Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 7. Episode 1. Rebound.

15 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Royal Pains

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 7. Episode 1. Rebound.

Royal Pains // Saison 7. Episode 1. Rebound.


Déjà 7 saisons que Royal Pains dure et dure, encore et encore. Si je vous dire que cela fait depuis bien trop longtemps vous allez me croire ? A l’issue de la saison précédente, tout le monde se voyait proposé l’idée d’être à la tête d’un hôpital. En guise d’ouverture, l’épisode veut justement nous plonger à nouveau dans l’univers de nos personnages avec un cauchemar de Hank. Si l’idée est amusante, je trouve que c’est encore une fois une façon de nous rappeler que Royal Pains ne peut pas changer et qu’elle ne va jamais oser chambouler l’histoire de ses personnages par peur de gâcher ses audiences. Ce qui m’intéresse du coup, c’est de savoir si « Rebound » peut être un bon épisode ou bien si ce ne serait qu’un épisode parmi tant d’autres qui ne va pas faire évoluer grandement l’univers de la série. Car cet épisode n’apporte rien de bien novateur par rapport à ce que l’on connaît déjà des saisons précédentes. C’est justement le plus gros problème que j’ai eu avec ce premier épisode, sa volonté de changer sans changer. C’est complexe à définir comme concept mais c’est pourtant ce qui se passe. Hank vient alors en aide à une animatrice télé. Pour le coup, cela aurait pu être un choix judicieux et c’est finalement tout le contraire qui s’est passé. On s’est alors retrouvé avec ce qu’il y a de plus médiocre.

Pendant que Hank continue de jouer au docteur et donc de nous délivrer ce qui se fait de plus classique dans Royal Pains, Evan et Paige vont acheter une nouvelle saison. Il y a des envies de bébé, des serpents, en somme des rebondissements à la fois comique et plus dramatique. C’est mignon comme tout mais bon, cela fait des années que Evan et Paige jouent à ce jeu là donc il n’y a pas vraiment de surprises là dedans. C’est ce que je trouve dommage dans une telle série qui a besoin de choses dans ce genre là. Royal Pains est donc pile poil en train de faire encore et encore les mêmes choses. Je sais que chaque année je tombe dans le piège mais je repense aux saisons qui ont tenté d’aller dans une nouvelle direction et surtout de permettre à la série de nous proposer des choses complètement différentes. C’est là que je trouve que Royal Pains ne sait pas trop se renouveler avec un univers qu’elle a déjà exploité en long et en large. Je me demande du coup pourquoi la série ne choisie pas de renouveler son casting. Chaque année je dis que Divya est le personnage que j’aime le moins et qui a le moins de choses intéressantes à nous raconter.

Dans cet épisode elle se retrouve avec un cas de la semaine où elle sauve la vie d’un jeune skateur. C’est sympathique dans le fond et d’un point de vue médical ce n’est pas si mal. C’est d’ailleurs aussi l’une des originalités de pouvoir se renouveler et nous proposer des choses complètement différentes des autres séries médicales mais les perspectives de sortir du schéma afin de s’en inventer un nouveau n’apporte guère d’intérêt à la série pour le moment. En somme, cet épisode de Royal Pains est surtout intéressant pour ce qu’il ne fait pas de très important en apparence (sa scène d’ouverture est amusante, le fait que Boris fasse des propositions à Evan est aussi intéressant) mais ce ne sont que des perspectives pour la suite de la saison qui n’intéressent vraiment. Finalement, je ne sais pas si je vais venir vous parler de Royal Pains chaque semaine (en tout cas je ne sais pas si je vais tenir toute la saison). J’ai de moins en moins d’intérêt pour une série que j’avais su trouver charmante lors de sa première saison (puis décevante en saison 2) et qui petit à petit avait repris du poil de la bête. Mais il ne faut pas oublier non plus que depuis 3 ans, la série est entrée dans une sorte de redondance cyclique qui ne lui permet plus, comme si elle était bloquée, de grandir.

Note : 4/10. En bref, c’est très classique pour Royal Pains, rien de bien nouveau sous le soleil en somme.

Commenter cet article