Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Petit Prince (2015)

30 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Le Petit Prince (2015)

Le Petit Prince // De Mark Osborne. Avec la voix VF de André Dussollier, Florence Foresti et Vincent Cassel.


Adapter le chef d’oeuvre d’Antoine de St Exupéry, qui a bercé l’enfance de beaucoup de gens (dont la mienne) n’est pas la chose la plus simple qu’il soit. Afin de faire une adaptation originale de cette histoire, Mark Osborne et ses équipes ont choisi de prendre le point de vue d’une petite fille à qui l’on raconte l’histoire du Petit Prince. Le mariage de l’historie du Petit Prince telle qu’elle est contée et de l’histoire de cette petite fille se fait de façon assez simple. D’un point de vue de l’animation et donc de l’image, Le Petit Prince est tout juste magnifique. Que cela soit le conte en lui-même, repris des dessins du livre, ou bien le reste, tout est magnifique d’un point de vue de l’animation. Mark Osborne connaît l’animation pour avoir été à l’original du premier volet cinéma des aventures de Bob l’Eponge et de Kung-Fu Panda, deux films réussis. Mais je pense que sa plus belle réussite c’est celle-ci. Il y a quelque chose de tendre et pleine d’innocence, comme le livre qui reste le récit conté d’un petit garçon innocent et drôle. En passant de papier découpé au stop-motion en passant par le dessin animé le plus classique, Mark Osborne nous émerveille et nous fait voyager au travers des univers dépeints tout au long du film.

C’est l’histoire d’une histoire.
C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes.
C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi.
C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

Le pari était pourtant risqué avec Le Petit Prince. C’est un roman tellement connu et tellement intemporel qu’il fallait garder le culte et le moderniser sans pour autant en perdre son essentiel et je pense que Mark Osborne a compris ce que voulait Antoine de St Exupéry même s’il y a aussi quelques défauts mais qui n’ont rien à voir avec la beauté des images. On retrouve aussi les dessins du livre, comme des petites références amusantes à l’oeuvre originale qui permettent de faire le lien et au spectateur de se souvenir du passé. Ce film se découpe également en plusieurs parties et c’est peut-être là que je n’ai pas toujours compris le but. La première partie est très proche d’un film d’animation d’aujourd’hui. Il n’y a rien qui déborde et cela aurait très bien pu entrer dans la catégorie des Dreamworks et cie. L’histoire de cette petite fille qui, par la volonté de sa mère, doit entrer dans une prestigieuse école qui est sensée être son futur. Cela aurait très bien pu faire un film entier sans qu’il n’y ait Le Petit Prince dans cette histoire.

La seconde partie est l’histoire de Le Petit Prince telle qu’elle nous est contée par ce vieille homme dont la voix est réalisée par un André Dussollier chaleureux. Ce vieille homme est d’ailleurs un personnage drôle comme tout qui justement est l’un des piliers de ce film. Sans lui, je ne suis pas sûr que cela aurait été aussi intéressant. Il pénètre dans la vie de cette petite fille de façon impromptue et étonnante. Et enfin, la troisième partie est celle de cette petite amie qui décide de partir à l’aventure afin de retrouver Le Petit Prince et le ramener chez lui. Cette dernière partie vient parler de problèmes actuels : la perte de confiance en l’avenir, la cupidité et vanité des uns qui fait le malheur des autres, le fait que l’on ne s’accorde plus l’occasion de rêver en regardant au ciel mais que l’on reste morfondu dans la morosité du quotidien, etc. Le dernier chapitre a beau être improbable c’est peut-être le plus réussi du film d’un point de vue scénaristique car c’est la partie qui a le mieux cerné l’histoire de St Exupéry, le fait que les enfants ne doivent pas arrêter de rêver et d’imaginer.

Note : 8/10. En bref, un très beau film d’animation.

Commenter cet article

Etoile 28/08/2015 02:14

Très bel article. J'ai été voir Le petit Prince dès sa sortie et pour ma part, je lui mettrais 8.5/10 ;)
Ps : une petite faute d'orthographe : "le fait que l’on ne s’accorde plus l’occasion de rêvER en regardant au ciel"

delromainzika 29/08/2015 19:36

Merci :)