Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Odyssey. Saison 1. Episode 11. Gingerbread.

3 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #American Odyssey

Critiques Séries : American Odyssey. Saison 1. Episode 11. Gingerbread.

American Odyssey // Saison 1. Episode 11. Gingerbread.


Odelle et son petit voyage étrange, la rencontre entre Peter et Harrison, l’éviction de Peter, etc. cet épisode bouge et ce n’est pas plus mal. Enfin, le problème c’est que la narration ne parvient pas à transformer les bonnes idées en de grandes intrigues. Mais c’est la faute à la série qui est devenue inintéressante au fil des épisodes, sans jamais assumer ce qu’elle aurait pu être, un divertissement dans prise de tête. Elle a voulu tellement nous prendre la tête que cela a fini par devenir particulièrement décevant. L’histoire de cet épisode fait que Harrison va pouvoir enfin rencontrer Peter histoire de parler chiffons et Harrison va également pouvoir faire face à Ruby et à tout ce qu’elle a pu cacher depuis le début. Mais là aussi la série ne fait aucun effort. Tuer Harrison aurait pu être un chois judicieux à ce moment de la saison, sauf que c’est tout le contraire qui se passe. La série a préféré tuer Ruby, sa petite amie qui s’avère être de la conspiration elle aussi. La révélation sur Ruby était à attendre dans cet épisode étant donné que le précédent préparait déjà bien le terrain. Mais j’apprécie que American Odyssey parvienne aussi à donner l’occasion à Peter de rappeler qu’il a appris beaucoup trop de choses qu’il n’aurait pas dû apprendre.

Peter est accusé de meurtre (c’est facile de se séparer de quelqu’un qui a des problèmes avec une société qui ne veut plus qu’il fouine de partout) sans compter qu’il est en train de mettre en péril son mariage à cause de toutes ces histoires. La fin de l’épisode est un peu trop rigolote pour réellement nous offrir une scène dramatique digne de ce nom et c’est bien dommage. Peter Facinelli aurait justement pu être le dramaturge dont American Odyssey avait besoin car c’est le seul qui a le potentiel de nous émouvoir parmi tous les personnages de la série. Et c’est bien le problème. A côté de ça, la série passe son temps à le faire se balader dans tous les sens sans jamais trouver un véritable sens à ses errances. Il veut se cacher, dire tout ce qu’il sait, revoir sa femme, etc. Tellement de choses qui égarent la série et m’ont un peu trop perdus à mon goût. En tout cas, American Odyssey aurait très bien pu donner à Peter l’occasion d’être un poil plus dans le feu de l’action, servir de cliffangher, mais il ne se passe rien de tout ça non plus. On a l’impression que le créateur de la série a voulu que cette intrigue qu’il a développée dure plus d’une saison alors qu’il n’y avait pas besoin de plus de 13 épisodes pour en venir à bout. C’est le problème des séries de network et encore plus quand elles semblent avoir une certaine hype (que American Odyssey n’a finalement jamais eu).

Le projet était excitant. Puis tout d’un coup la série a été placée à la mi saison dans une cause maudite, aux oubliettes et l’on ne peut pas dire que NBC ait fait des efforts pour elle. Au contraire. Par ailleurs, Odelle se retrouve toujours au fond de l’Afrique dans ses errances à elle aussi. Ce que j’ai toujours autant de mal avec ce qui se passe dans cette partie de la série. Luc a beau avoir changé un peu l’air à un moment où American Odyssey en avait bien besoin il y a plusieurs épisodes de ça, j’ai comme l’impression que tout ce que la série introduit n’a pas vraiment d’intérêt ou n’a pas les conséquences que l’on aurait probablement pu souhaiter. Comme quoi… D’ailleurs, je n’ai toujours pas compris le but de tout ce qui s’est passé dans la seconde partie de l’épisode avec Odelle. Au début j’ai eu l’impression qu’elle allait enfin être débarrassée de son aventure ennuyeuse dans le désert mais non, American Odyssey compte vraiment prolonger ce voyage jusqu’au bout quitte même à nous donner envie de rouler des yeux. Finalement, la série continue à faire ce qu’elle fait de plus médiocre et c’est probablement ce qu’il y a de plus problématique à mon goût. Dommage, j’avais confiance quand l’épisode a débuté mais je fais déjà trop confiance à une série qui n’a eu de cesse de me décevoir.

Note : 4.5/10. En bref, avec de bonnes idées, American Odyssey ne fait pas toujours les meilleures choses. A mon grand damne.

Commenter cet article