Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grimm (Saison 3) - DVD

14 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #DVD

Grimm (Saison 3) - DVD

C’est à l’occasion de la sortie en DVD de la saison 3 de Grimm que je prends le temps de revenir vous parler de la saison 3 mais également de cette édition 6 DVD.

Ca parle de quoi ?
Le détective de Portland Nick Brukhardt est de retour, mais sans être tout-à fait lui-même, pour 22 nouveaux épisodes glaçants.  
Ses dons se manifestant de façons différentes et inattendues, Nick se révèle plus fort que jamais, avec Juliette, sa bien-aimée, et son partenaire Hank, tous deux à ses côté pour traquer inlassablement les criminels Wesen. Mais les choses changent autour de lui. Alors que le capitaine Renard s’immisce dans les discussions autour de la naissance d’un enfant royal, la relation entre Monroe et Rosalee s’intensifie et les liens entre humains et Wesen se resserrent inévitablement.

Ca vaut quoi ?
La saison 3 de Grimm permet de reprendre les hostilités après tout ce qui s’était passé dans les saisons précédentes sur la famille Royale (avec Adalind) mais également Juliet, sans parler de la relation entre cette dernière et Nick ou encore l’introduction du personnage de Trubel, probablement l’un des meilleurs personnages de toute l’histoire de la série. Tout au long de cette saison, Grimm va parfois s’égarer mais elle va toujours trouver un moyen de nous intriguer avec certaines révélations et de nous donner envie de comprendre enfin la famille royale qui est l’une des intrigues les moins bien utilisées de toute l’histoire de Grimm lors de ses deux premières saisons. Cette année, la première partie de la saison tente de redonner à Adalind ses lettres de noblesse. Cela va donc passer par tout un tas de scènes assez intelligentes. Le premier épisode de la saison était un peu étrange parfois, alors que Nick s’était transformé en zombie. Ce n’était pas la meilleure idée que Grimm avait pu avoir car c’était une façon d’égarer un peu trop la série à mon goût. Du coup, la routine avait énormément de bon. Les cas de la semaine vont s’enchaîner avec certains particulièrement bons et sortant des carcans. Tout au long de la saison, Grimm va trouver des moyens d’exploiter l’univers des Wesen autrement.

Il y a donc tout un tas d’univers comme le cirque, l’univers psychiatrique (alors que Wu tente de gérer les conséquences psychologiques de ce qu’il a pu voir), etc. C’est une série procédurale après tout mais la dynamique de la série a beaucoup évolué, muant alors en une sorte de Scooby Doo Gang où nos personnages préférés partent à la chasse des méchants Wesen en tout genre et tentent d’éviter d’autres crimes. C’est là que Trubel entre dans la danse et s’intègre à la perfection dans l’univers. Sans compter sur Juliet qui n’était pas un très bon personnage au départ, trop lié à son histoire de Prince Charmant et de Blanche Neige. Du coup, en sortant de cette intrigue (et Grimm a eu énormément de mal à l’en sortir), elle s’est retrouvée cette année un peu mieux intégré au coeur de l’action (avant de nous offrir un cliffangher final des plus efficaces, donnant tout de suite envie d’enchaîner avec la saison 4). Maintenant que tout le monde sait ce qui se passe dans l’entourage de Nick, la série n’a plus besoin de jouer à cache-cache ce qui a créé une dynamique un peu plus forte. Les liens entre les personnages sont plus visibles et ils peuvent donc évoluer en groupe comme il se doit. C’est d’ailleurs pour cela que Juliet a une place bien plus intéressante dans cette saison que dans les précédentes.

La série ne bouscule pas forcément son monde mais elle tente de lui apporter avec cette saison 3 plusieurs petites touches différentes qui apportent forcément un petit plus. Trubel est l’un des personnages qui en fait partie. Les autres personnages ont tous un plus comme Monroe et Rosalee alors que leur relation continue d’évoluer et de grandir. Grimm a besoin de ça et la série utilise le tout à bon escient. Ensuite, c’est le retour de la mère de Nick qui fait tout le charme de la saison. Elle n’ait pas forcément le meilleur personnage de l’historie au départ et puis rapidement elle est a su devenir quelqu’un d’autre au fil des épisodes. Quelqu’un que j’ai tout bonnement adoré. Car d’un point de vue mécanique ce n’est peut-être pas ça mais d’un point de vue mythologique, elle en impose. Et l’actrice est excellente il faut bien l’avouer aussi. Quoi qu’il en soit, Renard a lui aussi ses petites histoires liées à la famille royale. Au delà de bonnes intrigues développées petit à petit au cours de la saison, Grimm bénéficie d’une édition DVD de qualité. Universal a pour habitude de soigner ses éditions DVD et elle le démontre encore une fois avec celle de Grimm. Les 2 précédentes éditions bénéficiaient de tous les atouts (image et son) avec une galerie de bonus très importants. Je trouve que cette saison 3 est encore plus chargée en bonus contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer au départ. A déguster sans modération.

Et les bonus ?

Scènes coupées (DVD 6) : Avec près d’une demi-heure de scènes coupées, je dois avouer que la série a réussi à nous offrir pas mal de scènes inédites. Toutes n’ajoutent pas forcément de choses intéressantes aux différents épisodes mais globalement, cela permet parfois d’en savoir un peu plus sur certaines scènes (notamment Wu dans l’hôpital psychiatrique, des scènes qui auraient mérité de se retrouver dans l’épisode en question) ou encore toutes les scènes de Trubel qui permettent d’engager le mystère de façon un peu plus intéressante à mon goût. Rare sont les éditions DVD qui ont 30 minutes de scènes coupées. Très bonne surprise.

Bêtisier (DVD 6) : Si la série a parfois un peu d’humour, rien ne faut le bêtisier. Je le savais déjà pour avoir vu les bonus des DVD des 2 premières saisons mais David Giuntoli est vraiment un comique que la série n’exploite pas suffisamment. C’est le plus drôle de tous et la dynamique qu’il partage avec les autres est excellente. Même Bitsie Tulloch, qui incarne Juliette, est elle aussi très drôle à sa façon.

Je sens qu’un Wesen vient par ici : dans les coulisses de la saison 3 de Grimm (DVD 6) : En seulement 10 minutes on ne peut pas tout nous dire sur la saison 3 et ses enjeux. C’est un bonus qui se contente de faire une sorte de bilan des grands arcs narratifs de la saison et de nous permettre de comprendre aussi un peu mieux l’historie de la famille royale (alors qu’au premier abord ce n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus important). Cependant, j’ai appris qu’il y avait un gimmick assez drôle : chaque numéro de porte que l’on voit dans les épisodes de Grimm sont en fait les numéros de production des épisodes. Par exemple pour l’épisode 18 de la saison 3, on va ouvrir à un moment donné la porte 318.

Deuxième prise : Combattre un Hundjäger (DVD 6) : Trop court pour vraiment être passionnant. Cela permet de plonger un peu plus dans l’univers de Grimm et sa mythologie sans pour autant nous en dire beaucoup plus.

Dérapage (DVD 6) : Peut-être que cet « épisode » court aurait gagné des points s’il n’avait pas été qu’une sorte de redite de ce que l’on a déjà l’impression de voir par dizaine dans chaque épisode de la saison.

Il y a de l’amour dans l’air : plaisirs féminins (DVD 6) : Les femmes de Grimm sont à l’honneur dans une sorte de scène qui aurait pu sortir tout droit de Desperate Housewives avant que cela ne se transforme en une sorte de grand moment amusant pour Juliette et Rosalee.

Commenter cet article