Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Profs 2, aurait-ils du comeback ?

4 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Les Profs 2, aurait-ils du comeback ?

Les Profs 2 // De Pierre François Martin Laval. Avec Kev Adams, Isabelle Nanty et Pierre François Martin Laval.


Le premier volet des aventures de Les Profs 2 était correct par moment et un peu irritant par d’autre. Ce n’était qu’une comédie française basique, sans grand intérêt. Quand ce second volet a été annoncé avec (presque) tout le monde original et … Boulard (aka Kev Adams), je me suis véritablement demandé ce qu’ils pourraient faire. Puis je l’ai découvert un peu avec la bande annonce qui nous embarquait en Angleterre dans l’une des plus prestigieuses écoles. C’était une idée qui curieusement me donnait envie car cela ne pouvait pas être le premier volet revisité, mais quelque chose de complètement différent. Dès le début de ce film, on ne comprend pas vraiment ce qui nous a donné envie d’entrer dans la salle. J’avais ri à un truc dans la bande annonce (le fameux Papaoutai dans la Poésie française) mais c’est tout. Il n’y a rien d’autre qui ne donne envie de revenir pour de nouvelles aventures. J’ai bel et bien fait une erreur en allant voir ce nouveau film, d’une nullité cosmique affligeante. Je pensais que j’allais retrouver un peu de ce qui m’avait plu dans la bande annonce et malgré quelques rires (et je dis bien quelques), ce film est une mixture que je cherche encore à comprendre. Je me demande ce que prend Pierre François Martin Laval, alias Pef, mais quand il a écrit le scénario je pense qu’il n’était pas dans son état normal.

Les pires Profs de France débarquent en Angleterre pour une mission ultra-secrète. Avec Boulard, le Roi des cancres, ils sont parachutés dans le meilleur lycée du pays, et ils vont appliquer leurs célèbres méthodes sur la future élite de la nation. L'enjeu est énorme : de leur réussite dépendra l'avenir du Royaume tout entier... Cette année : aux meilleurs élèves, les pires profs quand même !!!

Je me demande vraiment comment Pef a pu dénaturer autant la bande dessinée qui reste un souvenir d’enfance que j’ai encore en moi quand je lisais toutes les BD des supermarchés pendant que ma mère faisait les courses. Le premier problème c’est le scénario. Il se passe tout un tas de choses qui n’ont aucune cohérence. Je veux bien que cette comédie soit un peu barrée sauf que le côté barré n’est pas assumé et l’on se retrouve donc avec une comédie qui pense réellement qu’elle peut faire rire avec tout un tas d’incongruité. Pourtant, dans le scénario il y a quelques bonnes répliques (même Buckingham Dallas un univers impitoyable, dit par un Kev Adams dont je cherche encore les accents comiques, décroche un sourire). Heureusement que la professeur de français est là, déjà l’un des rayons de soleil du premier volet. Que cela soit pour la réplique déjà vu dans la bande annonce (qui n’a pas le même impact dans le film) ou encore le téléphone arabe qui va lui faire dire des choses obscènes sans le vouloir, c’est véritablement le personnage qui m’a le plus plu. Christian Clavier n’a quant à lui pas rempiler pour ce second volet. Si c’est décevant, Didier Bourdon fait du bon boulot lui aussi. Juste dommage que les gimmicks du prof de maths ne ressortent pas suffisamment.

Finalement, Les Profs 2 est donc une comédie française comme beaucoup d’autres où rien ne fonctionne si ce n’est la communication qui a été faite autour. TF1 et UGC ont mis le paquet, jusqu’à demander pour ce dernier, aux salles de cinéma de l’hexagone d’augmenter le son dans les salles pour Les Profs 2 afin de masquer les rires des spectateurs. Je me suis dit, je vais rire et au moins je vais oublier les conneries du premier volet (qui dans le fond n’était pas si mauvais que ça quand on regarde celui-ci) mais non, je n’ai pas ri à prendre un fou rire et les spectateurs, à la fois jeunes et familiaux, ont encore moins ri que moi. C’est vous dire à quel point les spectateurs ont du avoir des têtes complètement déconfites à la sortie de ce film. J’ai même hésité à un moment à partir de la salle mais je me suis dit que j’allais certainement loupé quelque chose. Encore une réplique de Isabelle Nanty qui est la pire prof d’anglais au monde et qui traduit tout à l’envers. Cela n’a pas du tout été le cas mais au moins c’était tenté. Les Profs 2 est l’une des pires comédies françaises que j’ai vu depuis un sacré bout de temps. Bien pire que tout un tas de grosses productions qui ne méritaient pas d’argent (Les Seigneurs, Turf, etc.).

Note : 0/10. En bref, comme Kev Adams dans le film, Les Profs 2 n’aura pas la moyenne.

Commenter cet article

isabelle 04/07/2015 13:37

pas supporté le n°, moins de 15 min, donc je n'irai pas dépensé de l'argent pour ce navet bis.