Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Beauty and the Beast. Saison 3. Episode 3.

3 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Beauty and the Beast

Critiques Séries : Beauty and the Beast. Saison 3. Episode 3.

Beauty and the Beast // Saison 3. Episode 3. Bob & Carol & Vincent & Cat.


Ce que j’aime avec Beauty and the Beast c’est sa capacité à nous offrir des épisodes indépendants qui n’ont pas forcément l’air d’épisodes indépendants. C’est en tout cas ce qu’ils font depuis le début de la saison et cela fonctionne de façon assez logique et efficace. D’ailleurs, quand deux agents du FBI mariés prennent une affaire en main, Cat et Vincent vont parvenir à partager des moments avec eux. Cat et Vincent n’ont pas une relation comme les autres ce qui a de quoi créer quelques situations amusantes et cet épisode veut aussi démontrer à quel point Beauty and the Beast a gagné en légèreté. C’est presque un épisode qui est là pour montrer à quoi le futur de nos deux héros peut ressembler. Les deux agents, incarnés par Alan Van Sprang et Natasha Henstridge vont nous offrir de bons moments eux aussi. C’est parfois à croire si Beauty and the Beast ne voulait pas nous offrir une intrigue à la L’amour du risque ou quelque chose du même acabit. Bien entendu, la série reste aussi un peu sombre sur les bords histoire de rappeler d’où elle vient et ce qu’elle raconte toujours en trame de fond, mais cette année est tellement légère et lumineuse que je ne reconnais plus totalement la série. Elle a complètement oublié les problèmes et confusions de la saison précédente, un choix judicieux de sa part.

Cat et Vincent ont envie de voir en ce couple du FBI un futur d’eux même, un futur heureux. Le seul problème pour eux c’est qu’ils ont peur que leurs emplois du temps respectifs mettent en péril leur relation. Ce n’est pas facile d’être ensemble et d’être la belle et la bête. Non ? Mais ce que j’ai apprécié c’est aussi qu’il y ait un léger mystère qui vienne s’ajouter au tout histoire de nous offrir une vision beaucoup plus sympathique des choses. En tout cas, les mystères dans Beauty and the Beast, surtout dans une saison comme celle-ci, c’est toujours bienvenu, tant que ce n’est pas confus. A côté de ça, JT tente de savoir s’il a bien des super-pouvoirs. Sa façon de se tester ressemble à tout ce que l’on pourrait voir dans des films de super-héros où le héros découvre ses pouvoirs (Spiderman, etc.). C’est amusant et Austin Basis joue plutôt bien ce côté là du personnage de JT. D’ailleurs, je trouve que JT est l’un des atouts de cet épisode (et accessoirement de la série). Cela a toujours été le crédit fun de Beauty and the Beast. De son côté, Tess pense à donner un coup de pouce à sa carrière. Tess est le parfait personnage pour ce genre d’intrigues. On sent qu’elle est au milieu d’une crise identitaire mais au delà de ça c’est aussi un personnage qui doit évoluer avec la série. Cat et Vincent ne sont plus dans la dynamique des deux premières saisons, Tess doit donc avoir une histoire à elle aussi.

Je pourrais dire la même chose d’Heather alors qu’elle se retrouve à tenter de rendre la vie de sa grande soeur un peu plus facile. Globalement, je pense que cet épisode est une nouvelle façon de rappeler que Vincent a envie de vivre une vie normale, comme les autres couples, pendant que Cat est plus dans une volonté de découvrir sa vraie identité et ce qu’elle veut faire d’un point de vue purement familial au milieu de toute cette mythologie de Beast. Cette saison est donc très différente des deux précédentes alors que le but n’est pas de nous noyer sous les questions et sous les mystères. Le but de cette saison est de rester clair avec les personnages et c’est une excellente chose. Surtout quand on voit à quel point cela fonctionne bien. En creusant la mythologie de la série différemment, Beauty and the Beast se permet donc de créer de toutes nouvelles dynamiques avec les personnages et c’est ce que j’avais clairement envie de voir. Finalement, la série prend son temps afin de tout installer correctement et de la meilleure façon qu’il soit. Rien n’est parfait mais de toute façon ils ne peuvent pas encore trouver le bon rythme de croisière tant que tous les pions ne sont pas installés. Mais il y a un véritable effort qui est fait afin de bousculer ce qui était devenu redondant l’an dernier.

Note : 6/10. En bref, encore un bon épisode de Beauty and the Beast.

Commenter cet article