Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Airlock. Mini-series. BILAN.

10 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Airlock

Critiques Séries : Airlock. Mini-series. BILAN.

Airlock // Mini-series. 3 épisodes.
BILAN


Enzo Tedeschi et Julian Harvey sont connus pour avoir été parmi les pionniers dans le monde des fictions réalisées grâce au crowd-funding. On leur doit alors le film d’horreur The Tunnel (2011) qui avait réussi à faire sensation il y a quelques années. On les retrouve maintenant à la tête d’un tout autre projet, également financé en partie grâce au crowd-funding. Produite également avec Screen Australia qui a mis de l’argent dans le projet, la série se présente sous la forme de trois épisodes de 20 minutes. Je ne m’attendais pas du tout à voir quelque chose de cet acabit. C’est assez soigné d’un point de vue de la mise en scène. On sent que les moyens ont été mis pour ne pas faire une mini-série ridicule avec des effets spéciaux minimalistes. Tout n’est pas forcément brillant de ce point de vue là non plus mais ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus au premier abord. Car une fois que l’on a été convaincu par l’image, il faut voir ce que le scénario a dans le ventre et c’est là que les problèmes commencent. Tout n’est pas nécessairement à jeter mais cela part un peu dans tous les sens sans que l’on ait réellement le temps de s’imprégner de l’univers. La science fiction et plus particulièrement le space-opera c’est un genre qu’il est difficile d’appréhender en aussi peu de temps.

Un mort sur un vaisseau engrange une enquête qui va se transformer en bain de sang.

Pourtant, il aurait été intéressant de voir la série évoluer petit à petit, nous plonger dans son histoire et accessoirement mettre en scène l’enquête et tous les évènements qui s’en suivent. Quand les deux trublions ont présenté leur projet, ils ont dit que ce serait une websérie comme on en n’avait jamais vu. Je ne suis pas vraiment d’accord de ce point de vue là, surtout que Halo : The Digital Series est passé par là. Cette dernière était une petite série parfois médiocre mais sympathique dans son ensemble. On pourrait également parler de la série H+ produite par Bryan Singer pour Youtube. Ce sont des petits projets de sci-fi qui ont réussi à me séduire par leur originalité. Si Airlock a une certaine forme d’originalité que l’on peut entre-apercevoir avec les décors, le reste manque cruellement de surprises. En tout cas, il n’y a pas de surprises à comprendre parler, comme j’aurais aimer en trouver. Cela reste cependant un beau projet et l’on peut se réjouir que le crowdfunding fonctionne dans un monde où l’on pourrait croire que la générosité n’est plus vraiment de mise. Mais nous engager dans le processus de production, cela a déjà fonctionné pour des films comme celui de Veronica Mars par exemple qui a rassemblé le budget nécessaire avant la date butoir.

Finalement, si je ne suis pas forcément convaincu de la réussite de Airlock, je suis surtout séduit par le fait que l’on puisse voir des productions comme celle-ci (qui ne font pas autant de bruit qu’un film sur Veronica Mars par exemple) faire leur trou et éclore au grand jour. C’est bien la preuve que cela fonctionne. Quant au casting, il se constitue principalement d’inconnus (en tout cas ils le sont tous pour moi). Pas grand chose à sortir de tout ça non plus. Dommage.

Note : 3/10. En bref, si je salue le fait qu’ils ont réussi à se faire financer par le crowdfunding… la qualité du scénario est tout de même sacrément douteuse.

Commenter cet article