Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 3. Episode 5.

19 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Orange is the New Black

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 3. Episode 5.

Orange is the New Black // Saison 3. Episode 5. Fake It Till You Fake It Some More.


Encore une fois, Orange is the New Black semble vouloir bouleverser complètement son univers et ce n’est pas plus mal car je trouve que cela fonctionne plutôt bien. Cette semaine, la série se concentre sur plusieurs personnages. A commencer par Red qui aimerait bien reprendre le contrôle de la cuisine et qui va tenter de le faire en discutant avec Healy. J’ai trouvé assez sympathique les scènes entre ces deux personnages même s’il n’y a rien d’exceptionnel. C’est simplement que Healy a aussi beaucoup changé au fil des années et les scènes avec Red le démontre de façon très intéressante. On le voit beaucoup plus à suivre les règles, comme s’il n’avait plus aucun pouvoir et qu’il n’était là que pour exécuter les ordres. Red a cependant raison, la cuisine est sa raison de vivre (et tout le monde sait bien qu’elle a énormément de mal à passer à autre chose) mais bon, on comprend aussi la position d’Healy vis-à-vis du fait que Red ne peut pas effacer son histoire de drogue. Ce serait un peu trop facile. Red est touchante comme tout dans cet épisode, beaucoup plus tendre. L’an dernier, Orange is the New Black avait fait un très joli travail afin de transformer le personnage (même l’épisode centré sur elle l’an dernier était aussi efficace).

Mais cet épisode ne fonctionne pas tout le temps. Il y a des scènes qui sont décevantes car elles n’apportent rien de bien nouveau dans l’univers d’Orange is the New Black. Par exemple l’histoire passée de Marisol. Elle, qui était un personnage mineur de la série, prend ici un peu plus de place. Sauf que l’on ne peut pas dire que cela est fait de la façon la plus efficace qu’il soit. Il manque un petit quelque chose à l’histoire de Marisol qui pourrait la rendre un poil plus prenante. C’est touchant le suicide qu’elle a vu sous ses yeux, mais j’ai l’impression que le destin chaotique de chacun des personnages est forcément fataliste. Il n’y a pas de lueur d’espoir ou bien de destin différent qui aurait pu les emmener en prison pas forcément car leur vie est pourrie. Du coup, l’histoire de Marisol n’apporte pas grand chose. D’autant plus que Orange is the New Black manque ici cruellement d’énergie créatrice. Elle a déjà développé tellement de flashbacks autour de tellement de personnages différents qu’elle montre ici ses faiblesses. Elle ne se renouvelle pas vraiment et ne parvient pas à proposer grand chose de particulièrement nouveau. C’est justement ce qui m’a le plus déçu avec cet épisode.

Et même dans la prison au présent, l’histoire de Marisol n’est pas aussi bonne que prévue. Orange is the New Black a beau vouloir encore et encore nous surprendre, elle ne sait pas forcément le faire de la meilleure façon qu’il soit. Ensuite, il y a encore d’autres intrigues comme Poussey. Là aussi la série a énormément de mal à trouver une façon juste de parler de cette jeune femme que j’aime beaucoup mais qui a parfois un peu de mal à se renouveler. Sans parler du fait qu’avec le départ de Vee, Orange is the New Black aurait justement pu donner à Poussey l’occasion de sortir un peu du rang. Mais non, il ne se passe rien du tout dans ce sens là et c’est clairement décevant. Finalement, il reste aussi Piper et Alex. Leur relation est le rare fil rouge de la saison, en tout cas l’un des rares que l’on suit d’épisodes en épisodes. Cela fonctionne correctement dans grande surprise. Le problème c’est que Piper et Alex sont entrée dans une véritable routine qui ne permet pas vraiment de proposer quoi que ce soit de nouveau autour de ces personnages. Pour une série qui a toujours su créer des personnages complètement différents et de vrais moments, on se rend rapidement compte que cela ne fonctionne pas du tout comme je l’aurais voulu.

Note : 5/10. En bref, un épisode aux faiblesses marquées. Dommage.

Commenter cet article