Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 16. Episode 22.

2 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 16. Episode 22.

New York, Unité Spéciale // Saison 16. Episode 22. Parents Nightmare.


Quand une histoire de kidnapping tourne au règlement de compte familial, cela donne cet épisode de SVU. Cette semaine, la série choisit encore une fois un sujet complètement différent ou en tout cas d’exploiter son sujet de façon différente de ce qu’elle a pour habitude de voir. J’ai beaucoup aimé l’épisode en grande partie pour ça, car cela change de ce que l’on a pour habitude de voir. Et c’est vraiment agréable de voir la série aller dans cette direction car l’affaire est assez complexe. Le but de cet épisode n’est pas de nous offrir une affaire de kidnapping classique mais une véritable affaire familiale. Le père a fait kidnapper son enfant simplement pour que la mère se rende compte qu’elle est une mauvaise mère et qu’elle ne sait pas s’occuper de son fils. Cet épisode parler des dangers qu’il y a à négliger ses enfants, notamment en n’allant pas les récupérer à l’heure de la sortie des classes. Ce n’est pas rare que la série tente des intrigues de ce genre là où un enfant est kidnappé à la sortie de l’école sauf que cette affaire, qui aurait dû être minime dans un premier temps, prend une ampleur toute autre dès que le SVU commence à se mêler de cette histoire. Le titre de cet épisode est bien choisi, d’une part car que son enfant soit kidnappé, c’est un cauchemar de parents. Ensuite car ce que vit la mère est un cauchemar (de même que le père pour ce qu’il a tout de même fait).

Au début de l’épisode, avec ce kidnapping on ne sait pas du tout à quoi s’attendre. Je pensais que l’on allait avoir à faire à une histoire de pédophilie ou bien quelque chose dans ce registre là. Sauf que l’affaire est bien plus compliquée que ça, c’est simplement un règlement de compte familial où un père a voulu en faire baver à la mère de son enfant pour négliger son petit. Cet épisode est l’occasion de donner à Benson l’occasion de démontrer à nouveau ses instincts de mère. Cette dernière a donc l’occasion dans l’introduction de l’épisode de nous montrer qu’elle est une vraie mère poule avec son enfant qui l’a drastiquement changé. Elle est passée de la vengeresse de l’an dernier, complètement perdue et surtout traumatisée, à ce personnage beaucoup plus serein et tendre cette année. Olivia est apaisée et cela fait du bien de la voir un peu plus heureuse que d’habitude. L’affaire est aussi l’occasion de délivrer du drame familial. En effet, l’épisode permet donc de mettre en scène les parents dans leurs batailles pour la garde de l’enfant et surtout pour tenter de se sortir de la situation dans laquelle ils sont actuellement face à leur fils. Il se trouve que le fils connaissait son kidnappeur, ce qui a rendu forcément l’affaire complètement différente et beaucoup plus intéressante à mon goût.

Le but de cet épisode est donc de raconter les dangers de la parentalité et de ce que cela implique comme responsabilité. Quand un règlement de compte familial comme celui-ci prend place, forcément qu’il est difficile de savoir où balancer. Est-ce que l’on peut soutenir le père pour ce qu’il a fait, certes en pensant faire le bien pour son enfant et la mère de ce dernier ou est-ce que l’on peut soutenir la mère qui a beau aimer son enfant, elle se laisse complètement aller quitte même à oublier qu’elle doit aller le chercher à l’école ? L’épisode ne prend pas vraiment parti (même si la justice est là pour régler cette affaire) mais disons que le téléspectateur est en droit de se poser des questions. Je pense que les erreurs des deux parents sont à mettre en cause et que chacun avec sa vision différente des choses aurait probablement pu faire du mal à son enfant. Si Olivia tente d’être gentille à la fin avec la mère, c’est uniquement car elle comprend que ce n’est pas facile tous les jours d’être une mère et qu’il faut parfois aussi savoir faire des sacrifices. Benson rappelle d’ailleurs à la mère qu’il y a plein de mère seule qui travaillent et élèvent leur enfant. Elle parlait probablement d’elle et elle fait du bon boulot de ce point de vue là.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode de querelle familiale devient une affaire de SVU.

Commenter cet article