Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Power. Saison 2. Episode 1. Consequences.

7 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Power

Critiques Séries : Power. Saison 2. Episode 1. Consequences.

Power // Saison 2. Episode 1. Consequences.


Difficile de ne pas apprécier la première saison de Power. C’est une saison qui a su faire quelque chose de très classique avec un univers parfois proche du cliché. Il y avait des choses ridicules, des poncifs et pourtant, la première saison de Power était une bonne surprise qui a surtout su se développer au fil des épisodes. On pourrait faire une sorte de parallèle avec Ray Donovan, qui avait aussi connu une saison qui a su prendre au fil des épisodes et l’ambiance film noir (ici afro-américain) est très intéressant. L’une des choses les plus intéressantes dans Power ce sont les personnages féminins. Ce sont des femmes fortes, bien plus importantes et intéressantes que les hommes de la série qui sont pourtant les héros. Au fond, c’est avant tout un drame avec des histoires de crime organisé, etc. mais les femmes apportent justement quelque chose de plus et de non négligeable. Cette série part d’une idée très basique et simpliste et tente de concrétiser les choses avec une narration un poil plus efficace que l’on aurait probablement pu le penser. Avec 50 Cent (enfin, son personnage) sorti de prison, je suppose que la saison va gagner des points au fil des épisodes et j’ai hâte de voir la suite (et ce que la série peut encore nous offrir dans ce sens là).

Nanan, le personnage qui’l incarne, a probablement plus à nous raconter que l’on ne pourrait le penser. Cet épisode ne cherche pas à faire grand chose de lui, juste à installer l’intrigue petit à petit. Puis nous avons Tommy. Le face à face à la fin de l’épisode permet d’aller plus vite et surtout de permettre à Ghost de prendre conscience de quelque chose. Il ne se rendait probablement pas compte de ce qui se passait autour de lui, notamment du point de vue d’Angela avec qui il entretient toujours des liens très forts, mais c’est un épisode qui sert avant tout d’introduction. Mais c’est une belle introduction à la suite de la saison. Pas seulement pour Ghost qui prend conscience de tout un tas de choses. Il y a aussi Tasha. Cette dernière a su prouver l’an dernier qu’elle était bien plus importante que l’on aurait probablement pu le penser. Les femmes ne sont pas des pions que l’on peut manipuler dans tous les sens dans Power. Au contraire, ce sont les femmes qui font le coeur de la série. Je n’en attendais pas moins de sa part. Puis j’aime beaucoup aussi le côté ultra sexy de la série. Il y a quelque chose de sexy dans la mise en scène, dans la façon dont les personnages sont habillés, utilisés dans les diverses scènes, etc. C’est une série qui a une vraie notion de l’élégance qui lui colle à la peau.

La première saison n’était pas parfaite, mais je pense que tout le monde est d’accord avec moi sur ce sujet. Ce premier épisode est légèrement différent de ce que l’on avait pu voir l’an dernier et semble aussi faire des efforts par rapport à ce que la série a pu faire précédemment. On voit que les scénaristes ont appris des choses avec les critiques. Mais la créatrice de la série (sur un concept de 50 Cent) a travaillé sur The Good Wife. Elle sait aussi très bien ce que c’est qu’être une série élégante avec des femmes fortes. Angela et Tasha sont donc ces personnages féminins forts dont on pouvait rêver. Au fil de cet épisode, on comprend aussi que la série est en train de prendre un peu plus d’ampleur et c’est sincèrement l’une des meilleures choses qu’il soit. Au fil des épisodes, on a compris que Power pouvait faire beaucoup plus et surtout, que les personnages avaient une vision complètement différente de l’univers de cette dernière. Finalement, si j’ai trouvé ce premier épisode plutôt bon dans son ensemble, c’est surtout car la série gagne un intérêt complètement différent et particulier. L’histoire évolue bien, surtout avec la façon dont chacun prend conscience des trahisons de l’autre et je crois que l’histoire de Ghost et Angela est parfaite dans ce sens là.

Note : 7/10. En bref, un retour solide comme un roc.

Commenter cet article

JR 09/06/2015 19:24

Ouép, c'est aussi Ghost qui a une certaine classe aussi.
Ça ma fait bizarre la scène de la photo que tu as mise, car Ghost est tout petit, voir limite mince à côté de Tommy. Ce qui m’a paru étrange quand tu vois le corps de Ghost quand il est tors nu.
(Super intéressant mon commentaire ^^)

delromainzika 10/06/2015 17:38

Ahah j'avoue ^^