fonctionne le plus dans cet épisode, c’est la façon dont l’horreur est utilisée, au travers de différentes nuances de ton et visions des choses.

L’ouverture de cet épisode a largement de quoi rappeler Souviens toi l’été dernier (et ce genre de films d’horreur un peu crétin sur les bords me manque terriblement, toute mon enfance) et c’est tout de suite une façon de nous mettre dans le bain de cet épisode. L’épisode développe aussi un peu plus l’histoire de Major alors que ce dernier s’est donné pour but de devenir l’ennemi des zombies et de tous les éliminés (ce qui va l’emmener dans la gueule du lion, directement aux côtés de Blaine et j’imagine donc que la série va doit l’aider à s’en sortir soit le transformer complètement en zombie, l’un dans l’autre, j’achète, tant qu’ils ne le tuent pas). Major enquête donc sur les agissements de Blaine sauf que ce n’était pas le meilleure chose qu’il ait fait de son côté. On laisse donc son destin entre les mains du dernier épisode de la saison et bien que je serais surpris qu’il meurt, tout semble possible. Ensuite, nous avons aussi Liv qui va se battre dont … le zombie qu’elle a aidé à créer plus tôt cette année (et que l’on a vu dans la scène d’ouverture de l’épisode). Ce qui va d’ailleurs permettre à Peyton de découvrir la vraie nature (et identité) de Liv depuis qu’elle a été transformée en zombie.

Liv va être honnête à ce moment là, quitte à faire peur à Peyton. C’est un moment terrible car la pauvre elle a voulu dire la vérité (et avant tout préserver Peyton en ne lui disant rien). La façon dont elle révèle son secret et tout ce qui en a découlé derrière (quitter Major, trouver un boulot à la morgue, etc.) est l’un des moments les plus efficaces en termes de comédie, d’émotions et de quelque chose d’un poil plus terrifiant et psychologique. La série aime mélanger les choses à sa façon et le mix est à mon sens toujours réussi. Cet épisode veut donc avant tout gérer les conséquences de tout ce que l’on a pu voir depuis le début de la saison et de toutes les intrigues lancées, notamment ces derniers temps (le zombie, Major, etc.). L’une des grandes questions de la saison était de savoir quand est-ce que Major allait découvrir la vérité au sujet de Liv. Mais cet épisode a préféré un développement plus émotionnel avec la révélation à Peyton. Cette dernière est pourtant un personnage récurrent (incarné par un Aly Michalka qui a beaucoup grandi depuis l’époque Hellcats), que l’on n’a pas forcément trop vu durant la saison. Il y a donc de très jolis moments dans cet épisode teintés d’émotion et pas seulement.

Car cet épisode veut rappeler aussi quel est le coeur de iZombie et c’est forcément l’une des choses les plus intéressantes qu’il y a là dedans. Ce que cherche Peyton, c’est que son amie aille bien, qu’elle soit là près d’elle, sauf que Liv n’a de cesse de changer d’attitude et de comportement ces derniers temps (tout cela à cause des cervelles qu’elle ingurgite bien entendu), ce qui laisse Peyton un peu sur le côté. Je ne serais pas surpris que iZombie parvienne à développer un peu plus la relation des deux jeunes femmes. Finalement, ce nouvel épisode de iZombie permet de placer les pions pour le dernier épisode de la saison et pourtant, ce n’est pas la seule chose que cet épisode veut faire entre un combat entre Sebastian et Liv particulièrement jouissif ou encore de l’émotion à profusion au milieu de révélations.

Note : 10/10. En bref, tout ce que je veux dans iZombie est dans cet épisode. Parfait.

Commenter cet article