Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sense8. Saison 1. Episode 6. Demons.

11 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sense8

Critiques Séries : Sense8. Saison 1. Episode 6. Demons.

Sense8 // Saison 1. Episode 6. Demons.


Petit à petit, les pensées sont de plus en plus connectées entre les 8 personnages et je crois bien que cet épisode est le plus connecté qu’il soit pour le moment. C’est une très bonne chose surtout que c’est fait une fois de plus de la meilleure façon qu’il soit. J’ai par exemple adoré l’historie de Sun. Elle est dramatique à souhait et le fait qu’elle se retrouve en prison est quelque chose de terrible mais la façon dont l’issue de l’épisode vient donner une vraie lueur d’espoir au personnage est d’autant plus intéressant. J’ai donc adoré le fait que Sun puisse imaginer (voir) le futur. Cela veut dire qu’un avenir bien plus radieux que celui qu’elle pense avoir l’attend. Sun est probablement l’un des personnages les plus difficile à cerner dans Sense8 tant les liens entre elle et les autres personnages ne sont pas toujours très visibles. Mais cet épisode rectifie en partie le tire, surtout lors de la scène qu’elle partage avec Riley. Cette dernière a beau ne pas avoir de grande influence de cette série, elle est un personnage qui évolue au fil des épisodes, petit à petit. Elle se veut présente, mais pas trop, c’est donc pour cela que j’ai envie de la connaître de façon un peu plus intime. « Demons » veut rappeler que Riley n’est pas à oublier et qu’elle a beaucoup plus à dire que l’on ne pourrait probablement le penser.

Par ailleurs, je trouve assez amusant de voir que Sense8 peut aussi faire des scènes fabuleuses avec des choses assez étranges. Il fallait s’y attendre à ce qu’à un moment donné tous les personnages semblent se retrouver dans une sorte d’orgie et la série le fait à sa façon. Tout commence encore une fois avec de la musique. La musique, dès qu’elle change et se fait un peu plus présente, devient alors un élément important inspirant à mes yeux les meilleures scènes de la série. Dans cet épisode, c’est une orgie sexuelle. L’originalité est la façon dont cela est fait car si je m’y attendais à le voir un jour dans Sense8, je ne m’attendais pas du tout à ce que cela soit fait de cette façon. Surtout que cette scène est la parfaite communion de tous les esprits. Tout commence alors que Lito et son petit ami sont en train de se chauffer et qu’en parallèle Nomi et Amanita sont quant à elle en train de s’amuser au lit et Will en train de faire sa musculation dans la salle de sport du commissariat. Les petits parallèles sont dans un premier temps furtifs. Un baiser que Will s’imagine échanger avec Lito, la façon dont le sport s’associe à la force passionnelle entre Lito et son petit ami, etc. Tout cela permet de créer une vraie sensation d’osmose. Il fallait bien que les Wachowski nous créent une scène aussi gay, surtout avec les liens qu’il y a entre les personnages et Will était le choix le plus facile et le plus logique.

Mais ce n’est pas tout car l’orgie ne s’arrête pas à ces deux personnages. Nomi entre dans la danse elle aussi. Puis nous avons Wolfgang dans ses bains turcs qui va être rejoint par une Kala nue comme un verre (alors que sa religion lui impose de ne pas se dévoiler nue de la sorte aussi facilement). Et rapidement là aussi les choses prennent de l’ampleur et la série associe donc les personnages dans une scène de sexe fabuleuse. Alors Lito a l’orgasme de sa vie. Il faut dire cette scène dégage un vraie sensation de fusion des corps. C’est beau. Cela n’a pas forcément de nécessite narrative (voilà la critique que l’on pourrait y voir) et je ne trouve pas ça beau car il y a des gays (j’ai entendu cette critique, je préfère donc prévenir) mais uniquement car c’est la meilleure façon de faire se converger tous les esprits des personnages importants de la série. C’était la façon la plus logique de faire en sorte qu’ils soient tous plus liés les uns que les autres. Au delà de cette scène de sexe, Capheus a toujours besoin de prouver qu’il est l’homme de la situation dans son boulot pour ce vilain bonhomme qui ne peut pas lui vouloir que du bien et puis Kala va partager un moment au restaurant avec celui qui doit devenir son futur mari, pensant à cela comme une anecdote rigolote pendant que Kala voit ça comme la pire chose qu’il soit.

La scène entre Kala et Wolfgang sur la nudité était d’ailleurs assez touchante. C’est ce genre de choses qui me donnent envie de revenir et de suivre les aventures de chacun des personnages. Le pourquoi du comment ils sont liés, je m’en moque beaucoup plus que je n’aurais probablement pu l’imaginer au départ. C’est là que Lost apparaît comme une évidence. Je suis certain que c’est cette série qui a influencé les Wachowski, il y a trop de choses qui font échos à la série de ABC.

Note : 8/10. En bref, entre une belle orgie et une fin prometteuse, la série grandie une fois de plus créant la convergence parfaite entre nos personnages préférés.

Commenter cet article

Sixparks 12/06/2015 12:10

Toujours un plaisir de lire tes articles sur cette série :-)

Pas forcément d'accord sur cette caractérisation de scène "gay" que tu écris.

delromainzika 12/06/2015 14:38

Je ne labellise pas la scène de scène gay car pour moi ce n'est pas une scène gay, juste une scène de sexe universelle, partageant tous les types de sexes et sexualités

4evaheroesf 11/06/2015 15:40

Points positifs
- Riley et Sun.
- La scène de sexe était drôle.

Point négatif
Wolfgang et Kala.

Bilan : bon épisode.