Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Proof. Saison 1. Pilot.

13 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Proof

Critiques Séries : Proof. Saison 1. Pilot.

Proof // Saison 1. Episode 1. Pilot.


La dernière tentative de TNT dans le monde des séries médicales remonte à Monday Mornings, la sous estimée série médicale du génie du genre David E. Kelley (à qui l’on doit déjà Chicago Hope). Cette fois-ci, TNT a décidé de faire confiance à la première création de Rob Bragin (Greek, Murphy Brown) nous racontant une histoire médicale peut-être un peu plus originale que l’on aurait pu le penser. Si la base de Proof reste une série médicale avec une chirurgienne brillante au centre, c’est avant tout une série qui cherche à poser une question que beaucoup de gens se posent encore : qu’est-ce qu’il y a après la mort ? Carolyn Tyler, l’héroïne, a déjà eu une expérience de presque-mort quand elle s’est retrouvée dans un tsunami. Lors de cette expérience de presque-mort elle a pu voir son fils, décédé dans un accident de moto. Du coup, elle qui était si septique, va se laisser convaincre par un riche homme en phase terminale de son cancer qui a envie de savoir ce qu’il y a après la mort avant de mourir. C’est un sujet de départ qui me plaît énormément et le ton, assez sobre et dramatique, que la série emploi me plait également. Cela change un peu des sujets que les séries médicales exploitent à tire larigot et qui ne font finalement que se ressembler les unes après les autres (et ce ne sont pas les nouveautés de la saison prochaine qui vont me faire changer d’avis, sauf peut-être Code Black mais je demande encore à voir).

Carolyn Tyler est une brillante chirurgienne dévouée à la science et connue pour son scepticisme. Une mort violente et des problèmes de famille vont cependant la pousser à s’intéresser à des cas présumés de réincarnation, d’expériences extracorporelles ou encore d'apparitions fantômatiques. Elle est à la recherche de preuves pour tenter de découvrir si la mort est véritable la fin.

Ce premier épisode de Proof est une longue introduction au personnage de Carolyn. On apprend à la connaître dans ses problèmes familiaux (sa relation avec son ex mari, sa fille, etc.), mais aussi face à son histoire professionnelle (elle est une femme septique et c’est toujours la motivation la plus importante quand il s’agit de poser des questions scientifiques et de chercher des réponses). Jennifer Beals (The Chicago Code, Lie to Me, L Word) incarne le rôle de Carolyn avec beaucoup de simplicité et de sagesse. Si ce premier épisode est un peu balisé dans sa façon de tout nous introduire, globalement cela change énormément de ce que l’on a pour habitude de voir sur TNT, une chaîne qui a tendance à lorgner sur des séries beaucoup plus simplistes facile à rediffuser un peu partout dans sa grille (mais son changement de direction se dessine de plus en plus ces dernières années). Pour en revenir à Proof, les premières questions posées afin de tenter de trouver une réponse sont un peu fade. On se base sur des faits qui pourraient coller avec la vie après la mort sauf que tous les points de vue présentés sont tout de même assez peu intéressants pour le moment. Je pense donc que Proof va devoir muscler un peu son récit afin de nous apporter petit à petit des éléments, communs à certains, afin de savoir ce qui se passe après la mort et délier l’aspect anatomique (ce que notre corps fait).

Finalement, ce premier épisode tente de faire tout un tas de choses dans tous les sens sans nécessairement parvenir à toujours garder une certaine ligne directrice. Il y a des passages encore étranges que Proof va devoir expliquer par la suite (comme ce que Carolyn imagine avoir vu derrière elle dans la rue). Mais ce ne sont que des petites choses de ce genre là que Proof a encore à mettre en avant afin d’aller au bout de son histoire. Je suis content de voir que TNT tente de faire une série sur un sujet aussi passionnant et laissant pas mal de possibilités. Cela me fait un peu penser à The Lazarus Effect sans l’aspect film d’horreur. La mise en scène ultra clinique rappelle que l’on est bien dans un univers médical et qu’il y a tout un tas de choses ultra dramatiques et chargées en émotion derrière (la vie de notre héroïne n’est pas vraiment rose, surtout quand on voit à quel point elle a énormément de mal à laisser aller tout ce qui s’est passé à cause de ce tsunami). J’aimerais bien que l’on commence à développer les relations entre les personnages dès le prochain épisode, ce serait déjà une bonne chose. Côté casting, rien de bien surprenant aux côtés de Jennifer Beals avec Callum Blue (Smallville) ou encore Joe Morton (Scandal). Ils ont tous quelque chose à dire ou à faire mais pas encore suffisamment d’ampleur pour nous intéresser ou nous intriguer.

Note : 5.5/10. En bref, en base la série sur un mystère auquel toute l’humanité aimerait trouver une réponse, Proof pourrait bien passionner. En espérant que la suite développe un peu plus les personnages.

Commenter cet article