Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wayward Pines. Saison 1. Episode 5.

12 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Wayward Pines

Critiques Séries : Wayward Pines. Saison 1. Episode 5.

Wayward Pines // Saison 1. Episode 5. The Truth.


Plus les épisodes passent et plus le mystère de Wayward Pines s’épaissi et cet épisode vient nous voir avec ce qui serait la vérité. Sauf qu’en tout bon septique que je suis, je refuse de croire qu’ils ont voyagé dans le temps au travers d’un caisson cryogénique. Disons que c’est un peu gros comme réponse. Cependant, dans Wayward Pines tout est fait que pour l’on croit à cette théorie de la vie qui a complètement disparu de la surface de la Terre et que ce qui entoure Wayward Pines ce sont des gens dont le code génétique semble avoir été complètement modifié afin de ressembler à des créatures tout droit sorti d’un mauvais film de Big Foot. Plus les épisodes passent et plus le mystère s’épaissi, offrant au téléspectateur l’occasion de découvrir petit à petit l’endroit dans lequel sont les personnages et ce qui pourrait bien se cacher là derrière. On nous révèle donc des choses sur un environnement beaucoup plus global même si le but est tout de même encore très troublant. Car ce plan large de Wayward Pines et des alentours du haut de l’hélicoptère est quelque choque qui me laisse perplexe tout de même. Mais au fil des épisodes, les pièces du puzzle commencent s’emboiter les unes dans les autres jusqu’à ce que le dernier épisode révèle forcément la vérité vraie sur le mystère qui se cache derrière (enfin, je l’espère car je n’ai pas envie de me retrouver encore avec une sale histoire).

En tout cas, « The Truth » est probablement l’un des épisodes les plus intelligents de toute l’histoire de ce genre de séries et de thrillers mystérieux. Au delà du fait que cela soit un épisode intelligent, c’est un épisode inattendu qui déconstruit plus ou moins l’univers que l’on avait déjà imaginé afin d’en faire quelque chose de complètement différent. L’une des vraies réussites de cet épisode est de mettre Mrs. Fisher au centre de l’épisode alors qu’elle délivre un monologue durant près de la moitié de l’épisode. Hope Davis, fade dans Allegiance, se trouve être excellente dans Wayward Pines. Elle me surprend au fil des épisodes et je crois que celui-ci est la plus belle surprise qu’ils pouvaient nous faire. Elle explique donc ce qui se cache exactement derrière et c’est un choix risqué que de faire de telles révélations à la moitié de la saison (c’est aussi pour cela que je reste encore septique). Rapidement, cela aurait pu devenir ennuyeux, pompeux, mais jamais car le mystère et la façon dont Fisher nous le raconte est tout simplement fascinant. En parallèle, la série utilise les scènes d’Ethan (qui avait réussi à gravir la montagne dans l’épisode précédent) afin d’illustrer le propos de Mrs. Fisher alors qu’il découvre avec horreur que le monde qu’il connait semble avoir complètement disparu. Dès qu’elle nous révèle que nous ne sommes pas en 2014 mais en 4028 (on a doublé de temps), Ethan sort de la forêt et découvrir ce qui semble être les ruines de Boise dans l’Idaho.

Cela fonctionne car tout est assemblé de façon terriblement efficace. Le montage est ici très important et il est au poil, tout ce que l’on pouvait espérer dans une série comme Wayward Pines. Mais Mrs. Fisher cherche aussi à nous raconter ce qui se passe dans la forêt alors qu’elle n’a de cesse de faire des révélations au cours de son monologue. Les montres dans la forêt ? C’est quoi ? C’est ce que l’humanité est devenue : des aberrations de la nature et tout ce qui reste de la civilisation c’est Wayward Pines. C’est pour cela qu’il fait sauver Wayward Pines. Ce qui fait de « The Truth » une excellente heure de télévision c’est qu’il met tout sur le mystère de la saison et c’est le coeur de cette série pendant qu’il parvient aussi à mettre en scène tout ce qui peut créer des problèmes à côté. Comment ne pas penser à Ben qui est maintenant enrôlé dans cette sale histoire (et il va être difficile de faire en sorte qu’il croit au fait que l’on est toujours en 2014) ou encore Ethan qui avait appris dans l’épisode précédent que le plan de l’école était de changer l’esprit des enfants afin de convaincre les parents de rester. En tout cas, c’est comme ça que je l’ai ressenti car les enfants c’est l’avenir, ce sur quoi la série doit se concentrer et l’univers de cette ville aussi.

C’est sans parler de David Pilcher, de Pam, ou encore du fait que Pope, qui faisait partie de la conspiration, est mort sans que personne n’ait vraiment d’égare pour lui, comme si tout le monde pouvait mourir alors qu’ils sont importants pour l’humanité. Il y a encore des zones d’ombre et je ne me laisse pas berner facilement mais l’épisode est parfait en tout point dans sa façon de structurellement briser la série afin de nous plonger dans ce qui est sensé être le vrai Wayward Pines.

Note : 10/10. En bref, parfait.

Commenter cet article

4evaheroesf 13/06/2015 21:16

Le gamin s'est "intégré" bien trop vite, mais son intrigue a été utile à l'épisode.
Par contre, autant de révélations juste en allant à l'école et il ne faut rien dire aux parents, c'est un peu facile.
Surtout par rapport à un Ethan fouineur, qu'on ne tue pas et à qui on ne dit pas non plus la vérité.
Bref, si tout ça est vrai, cet épisode est mal agencé avec tout ce qui s'est passé dans les précédents épisodes.
Mais je dois avouer que mon intérêt pour WP est revenu avec de nouvelles questions.

Bilan : bon épisode, mais je me méfie de cette "vérité".
En tout cas, j'espère qu'il n'y aura pas de rechute pour les prochains épisodes.