Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Undercover. Saison 1. Pilot (UK).

30 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Undercover

Critiques Séries : Undercover. Saison 1. Pilot (UK).

Undercover // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Dave HD est une petite chaîne britannique qui propose ici une création originale. Undercover est une comédie créée par Andy Milligan (I’m a Celebrity) et Sacha Alexander (The Gigolos) et si j’étais assez content de découvrir cette petite comédie qui avait énormément de potentiel, j’ai trouvé le résultat plus que discutable. Le problème c’est le ton et l’humour. Au centre de cette série, on retrouve Daniel Rigby (gagnant d’un BAFTA tout de même)- et Sarah Alexander. Si le casting est plutôt réussi, c’est le script auquel je n’ai pas du tout accroché. J’aurais adoré que Undercover s’inspire un peu plus de ce que j’ai pu adorer dans Big Time in Hollywood, FL ou encore de The Wrong Mans mais l’on se retrouve avec quelque chose de beaucoup plus classique et de complètement différent d’un point de vue purement humoristique. L’humour est donc un peu ennuyeux par moment ou alors répétitif. A vouloir faire dans tous les clichés possibles et imaginables, la série se perd légèrement. C’est vraiment dommage car j’étais assez confiant vis-à-vis d’un pitch qui donnait envie, surtout au milieu d’une comédie. La famille arménienne dans laquelle se retrouve notre héros est tout aussi cliché.

L’histoire d’un officier de police sous couverture qui se retrouve au milieu d’une famille du crime organisé arménienne.

Il y a tout de même quelques éléments assez sympathiques mais ce n’est pas suffisant. Daniel Rigsby incarne Chris, un officier de police qui infiltre un gang de mafieux arméniens. Bien entendu, Chris, bien qu’il ait un oncle grec, est vraiment le mauvais mec pour le boulot qu’on lui a donné. Heureusement dans un sens car le but d’Undercover est aussi d’être une comédie. A côté de ça, c’est un peu trop soft et pas assez travaillé non plus. La série se contente alors de faire des tas de choses superficielles qui ne vont nulle part. C’est simple en termes de direction mais cela ne fonctionne pas vraiment. L’action se sépare entre des séquences pas toujours très fluides et des personnages qui n’ont pas grand chose à nous raconter si ce n’est les clichés du genre. Cela peut devenir désolant par moment. Les créateurs de la série ont des problèmes pour nous offrir des choses satisfaisantes car ils n’ont probablement pas cerné tout ce que l’on a envie de voir dans une telle comédie. Les références que j’ai pu faire plus haut étaient pleines d’idées mais voilà, l’épisode n’en fait malheureusement pas plus que ça. J’aurais peut-être aussi trouvé sympa que cela ressemble à ce que Luc Besson avait fait avec Malavita.

Je ne dis pas que j’ai besoin de pyrotechnies en tout genre. La narration est aussi très étrange et part dans tous les sens. Peut-être que les scénaristes ont voulu caser trop de choses différentes au sein de ce premier épisode. Il y a une intrigue secondaire autour d’un personnage raciste mais le concept en général tombe dans des clichés raciaux de lui-même plutôt que de réellement créer quelque chose de drôle autour d’une telle histoire. Finalement, Undercover est une série particulièrement décevante qui ne sait pas trop dans quelle direction aller et qui ne peut pas nous surprendre. C’était un projet ambitieux qui n’a pas été à la hauteur. Dommage.

Note : 4/10. En bref, pas à la hauteur des attentes.

Commenter cet article