Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Deutschland 83. Saison 1. Episode 2.

6 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Deutschland 83

Critiques Séries : Deutschland 83. Saison 1. Episode 2.

Deutschland 83 // Saison 1. Episode 2. Brave Guy.


Ce second épisode est une occasion de plonger un peu mieux dans les aventures des personnages de Deutschland 83 mais également de développer un peu plus le personnage de Martin au sein de sa mission. J’aime bien ce que la série tente de faire de ce point de vue là, laissant à penser qu’il n’est pas vraiment le meilleur élément pour ce boulot. Après tout, Martin n’a aucunement besoin d’être bon à ce qu’il fait. Vont-ils le tuer car il est mauvais ? Si les allemands de l’ouest pourraient uniquement car ils l’auraient pris sur le fait pour trahison, ceux de l’est ne vont pas le tuer s’il est mauvais, ce serait complètement bête. De plus, Martin est leur seul espoir pour le moment de réussir à glaner des informations supplémentaires et installer quelqu’un d’autre dans l’urgence serait soit visible, soit un peu trop compliqué. Cette semaine, il se retrouve à devoir laisser un micro dans la chambre du General Jackson. Il doit tout faire en un laps de temps assez court mais c’est aussi ce qui donne un vrai rythme à l’épisode. D’un point de vue de l’espionnage, Deutschland 83 parvient justement à faire des choses intéressantes car c’est une série qui maîtrise l’objet qu’elle a entre les mains. L’une des choses les plus fascinantes là dedans c’est la façon dont tout est confronté.

L’action est constante durant cet épisode et c’est peut-être ce qui me plaît le plus avec Deutschland 83. Cet épisode est entièrement dédié à l’action et à l’espionnage, il n’y a pas vraiment de place pour les états d’âme de Martin. Ce dernier a beau penser à sa petite amie, elle est loin et lui aussi. Ce que j’aime bien cependant avec Martin c’est le fait que c’est un idéologue, quelqu’un qui a envie de faire les choses dans le bon sens. On sent aussi en parallèle que tout le monde parle d’une potentielle guerre nucléaire entre les américains et les russes, qu’il y a tout un tas de choses qui se mettent en place car le but est que cela bouge. Mais ce qui aurait été assez intéressant c’est de créer un spin off de Deutschland 83, en parallèle, où l’on suivrait les aventures inverses d’un soldat de l’ouest qui va surveiller l’est. Car des deux côtés, on sait qu’il y avait de l’espionnage. En tout cas, le point de vue choisi est toujours celui des russes en territoire ennemi (comme avec The Americans). Pour en revenir à cet épisode, le fait que l’on ne sorte pas de ce grand hôtel permet aussi de donner au spectateur l’impression que Deutschland 83 ne s’arrête pas, qu’elle est toujours pleine de ressources en tout genre. C’est une série qui a vraiment envie de nous prendre aux tripes et elle le fait assez bien (notamment la scène des disquettes que Martin va devoir faire passer avant d’escalader le toit).

Et tout cela va nous emmener dans une seconde scène d’action, un face à face avec ce qui semblait être la femme de chambre au départ (mais bon, Martin a lui aussi une femme de chambre infiltré, ce n’est donc pas si étonnant qu’il y en ait d’autres) et finalement pas du tout. Par ailleurs, Martin se rend utile car en plus d’être un bon espion, cela ne peut que le rendre intéressant pour l’est et cela pourrait potentiellement lui permettre de retrouver sa petite amie. En tout cas, c’est comme ça que j’imagine la suite des aventures de notre héros. L’une des meilleures idées de cet épisode c’est qu’il parvient à partir dans tous les sens tout en créant une sorte de test grandeur nature afin de savoir si Martin est réellement fait pour l’espionnage ou non. Le premier épisode était facile, une introduction pas toujours très efficace mais qui globalement savait rester dans les rangs. Ce second épisode est tout de suite plus intelligent, créant des menaces dans tous les sens. Finalement, le fait est que cet épisode fonctionne bien justement car Deutschland 83 sait comment elle doit évoluer et ce qu’elle doit faire pour nous séduire. Les allemands n’ont pas pour habitude de faire de belles séries dans mon esprit mais celle-ci est tout juste étonnante.

Note : 8/10. En bref, après un pilote curieux, ce second épisode accélère le rythme.

Commenter cet article