Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Song One (2015, VOD)

31 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Song One (2015, VOD)

Song One // De Kate Barker-Froyland. Avec Anne Hathaway et Johnny Flynn.


Pour un premier long, Kate Barker-Floyland nous offre un film indé proche de films comme Once (de John Carney) avec la tendresse douce-amère de certains récits indé. Il y a une note d’espoir dans ce film qui pourtant part d’un point assez dramatique. Ce n’était pas donné de faire un film réussi avec un sujet que j’ai trouvé légèrement éculé. Présenté à Sundance (hum… je vous l’avais déjà que c’était très indé dans le genre), ce premier long a mis du temps avant de sortir en salle. En effet, il aura fallu près d’un an pour que le film puisse enfin voir jour sur grand écran aux Etats-Unis malgré un joli casting (notamment Anne Hathaway) mais probablement pas assez rassembleur pour valoir une sorti grand écran chez nous. Bien entendu, rien là dedans n’est révolutionnaire. On se retrouve avec la typique histoire d’amour, de famille, etc. qui donne lieu à tout un tas de rebondissements plus prévisibles les uns que les autres mais étrangement, je me suis senti bien devant ce film. Je suis allé un peu à reculons et je ne regrette pas vraiment le voyage. Je n’ai rien vu de nouveau, rien de très surprenant et pourtant, sans trop savoir pourquoi, c’est réussi. Le style est là, les musiques sont bonnes et le casting est au poil. Johnny Flynn, récemment vu dans l’excellente You’re the Worst, démontre une fois de plus qu’il est un talent à ne surtout pas louper.

L'histoire d'une femme qui retourne chez elle pour s'occuper de son frère blessé.

Malgré tous les points positifs que je peux trouver à ce film, je n’ai de cesse de me dire qu’au fond, Song One n’a pas réussi à non plus à totalement me conquérir. En effet, le film n’a pas d’histoire véritablement forte, pas de choses originales qui pourraient lui permettre de sortir de l’eau. Non, juste un film passable qui ne fait de mal à personne. C’est peut-être justement ce côté bienveillant avec le spectateur qui m’a légèrement envoûté. Song One aurait pu être bien pire, bien moins efficace et moins intelligent mais sans trop savoir pourquoi, on a envie de se souvenir de New York Melody (avec Adam Levine et Keira Knightley) quand on regarde ce film de plus près. Pourtant, il est loin d’être aussi bon. C’est peut-être la musique mais ici la musique n’est pas utilisée comme dans New York Melody. Ici, la musique est plus une sorte de prétexte pour s’évader, sortir du quotidien morose et tenter de s’offrir de bons moments de boeufs avec les personnages du film. Le décor fait forcément lui aussi écho au même film, saisissant plus ou moins les mêmes choses mais fort heureusement pas de la même façon. Song One se veut plus sombre. C’est probablement pour ça que Kate Barker-Froyland se concentre énormément sur des lieux clos ou alors sur la nuit qui s’abat sur cette gigantesque ville.

Oui, Song One est donc un film sympathique mais aussi fainéant. La mise en scène n’a rien de très surprenant par exemple. On se retrouve avec le typique film de Sundance qui veut avoir tous les avantages du film de Sundance et donc coller pile poil à ce qu’un film de Sundance peut être. Sauf que j’aurais justement apprécié que cela soit un peu plus original d’un point de vue de la mise en scène. Le scénario aussi manque de ce petit je ne sais quoi qui aurait pu faire chavirer mon coeur. C’est aussi peut-être pour cela qu’il n’a pas eu la chance d’une sortie cinéma chez nous et qu’il a dû se contenter des plateformes de VOD. Le scénario aborde certes des sujets séduisants avec un ton intéressant mais la romance entre nos deux héros, Franny et James a beau suivre un chemin plus original que les autres, Song One n’en fait malheureusement pas grand chose. Ce que je vais retenir de ce film c’est avant tout le fait que je ne me suis pas vraiment ennuyé. Il y a quelques longueurs mais globalement on arrive à les oublier volontairement. Anne Hathaway au milieu de tout ça tente de donner à ce film un peu de sa luminosité et c’est déjà une très bonne chose.

Note : 4.5/10. En bref, si je ne me suis pas ennuyé, impossible de ne pas nier la faiblesse de ce film reproduisant une formule légèrement éculée.

Date de sortie : 13 juillet 2015 - Directement en VOD

Commenter cet article