Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 6. Episode 2.

11 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 6. Episode 2.

Pretty Little Liars // Saison 6. Episode 2. Songs of Innocence.


Le premier épisode de la saison 6 était une sorte de redite de ce que l’on avait déjà pu voir dans le final de la saison précédente. Certes c’était rythmé mais à certains moments j’ai eu l’impression de voir du copier-coller. Ce n’était donc pas très intéressant à mon goût. Du coup, cette année on sent que la série va tenter de gagner du temps alors que nos petites menteuses préférées retourne à leur vie d’avant, toujours aussi peu palpitante. On savait pertinemment que cela allait se dérouler de cette façon mais je dois avouer que je m’attendais peut-être à quelque chose d’un poil plus sympathique. C’est le gros problème de la série finalement, de ne pas toujours savoir quoi faire de ses personnages et de son univers. Il ne se passe donc pas grand chose à Rosewood cette semaine et c’est décevant compte tenu des perspectives lancées avec le premier épisode. L’avantage de cet épisode (car il y en a bien un) c’est de montrer à quel point les personnages sont émotionnellement à bout de nerf, au bord de la destruction massive. Au fond c’est normal de les voir dans ce genre de situation même si les actrices manquent peut-être aussi de facilités afin d’incarner ces changements. Et je trouve que Alison est celle qui en ressort peut-être la plus normale de toutes.

C’est étrange de dire ça alors que Pretty Little Liars n’a eu de cesse de nous dire que ce n’était pas la normale. Elle veut savoir ce qui s’est passé avec Charles, comprendre qui c’est et surtout pourquoi il pourrait bien faire ce qu’il fait aux filles depuis des années maintenant mais le père d’Alison, Chuck, n’est pas vraiment très coopératif. Il fallait là aussi s’y attendre car Pretty Little Liars est une série qui adore faire durer le suspense plus qu’il n’en faut. Ce n’est pas la première année que Pretty Little Liars le fait, ce n’est donc pas étrange de la voir encore le faire toujours et toujours pour nous irriter. Alison est pour une fois celle qui pose le plus de questions. C’est assez étonnant de la voir être dans cette position là mais c’est quelque chose que j’apprécie énormément car Alison a toujours été la peste ces derniers temps, celle que tout le monde n’avait pas envie de croire, et franchement, je préfère la voir dans cette situation. C’est tout de suite un peu plus palpitant à mon humble avis. L’histoire fait aussi référence au fait que Charles est celui qui a frappé Ali et que la mère a tenté de tout cacher. On avait compris à ce moment là que la théorie des jumeaux était possible (et étant donné que les livres font aussi références à cette théorie, Pretty Little Liars continue de suivre les livres mais uniquement à sa façon).

Andrew a de son côté été utilisé. Il fallait bien s’y attendre et de toute façon Andrew n’a jamais servi à grand chose. Je dirais même que ce n’était qu’un leurre pas trop passionnant. Tout le monde à côté tente de montrer à quel point rien ne va. Emily est dévastée, mais ce n’est pas la seule. Veronica qui veut être sûr que Spencer ne soit pas aussi droguée que les autres était assez amusant. Elle sait pertinemment comment cela se passe avec sa fille. Quoi qu’il en soit, cet épisode gère donc les conséquences de l’enlèvement des filles. C’est pas toujours très juste mais cela permet de voir Pretty Little Liars sous un angle complètement différent et ce n’est pas si mal que ça. Je n’en attendais pas moins de la part de la série. Ce que j’espère maintenant c’est que la suite sera de bonne facture. Je trouverais dommage qu’elle prenne encore son temps. Le plus gros problème c’est probablement le fait qu’il y a une saison 7. S’il n’y avait pas de saison 7 alors que Pretty Little Liars pourrait très bien tout nous balancer cette année et nous offrir un rythme effréné. Là ce n’est pas du tout le cas et je sens que l’on va encore être baladés dans tous les sens surtout que l’on sait qui est -A-, juste pas physiquement. 5 ans que l’on attend des réponses !

Note : 5/10. En bref, en créant les conséquences émotionnelles, Pretty Little Liars sort un peu de sa mécanique ronronnante.

Commenter cet article

Gaby 11/06/2015 17:06

J'ai personnellement trouvé cet épisode hyper long, aucune révélation, aucun suspense (franchement on se doute tous depuis longtemps que Andrew n'est pas A, cette espèce de volonté absolue de mettre du suspense partout devient assez insupportable) et des actrices pas au top de leur forme. Et puis l'arrivée du nouveau policier, je sais même plus son nom d'ailleurs, me fait craindre le pire pour la suite, son idylle naissante avec Alison que l'on voit venir à 10000 ne me passionne pas du tout... Et une idylle Sara/Emily d'ailleurs, possible non ? J'en sais rien, les intrigues se construisent de la manière la moins subtile possible, j'espère que l'épisode de la semaine prochaine sera beaucoup plus vif, parce que là, c'est clairement du remplissage pour moi en attendant des révélations WTF... J'aurais mis 3 je crois :D Bonne critique !

Gaby 12/06/2015 17:36

Oui, je suis entièrement d'accord sur le fait que cet épisode n'est absolument pas fait pour instaurer un suspense, mais j'ai pas trouvé ça très subtilement joué... Mais bon je ne pourrais pas faire mieux quand même x)

delromainzika 12/06/2015 14:39

Bien en fait je ne pense pas que cet épisode soit fait pour des histoires de suspense mais au contraire, prendre le temps de peser les conséquences