Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 16. Episode 23.

3 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale. Saison 16. Episode 23.

New York, Unité Spéciale // Saison 16. Episode 23. Surrendering Noah.
SEASON FINALE


Chaque année, SVU fait partir des personnages. C’est crève coeur car on s’attache à des personnages et puis ensuite ils quittent la série et l’on se retrouve alors à se demander qui pourra le ou la remplacer. Au fil des années, SVU n’a eu de cesse de faire disparaître des personnages ce derniers temps entre Munch, Cragen et maintenant Amaro. Le départ de ce dernier est assez important pour la série et son départ se fait à l’issue d’une histoire qui ne lui donnait pas forcément l’occasion de vraiment partir. Il ne meurt pas, c’est juste l’acteur qui a voulu probablement quitter la série. Mais avec autant de départ en seulement deux saisons, on n’a pas vraiment eu l’occasion de découvrir de nouveaux personnages. Un seul inspecteur a été ajouté cette année, alors à voir ce qu’ils vont faire l’année prochaine pour combler le départ de Danny Pino. J’avais du mal avec ce dernier au début quand il est arrivé dans la série au moment de son reboot sauf que j’ai su apprécier son personnage au fil des saisons. Cela fait un sacré bout de temps qu’il est dans SVU et son départ est donc presque assez logique et permet aussi de renouveler un peu le genre de la série. Il était arrivé dans la série avec la saison 13 suite au départ de Christopher Meloni. Par chance, son départ n’est pas définitif dans le sens où bien qu’il va faire ses aventures ailleurs, il pourrait revenir dans un épisode futur de la série. Mais pas l’année prochaine.

Warren Leight, le showrunner de la série, a déclaré « It seemed to be, in a strange way, right for Amaro to start fresh somewhere else. It’s not to say any of us enjoys it, but it seems like that’s where the story was going and I think all of the actors felt like the exit was honored ». Et je trouve qu’il a raison. Le départ de Nick n’a pas été fait de la mauvaise façon. L’an dernier déjà on sentait que l’acteur était plus ou moins sur le départ alors que son personage avait une belle porte de sortie. Par ailleurs, cet épisode nous offre une intrigue assez sympathique dans son ensemble qui rappelle aussi que SVU peut faire de bons épisodes à la fois policiers et judiciaires, le tout très bien mixé dans cet épisode. En tout cas, si parfois la série a tendance à oublier ses racines judiciaires, cet épisode avec toute l’affaire, les flashbacks, la Cour Suprême et le rebondissement final, il parvient à délivrer de bonnes choses. Ce n’est pas le meilleur season finale que l’on ait pu connaître. Je dirais même que c’est le plus faible depuis le départ de Christopher Meloni. La série fait quelque chose de simpliste, sans se prendre la tête mais la sauce prend malgré tout car la tension s’installe petit à petit, les témoignages sont bons, l’accusé monte en pression et pète les plombs, etc. Tout ce qu’il faut pour faire un agréable épisode de SVU. Peut-être pas à la hauteur d’un dernier épisode de saison mais cela reste suffisamment sympathique pour nous faire passer un bon moment.

Le vrai problème de ce dernier épisode c’est qu’il n’est pas à la hauteur des attentes que j’avais pour la fin de la saison. C’est dommage car pris comme un épisode de SVU, c’est du bon SVU très classique avec un petit twist sympathique et des scènes beaucoup plus centrées sur les personnages (Benson et son enfant, la petite scène de réunion de casting à la fin de l’épisode, etc.) mais ce n’est peut-être pas suffisant. Le départ d’Amaro se fait facilement sur la fin alors qu’on lui tire dessus et qu’il prend conscience de quelque chose : qu’il n’a plus vraiment envie de faire ça. Je me demande aussi pourquoi ne pas avoir donné plus de place à Benson et son enfant. C’est une histoire que j’ai eu un peu de mal à suivre cette année, en grande partie car la série n’a pas nécessairement su quoi faire de tout ça. C’est mignon mais le danger autour de son enfant et du fait qu’elle puisse perdre la garde, cela n’a pas été suffisamment bien explicité. C’est là que le bas blesse dans cette série parfois mine de rien et c’est dommage car je suis persuadé qu’ils pourraient aussi faire des choses beaucoup plus intéressantes. En tout cas, cette année SVU m’a légèrement déçu car elle n’a pas réussi à renouveler mon intérêt pour certaines histoires et certains personnages.

Note : 5/10. En bref, fin de saison sympathique mais qui manque de surprises.

Commenter cet article

Jean Saucisson 03/06/2015 11:59

Quand tu fais des citations,
ça serait mieux et plus sympa de traduire, tout le monde n est pas anglophone !

delromainzika 03/06/2015 15:44

Ah oui, désolé :/