Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episode 18.

23 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rizzoli and Isles

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episode 18.

Rizzoli & Isles // Saison 5. Episode 18. Family Matters.
SEASON FINALE


Ce dont ce dernier épisode souffre le plus c’est du mal total d’enjeux. Il n’y a rien dans cet épisode qui pourrait donner envie de revenir la saison prochaine. Peut-être que c’est mieux mais le problème c’est aussi de ne pas avoir réussi à rester à un nombre d’épisodes beaucoup moins gourmand. TNT a voulu 18 épisodes cette année contraire 16 l’année précédente et 15 les années encore avant. C’est dommage de ne pas avoir gardé le nombre d’épisodes à 15 car cela permettait de se concentrer un peu mieux sur les atouts de la série. Là ils sont en train de s’éparpiller dans tous les sens et cela ne donne finalement plus rien. Dès l’introduction je l’ai senti très mal cet épisode et je pense que c’est eu amplement raison de ne pas le sentir du tout. En effet, l’histoire de Ron et Linda, ce couple qui est en plein jeu sexuel et qui se font assassiner de façon assez ridicule c’est tout sauf intéressant. En tout cas, je n’ai pas réussi à voir de grand intérêt dans cette introduction mais pourquoi pas après tout car l’épisode qu’il y avait derrière aurait très bien pu être bon. Sauf que ce n’est pas du tout le cas. L’affaire de la semaine a beau nous délivrer quelques surprises, les surprises sont pour la plupart particulièrement prévisibles. Le problème c’est que Rizzoli & Isles ne semble pas vouloir faire grand chose.

Même d’un point de vue purement développement de personnages, Rizzoli & Isles ne fait pas grand chose de bien efficace. Ce n’est pas avec Tasha et son envie de faire des études que la série va réellement réussir à me faire plaisir. Elle ne veut pas de l’aide de Maura pour rencontrer à BCU et elle va faire en sorte d’entrer toute seule, comme une grande. C’est assez drôle tout de même de voir cette série aller dans cette direction plutôt que de se concentrer principalement sur nos deux héroïnes préférées. Ces deux là sont d’ailleurs très peu mises en avant. Il y a même Angela et Korsak qui ont droit à passer du bon temps ensemble. Angela n’a de cesse de faire du rentre dedans à Korsak. C’est drôle et si Rizzoli & Isles continue comme ça la saison prochaine je pourrais être très heureux d’en voir plus. Car Angela a toujours été ennuyeuse dans ses intrigues de café au commissariat. Le fait qu’elle soit potentiellement dans une romance avec un flic pourrait finalement être tout ce dont Rizzoli & Isles avait réellement besoin. Cet épisode est sensé être le dernier de la saison et pourtant, il n’y a rien là dedans qui nous indique que l’on arrive au bout de la saison.

Même si le but de Rizzoli & Isles semble d’être de faire des épisodes qui se suivent de façon assez logique sans trop créer de liens entre les uns et les autres, cela ne fonctionne pas quand il s’agit d’un dernier épisode. Dans un dernier épisode de saison on a forcément envie de plus. Je me souviens encore de la première saison qui reste pour moi la meilleure de la série. Il y avait un vrai mélange de tout ce que j’aime dans cette série : les personnages, leurs histoires personnelles (avec un peu cette relation crypto-lesbienne qui a complètement disparu), un fil rouge à suivre tout au long de la saison et des cas de la semaine plus inspirés les uns que les autres. Je n’en demande jamais énormément de la part de cette série car je sais très bien que je ne vais jamais regarder la meilleure série policière du monde sauf que quand je repense au passé, la série fait finalement des choses un peu trop décevantes. Finalement, cette saison de Rizzoli & Isles restera probablement parmi les plus décevantes de la série. Ils n’ont rien fait évoluer du tout (et même ce qui aurait pu être intéressant avec le bébé et la perte du bébé de Jane a complètement été occulté quelques épisodes.

Note : 4.5/10. En bref, fin de saison qui n’a rien d’une fin de saison. Dommage.

Commenter cet article