Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Stalker. Saison 1. Episode 20. Love Kills.

2 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Stalker

Critiques Séries : Stalker. Saison 1. Episode 20. Love Kills.

Stalker // Saison 1. Episode 20. Love Kills.
SERIES FINALE


En voilà une fin frustrante. Stalker n’était pas prévue pour s’arrêter à l’issue de cet épisode et cela se voit tout comme cela peut se comprendre. J’aurais bien aimé que la série ait la chance de montrer ce dont elle pouvait encore être capable dans une saison 2, surtout quand on voit que la qualité de la série est allée crescendo. Je regrette car j’aurais vraiment apprécié que la série vienne me surprendre avec d’autres épisodes au delà de la saison 1. Si la série a été annulée après 20 épisodes, elle aura tout de même eu la chance de développer tout un tas d’intrigues diverses et surtout d’avoir du sursis car quand elle a débuté en octobre dernier, je ne m’attendais pas du tout à ce que cela puisse aller au delà de 13 épisodes. Pour en revenir à cet épisode, le coup des accros au sexe et adaptent du polyamour c’était tout de même assez drôle. C’est un aspect qui change là aussi de ce que l’on a pour habitude de voir dans les séries policières et d’explorer un autre terrain des stalkers et des gens qui peuvent devenir des stalkers (et même des meurtriers) simplement car ils ont une addiction au sexe et à l’amour. Mais ce qu’il y a d’encore plus efficace c’est tout ce qui se trame en parallèle dans cet épisode avec Christine Harper incarnée par… Kat Graham (que Kevin Williamson connaît bien puisqu’elle incarne un rôle important dans l’une de ses précédentes séries : The Vampire Diaries).

Tout ce qui se passe du point de vue de ce personnage fonctionne à la perfection car les scénaristes parviennent à installer un véritable climat d’horreur qui n’est encore une fois pas sans rappeler les meilleurs épisodes d’Esprits Criminels qui se seraient accouplés avec l’univers gore de Scream. L’épisode a aussi invité Kristoffer Polaha (Backstrom) dont je ne suis pas le plus grand supporter mais qui délivre ici suffisamment de bonnes choses pour ne pas nous donner l’impression qu’il ne sert strictement à rien. C’est aussi la présence de Michael Cassidy (Being Human US) qui sous les traits d’un autre membre de ce cercle d’addicts, trouve une place bien à lui. Je n’oublie pas non plus le retour de Warren Kole (qui était lui aussi dans une précédente série de Kevin Williamson : The Following) qui est apparu dans quelques épisodes cette année. Pour en revenir à ce dernier épisode, c’était une occasion en or de donner à chacun des personnages quelque chose, un rôle à jouer dans l’affaire de la semaine, au delà de ce simple rôle de policier. Car il y a aussi une implication émotionnelle assez forte que cet épisode tente d’imposer de façon assez joviale. Jack et Beth continuent quant à eux de rester assez mignons ensemble. Je trouve que ce duo est finalement l’une des plus belles constructions de la saison.

Au début, Stalker était encore très hésitante, surtout que l’on avait l’impression qu’elle ne savait pas trop quoi faire de Jack : le transformer en stalker et fil rouge ou bien s’éloigner rapidement de cette idée afin d’en faire un personnage à part entière et surtout beaucoup plus intéressant ? C’est la seconde option qui a été choisi, pour mon plus grand plaisir. Par rapport à Amanda et Trent, il semblerait que là aussi il y ait quelque chose dans l’air et c’est même de très bonne facture par rapport à ce que j’avais imaginé au départ. Bien que Trent ne soit pas celui que j’imagine pour Amanda, je trouve que la série réussi à leur donner suffisamment de jolis moments afin de nous donner envie de voir cette relation éclore. Mais c’est aussi l’un des problèmes de Stalker finalement, de ne pas toujours savoir s’y prendre pour tenter de nous surprendre. Il y a encore des efforts à faire si l’on veut voir ici une série parfaite. Manque de bol, Stalker n’aurait jamais l’occasion d’aller plus loin. Si c’est bête, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus dramatique non plus. Par ailleurs, je me demande si au fond il n’aurait pas fallu arrêter la série à la fin de l’épisode 18. C’était probablement une bien meilleure fin dans le sens où l’épisode 18 ressemblait plus à une fin de saison que ce double épisode « Love Hurts / Love Kills »).

Note : 6.5/10. En bref, une fin qui frustre malgré le fait qu’elle conclut aussi assez bien la saison.

Commenter cet article

monfort 25/02/2016 17:40

Bonjour j'aimerai savoir si c prevu quel sorte en dvd en France merci.

delromainzika 24/03/2016 13:21

Rien n'a été annoncé par Warner donc je suppose que non :/

toutounette 18/06/2015 16:07

je suis parfaitement d accord avec toi moi aussi je trouve que cette série est parfaite malgré quelque petit truc a changer mais c est tous se qui fais le charme de cette série

delromainzika 18/06/2015 21:16

Et qui nous fait regretter qu'elle n'ait pas fonctionné aux US :(

moi59 13/06/2015 11:25

j' envisage de commencer la série, y' a une fin ou pas ou vaut mieux ne pas commencer??

delromainzika 13/06/2015 13:05

Je ne pense pas que cela soit problématique de commencer la série. Une histoire a une conclusion et je pense que c'est suffisant

actarus2001 04/06/2015 14:02

CBS a une logique implacable...on laisse une fin imaginé par le téléspectateur...ben voyons!!!
Une série qui devrait continuer...sur une autre chaîne qui ne pense pas qu'à l'argent!!!!

moi59 13/06/2015 14:01

Ok merci

delromainzika 05/06/2015 10:09

Pour une fois qu'ils proposaient une série policière originale c'est sûr :/