Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Perception. Saison 3. Episodes 11 et 12.

25 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Perception

Critiques Séries : Perception. Saison 3. Episodes 11 et 12.

Perception // Saison 3. Episodes 11 et 12. Brainstorm / Meat.


L’annulation de Perception m’avait surpris mais TNT veut maintenant faire des séries complètement différentes et se créer une identité loin de Dallas et des séries policières un peu faciles. Je pense donc que rapidement on va pouvoir dire au revoir à Rizzoli & Isles dans deux ou trois ans, de même pour Major Crimes si jamais le succès est au rendez-vous pour ses séries complètement différentes. Pour débuter la seconde partie de la saison, il fallait quelque chose qui touche réellement Daniel de très près et quand il doit être opéré, la série se décide à faire une grosse référence à The Murder or Roger Ackroyd d’Agatha Christie, le livre préféré de Daniel. L’opération en elle-même n’est pas ce qu’il y a d’important et/ou d’intéressant dans cet épisode. Le fait que cela soit quelque chose d’imaginé n’est pas une mauvaise chose car l’on voit depuis le début que la série aime bien se permettre de sortir du réel afin de parler des hallucinations de son héros. On retrouve donc dans cet épisode exactement ce qui fait le caractère original de Perception. La narration de l’épisode est parfois un peu facile, ce qui m’embête car cela manque de surprises mais globalement cet épisode est probablement l’un des meilleurs que Perception nous ait offert depuis un petit bout de temps.

Sans forcer l’originalité (après tout, faire quelque chose d’aussi facile que ça c’est presque dommage), Perception tente donc quelque chose qui, sans être nouveau, permet de sortir un peu du cadre de la série policière classique tout en gardant son côté policier. Car bon, que serait Perception sans son aspect policier. Je trouve toujours dommage que les séries policières ne se permettent pas de faire des épisodes centrés uniquement sur les personnages, sans cas de la semaine, sans nécessairement être au commissariat. C’est un peu comme s’ils étaient forcés de faire des épisodes en lien avec un fil rouge ou encore avec une affaire amorcée au début de l’épisode. « Brainstrom » tente de faire évoluer la formule en grande partie grâce à ça et je ne m’y attendais pas nécessairement. Par ailleurs, c’est aussi l’occasion de dire que Daniel ne va toujours pas très bien, que sa relation avec son père est toujours très étrange, que sa relation avec Kate est bien plus importante que Perception ne veut le laisser transparaître. Dans « Meat », on revient donc à la formule la plus classique qu’il soit même si c’est Kate qui a le droit d’être mise en avant, ce qui n’est pas une mauvaise idée. Ce que j’apprécie justement chez Kate c’est le fait qu’elle est très complémentaire avec Pierce.

Kate va donc se retrouver sous ouverture et bien qu’elle ne soit pas la flic la plus convaincante de l’histoire, sous couverture elle est plutôt crédible. Car elle n’a pas le côté flic du FBI avec on tailleur strict. Enfin, elle est comme ça dans la série, Perception tente de nous le faire croire aussi, mais je n’arrive pas à l’accepter. C’est pourquoi cet épisode parvient à faire quelque chose d’intéressant avec cette idée. Dommage que cela ne dure que quelques minutes car je suis certain que cela aurait été intéressant de creuser un peu plus les choses. Il est dommage de ne pas vouloir aller plus loin dans ce genre de séries policières, comme si parfois les scénaristes avaient complètement abandonnés l’idée de nous surprendre. Je sais bien que faire de la série policière automatique c’est quelque chose de facile, mais j’aime bien quand il y a toujours de nouvelles choses, que cela soit au travers de la façon d’utiliser les personnages ou encore de créer des intrigues complètement différentes. Finalement, ces deux épisodes de Perception manquent parfois d’originalité mais divertissent plutôt correctement le téléspectateur dans son envie d’avoir des cas de la semaine qui sortent la série un peu de ses retranchements. C’est déjà une bonne chose car l’on ne peut pas dire que c’était gagné d’avance.

Note : 5.5/10 et 5/10. En bref, Perception n’est pas parfaite c’est certain mais elle peut parfois être plus originale qu’à d’autres moments de son existence.

Commenter cet article