Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Turn - Washington’s Spies. Saison 2. Episodes 9 et 10.

15 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Turn

Critiques Séries : Turn - Washington’s Spies. Saison 2. Episodes 9 et 10.

Turn - Washington’s Spies // Saison 2. Episodes 9 et 10. The Prodigal / Gunpowder, Treason and Plot.
SERIES FINALE


Ce que je trouve dommage avec Turn c’est qu’elle n’a jamais vraiment réussi à aller au bout de ce qu’elle aurait très bien pu faire de choses magnifiques. En effet, la série parvient enfin à créer tout un tas de choses différentes dans ces deux derniers épisodes, suivant une évolution intelligente au fil d’une saison qui a eu du mal au premier abord à décoller. Du coup, dans « The Prodigal », l’alliance des espions découvre qu’il y a un plan pour tuer Washington pendant que Simcoe et Hewlett vont jouer à un jeu qui pourrait les conduire vers une fin pas forcément très heureuse. Au fil des épisodes, Turn a donc su développer quelque chose autour de l’espionnage qui est plaisant dans ces deux derniers épisodes. C’est étonnant car je ne m’y attendais pas du tout. Abe a passé ces derniers temps en prison, ce qui avait quelque peu ralenti un peu le rythme de la série. Il était temps qu’il sorte de sa prison mais tout cela ne peut pas se faire sans une petite information. Le tout fonctionne d’ailleurs très bien dans ce sens là car Turn est une série qui peut vraiment nous surprendre quand elle se donne les moyens de le faire. Et cet épisode parvient dès le départ à être une introduction assez amusante. La série a besoin de quelque chose de ce genre pour se lancer dans les derniers moments de la saison. Abe est le héros de la série après tout et ces derniers temps, on a eu l’impression qu’il n’était qu’un pion secondaire.

Sauf que ce n’est pas ce que je préfère dans cette série, je préfère largement quand elle tente de faire quelque chose de beaucoup plus centré sur lui. L’an dernier, Turn n’avait pas totalement réussi à le faire car derrière Abe il n’y avait pas de notion de grandeur. L’ampleur venait à manquer et cette année, Turn a voulu un peu trop en faire de ce point de vue là, ce qui fini donc par devenir un peu décevant dans ce sens là. Par ailleurs, Hewlett et Simcoe avec leur petit jeu bien à eux ont quelque chose de complètement différent à nous raconter et cela fonctionne là aussi très bien de ce point de vue là. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Simcoe reprenne du poil de la bête mais je suis forcé de constater que finalement « The Prodigal » est une introduction intelligente à ce que la fin de la saison doit ressembler. Enfin, Arnold a lui aussi un petit truc à faire dans cet épisode alors qu’il est là pour sauver Peggy d’une mafia rebelle. Turn est une série qui joue bien souvent à un jeu d’échecs sauf que malheureusement elle n’a pas toujours su aller au bout de son histoire. Quand elle parvient à faire quelque chose de ce genre là, cela me plaît. D’un point de vue narratif, la série a beaucoup grandi cette année, donnant plus de place à ses diverses intrigues et en donnant à ses personnages une vraie dimension, pour certains même impériale.

Cela change vraiment de ce que l’on a pour habitude de voir dans le monde de Turn et ce n’est pas plus mal. Simcoe est un homme de sang, Hewlett à côté plus un homme de raison et leur face à face est forcément important et beaucoup plus intéressant que je n’aurais probablement pu l’imaginer. Car si je n’avais aucun doute au sujet de Simcoe, j’en avais un peu plus du point de vue des autres personnages. Hewlett « He seems to treat violence like a game, and now he is trying to goad me into open war, » est quelqu’un d’important mine de rien car il sait imposer les dialogues qu’il veut faire passer aux autres et je ne m’y attendais pas nécessairement. Du coup, avec Anna au milieu de tout ça, les enjeux sont tout de suite un peu plus palpitants. Je dois avouer aussi que je suis surpris que Hewlett ait survécu autant de temps, mais bon Simcoe a aussi un peu trop qu’il était trop fort et qu’il allait gagner trop facilement. Les deux n’ont pas la même façon de gagner mais justement, leurs atouts différents font la force de ce clash. Le dernier épisode de la saison nous offre alors une grande bataille comme il fallait s’y attendre. Mais justement, cet épisode prépare ce qui aurait pu être une saison 3 particulièrement intéressante si seulement Turn avait embrassé une narration plus fluide dès le départ.

Je pense que ce qui a tué cette série c’est à la fois la première saison mais aussi le changement de case horaire cette année. Cela ne lui a donc pas trop réussi, la faute à un scénario qui n’était pas toujours passionnant non plus et les téléspectateurs ont probablement fuis au début de la saison. Le climax de ce dernier épisode c’est la bataille de Monmouth Courthouse que les britanniques et l’armée continentale se sont disputés dans le New Jersey le 28 juin 1778 (ça, c’est pour la vraie histoire et Turn tente de rester fidèle à ce qui s’est passé aussi d’un point de vue historique afin de garder une vraie cohésion entre les personnages). D’un point de vue de la grandeur de la bataille, je trouve que Turn a su mettre les moyens. C’est assez efficace en son genre car justement les scénaristes ont réussi à faire quelque chose d’intelligent de ce point de vue là. Les enjeux de la bataille sont tout de suite intéressants car ils permettent aussi de voir que tout ce que l’on a vu cette année ne sert pas à rien. Finalement, ce dernier épisode joue donc avant tout la carte de l’action et de la grande bataille qui veut réellement faire évoluer les choses dans une solide direction pour emballer quelques perspectives pour la suite de la saison. Je me demande si une saison 3 peut vraiment voir le jour compte tenue des mauvaises audiences de la série.

Turn ne va pas me manquer mais bon, elle aurait tellement pu être brillante. Peut-être est-ce aussi une question de scénaristes (comme je le disais l’an dernier quand AMC a changé de direction, choisissant des projets moins prestigieux que fût un temps, avec des scénaristes venants de networks.

Note : 6/10. En bref, fin de saison sympathique pour une série qui a eu des occasions manquées.

Commenter cet article

Doc junior 24/10/2015 02:28

J'espère aussi quand à moi que la saison 3 verra bien le jour (je crois qu' AMC a commandé la saison) car même si la série est imparfaite on passe un assez bon moment devant son écran et c'est ce que l'on demande avant tout. Quand à moi j'ai préféré la deuxième saison à la première...

Doc junior 10/11/2015 22:01

Super alors ! Hate qu'elle sorte :)

delromainzika 29/10/2015 00:30

Oui, il y aura bien une saison 3 :)