Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episode 13. Bridge to Tomorrow.

16 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rizzoli & Isles

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episode 13. Bridge to Tomorrow.

Rizzoli & Isles // Saison 5. Episode 13. Bridge to Tomorrow.


A l’issue de l’épisode précédent, Jane sautait du haut du pont après Paul Wescourt. Et le lendemain matin, Jane n’a toujours pas été retrouvée. Mystère. Il n’y a pas vraiment de suspense là dedans alors que la série tente de créer artificiellement. Cela manque de surprises et surtout d’intérêt étant donné que « Bridge to Tomorrow » ne pouvait pas être l’épisode de la mort de Rizzoli. Après tout que serait Rizzoli & Isles sans Rizzoli, probablement pas du tout la même série et c’est bien le problème. Car cet épisode pâti de l’absence de notre héroïne, celle qui pour moi est la seule héroïne de cette série, Isles n’était là que pour l’aider dans ses quêtes de réponses et rien de plus. C’est en tout cas comme ça que j’ai toujours ressenti sa présence. Mais l’épisode tente donc de créer du suspense autour de la disparition de Rizzoli et accessoirement de Paul. Maura s’en veut, elle aurait dû arrêter Jane mais une fois de plus, tout ce que la série tente de faire, qui aurait pu être intéressant dans une série où n’importe qui peut mourir, manque ici de surprises. L’émotion c’est sympathique mais quand on a une série comme Rizzoli & Isles, il faut un peu plus de choses à se mettre sous la dent au risque de rapidement nous ennuyer.

Cela ne veut pas dire que cet épisode était horrible pour autant. Car s’il a la faiblesse de faire dans les facilités, ce n’était pas vraiment un épisode ennuyeux. Rizzoli & Isles enchaîne alors les révélations, que cela soit avec Korsak qui découvre la femme de Paul pendue chez elle le lendemain matin, permettant de lancer l’enquête dans une toute nouvelle direction. Elle s’en fout si Paul est en vie ou mort, ce qui compte c’est le fait qu’elle est furieuse de ce qui s’est passé. Tout ce que l’épisode cherche à faire du point de vue de Paul est un petit soufflé bien retombé. Disons que cela manque de surprises et que la série ne sait pas trop dans quelle direction aller avec ses personnages dans ce sens là. Jane et Paul sont retrouvés en vie mais cela ne relance pas non plus l’épisode. Je trouve que la série a raté ici quelque chose car le soi-disant twist du retour de ces deux personnages ne permet pas de relancer l’enquête dans une toute nouvelle direction et donc de faire de cet épisode quelque chose de légèrement différent. La série retombe alors dans sa propre mécanique classique qui n’a rien de mal mais qui ne surprend pas. Ce dont j’ai besoin avec une série comme Rizzoli & Isles c’est d’être maintenu dans une ambiance de série policière qui veut faire des choses nouvelles.

Heureusement que les personnages sont au rendez-vous car sans eux je pense que je ne serais plus en train de vous parler de Rizzoli & Isles. Cette série est surtout intéressante maintenant non plus pour ses enquêtes pour ses twists mais plutôt pour sa dynamique personnage. La relation entre Maura et Jane a été très affectée par ce qui s’est passé sur le pont. Maura s’en veut mais en veut aussi à Jane. Ce qui est compréhensible. Si elle redevienne un peu trop rapidement et facilement cul et chemise (ce qui est encore dommage avec des séries de ce genre là qui n’osent pas créer des trucs intéressants entre les personnages sur plus d’un épisode), globalement c’était une bonne idée assez sympathique que de faire ce qu’ils ont fait donc je ne peux pas dire le contraire si ce n’est que j’ai apprécié le résultat. Ceci étant dit, Rizzoli & Isles vit donc une saison 5 qui il me semble est bien meilleure que la précédente (qui était une immense déception tant les épisodes ennuyeux s’étaient enchaînés comme des perles. Rizzoli & Isles reste cependant une série que j’aime bien suivre, en grande partie car je suis un très grand fan d’Angie Harmon depuis l’époque Law & Order alors je suis capable de la suivre dans ses pires galères (même si Rizzoli & Isles n’en est pas vraiment une).

Note : 5.5/10. En bref, malgré le côté ultra cousu de fil blanc, cela reste un épisode bon pour ses personnages.

Commenter cet article