Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Meurtres au Paradis - Death in Paradise. Saison 4. Episodes 5 et 6.

6 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Death in Paradise, #Meurtres au Paradis

Critiques Séries : Meurtres au Paradis - Death in Paradise. Saison 4. Episodes 5 et 6.

Meurtres au Paradis - Death in Paradise // Saison 4. Episodes 5 et 6. Episode Five / Episode Six.


Après le départ de Camille Bordey (maintenant sur Paris), Death in Paradise se retrouve donc sans lead féminin. Pour combler le départ de Camille et éviter de trop chambouler les habitudes des téléspectateurs, la série donne à Florence Cassell une promotion, devenant la nouvelle DS, remplaçant donc Camille au pied levé. Avec Goodman elle forme un duo complément différent de ce que l’on avait pu voir avec Camille. Cela se ressent directement dans l’épisode 4.05 alors que la série se concentre plus que durant la première partie de la saison sur les cas de la semaine. Bien que j’apprécie une série qui développe les relations entre ses personnages (car c’est souvent l’occasion de montrer les personnages sous un angle différent de nous permettre de nous attacher à ceux-ci). Je regrette cependant d’avoir été spoilé par quelqu’un de malveillant sur la suite de la série (et le fait qu’elle allait abandonner les relations entre les personnages afin de remettre les affaires au centre de son histoire). Ces deux épisodes sont assez classiques dans leur ensemble. Le premier des deux se concentre sur une histoire de musiciens alors que le chanteur d’un groupe est retrouvé assassiné  Saint Marie.

Ce monde du rock’n’roll est assez cocasse et participe à la bonne humeur ambiance de la série. En tout cas, c’est une façon de relancer les affaires de la semaine de façon assez agréable. Il n’y a rien d’original là dedans et la mécanique qu’emprunte Death in Paradise reste encore une fois la même. Les décors font eux aussi leur petit effet (surtout ce soleil sur la mer à la fin de l’épisode 4.05 par exemple) ce qui permet de rappeler une fois de plus à quel point cette série s’appuie à la fois sur ses intrigues, sur ses personnages bons vivants et de bonne humeur mais aussi sur son visuel. Les décors sont importants mine de rien (et cela se voit aussi dans les autres épisodes de la série, pas seulement dans le 4.05). Pour en revenir au 4.05 justement, l’épisode tente de créer des liens entre Florence et Goodman, comme la série avait déjà pu le faire l’an dernier entre Goodman et Camille quand le premier venait d’arriver sur l’île. Mais la relation est différente car Goodman est maintenant très bien intégré et qu’il a ses repères sur l’île. Je suis content de voir que Death in Paradise ne fait pas continuellement ce que faisait déjà les deux premiers saisons avec Poole (ce dernier était souvent mal par rapport au fait que ce n’était pas du tout son pays et encore moins son monde londonien).

La résolution est un peu facile, pas nécessairement aussi charmante que d’autres et encore une fois, ce sont les personnages qui font le plus mouche dans cet épisode. C’est aussi le cas dans l’épisode 4.06. Il y a de bons gags (le coup du café avec Goodman par exemple) mais aussi une bonne humeur qui se ressent tout au long de l’épisode. A côté de ça, je trouve que Joséphine Jobert, en plus de bien s’intégrer à l’univers de Death in Paradise est une actrice qui apporte une nouvelle vision du monde policier de Death in Paradise. Dans la série elle fait un peu plus apprenti alors que Camille était très bien installée (surtout car c’est aussi d’elle que tout est partie, aidant Poole puis Goodman à s’intégrer à l’univers de l’île). L’épisode 4.06 se concentre sur le meurtre d’une joueuse de volley alors que Sainte Marie accueillir la finale des championnats de volley inter-îles. C’est encore une fois une excuse pour parler du folklore local et cela n’a pas de grand intérêt si ce n’est que l’affaire permet aussi à Florence de faire ses preuves à nouveau. On a besoin d’elle et la série l’utilise de façon judicieuse sans jamais trop en faire.

Il y a un nombre forcément important de suspects dans cet épisode et beaucoup de scènes d’interrogatoires afin d’innocenter tel ou tel personnage. Petit à petit Death in Paradise vient nous rappeler encore une fois les meilleurs épisodes d’Hercule Poirot que je pouvais regarder quand j’étais plus jeune. J’ai toujours été friand de ces séries policières (je regardais aussi des Maigret, Sherlock Holmes et cie sans jamais m’en lasser). Pour en revenir à l’épisode 4.06 de Death in Paradise, la résolution reste une fois de plus assez classique mais pas aussi prévisible que je n’aurais pu l’imaginer. J’avais d’autres options et la série a donc choisi de me surprendre dans le bon sens du terme. Comme quoi… L’humour se fait beaucoup plus présent dans cet épisode que par rapport au précédent (qui gérait peut-être un peu plus le départ de Camille). On peut tout de même signaler que Death in Paradise est une série qui a connu énormément de départs (3 pour le moment) mais qui parvient à se renouveler encore et encore. Sachez en tout cas que BBC One a renouvelé la saison pour une saison 5 qui sera diffusée en 2016. Il faut dire que ce renouvellement était gagné d’avance quand on sait que la saison 4 a réalisé les meilleures audiences de la série depuis 4 saisons.

Note : 6/10. En bref, deux épisodes avec des atouts différents. L’un pour les personnages, l’autre pour l’affaire et le fun.

Commenter cet article

BobKelso 08/06/2015 05:03

T'es à la bourre mon pépère... La saison est finie depuis belle et lurette. Vraiment pas sérieux ce site...

delromainzika 08/06/2015 16:09

Depuis quand faut-il écrire tous au moment de la diffusion ? Y'a t-il une loi, un article, un alinéa, un décret, un édit, qui justifie ce besoin là ? J'aimerais bien le connaître en tout cas d'autant plus que la diffusion française n'a toujours pas débuté