Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 3. Episode 11.

27 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Orange is the New Black

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 3. Episode 11.

Orange is the New Black // Saison 3. Episode 11. We Can Be Heroes.

 

Pour Piper, cet épisode est assez différent de ce que j'avais pu imaginer au départ. Disons que sa capacité à être une tête à claque m'embête sérieusement. Elle a beau parvenir à comprendre les gens qui l'entoure, ce n'est pas toujours fait de la façon la plus judicieuse qu'il soit. Piper est pourtant un personnage terriblement hypocrite et c'est aussi ce qui la transforme en personnage assez décevant à mon goût cette année car j'ai l'impression que Piper est devenue la risée de la série sans que l'on ne s'en rende réellement compte. Elle a beau enfin se trouver une place à Litchfield, qui par chance n'est pas prise, ce n'est pas toujours ce que j'ai envie de voir évoluer. Le problème c'est que je ne suis pas aussi intéressé par Piper que je pouvais l'être encore l'an dernier. La série a tellement déconsu ses épisodes, passant du coq à l'âne, tentant de recoller certains morceaux entre des lots de personnages sans jamais nous donner une impression de globatlité. Toutes les intrigues ne donnent pas ce sentiment d'unité qui aurait justement pu faire le succès de la série au départ. Par ailleurs, Alex. Ce personnage est isolé depuis pas mal de temps maintenant et pourtant, elle est plus présente cette année que l'an dernier. Le supposé départ de Laura Prepon pour la saison 2 aurait clairemetn du être effectif. Orange is the New Black ne sait clairement plus quoi faire d'elle.

Cette intrigue ne sert donc strictement à rien. Et ce n’est pas Alex qui va me faire changer d’avis. Elle aussi on a envie de l’ouvrir. Après tout, dans une prison des gens viennent et des gens partent. C’est comme ça. Une fois la peine terminée, on quitte la prison. Sauf que Orange is the New Black s’accroche à certains personnages que l’on a envie d’ouvrir (comme Alex) et qui n’ont pas vraiment de sens. Surtout que j’ai énormément de mal à voir où est-ce que la relation en mode chat et souris entre Alex et Piper veut nous embarquer, de plus l’épisode précédent était venu confondre Piper avec une autre femme, histoire de nous coltiner encore une nouvelle romance sous forme de triangle amoureux ridicule. Je ne veux plus voir Piper dans des romances. Je préfère son histoire de culotte (c’est vous dire à quel point je suis désespéré). Taylor Schilling n’est pas mauvaise, c’est juste son personnage qui est en roue libre et qui n’a plus rien à nous raconter. Pourtant, elle a toujours sa place dans l’univers d’Orange is the New Black. Cette année, la série s’est tellement donné pour mot d’ordre de donner la parole à d’autres que du coup les personnages les plus importants, ceux à qui on s’est attachés au fil des années sont devenus un peu moins intéressants.

Les scénaristes ont voulu faire des intrigues différentes et ont alors adopté des fils conducteurs différents où les fil rouges ne sont pas à suivre d’épisodes en épisodes (ou en tout cas pas vraiment). Du coup, quand on reprend le fil de l’histoire de Red dans cet épisode, ce n’est pas aussi passionnant que prévu. C’est sympa mais c’est juste sympa. Kate Mulgrew donne fort heureusement le meilleur d’elle-même et c’est tout ce que j’ai envie de retenir. C’est un peu la même chose pour Poussey et Taystee. Ces deux personnages ont beau avoir laissé leur empreinte tout au long de la saison, la série n’a pas réussi à faire grande chose d’elles non plus. C’est sans parler de Caputo dont l’histoire avait le plus de potentiel au début de la saison mais que Orange is the New Black a décidé de réduire à un très large second plan. Mais alors qu’est-ce qu’il faut retenir de cet épisode ? Red peut-être. Une petite réplique de Pennsatucky. Un moment avec Big Boo. Et enfin Crazy Eyes. Mais voilà, c’est justement ça le problème, ce ne sont que des petits moments en tout genre et rien de très mémorable. C’est le genre d’épisode devant lequel on passe un moment sympa et puis une fois qu’on l’a vu, on n’a pas nécessairement le besoin d’en retenir l’intégralité, sauf peut-être pour Piper l’égoïste (et encore ce n’est pas non plus ce qui m’intrigue le plus…).

Note : 6/10. En bref, c’est sympa mais l’on ne retient pas grand chose pour autant d’un épisode qui ne brille malheureusement pas.

Commenter cet article

j83340 27/06/2015 12:21

Je pense que tu t'es trompé d'épisode, on ne voit en aucun cas Larry et Polly et encore moins Nicki dans cet épisode...