Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 5.

4 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Devious Maids

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 5.

Devious Maids // Saison 3. Episode 5. The Talk of the Town.


Je pense que « The Talk of the Town » est probablement le meilleur épisode de Devious Maids jusqu’à présent diffusé cette année. La saison 3 a eu du mal à décoller mais après le retour de Genevieve Deleatur à la fin de l’épisode précédent, j’étais heureux de découvrir qu’elle n’a pas perdu son sens de l’humour. J’ai adoré son interrogatoire ou encore son face à face avec Evelyn au milieu de l’épisode. Il y a quelque chose de particulièrement drôle entre ces deux femmes qui fonctionne très bien dans cet épisode. Je l’ai senti au début de la saison que Evelyn Powell était en train de devenir le personnage le plus intéressant de la série, nous faisant complètement oublier nos Maids préférées. Car oui, les soi-disants héroïnes de la série ne sont plus vraiment les héroïnes. Je préfère largement ce qui se passe d’un point de vue de ceux qui ont de l’argent. Evelyn continue donc de nous offrir les meilleurs moments. Je trouve qu’il y a quelque chose d’amusant chez Evelyn et accessoirement chez Genevieve. Genevieve était ennuyeuse auparavant. En tout cas, je ne trouvais pas vraiment le personnage suffisamment intéressant à mon goût. Du coup, de voir des personnages moins intéressants auparavant prendre de l’ampleur est une très bonne nouvelle.

Si c’était la seule intrigue intéressante de cet épisode, ce dernier serait forcément décevant. A côté de ça, nous avons Taylor qui continue d’être suffisamment mystérieuse. Sa relation avec Michael est en train de prendre une forme de plus en plus intéressante alors qu’il est très suspicieux au sujet de sa femme. Mais la menace vient de sa fille et là aussi, je ne m’y attendais pas du tout. Taylor n’a jamais été un personnage particulièrement bon dans Devious Maids mais cet épisode semble nous promettre d’autres choses, surtout avec le cliffangher de fin. Ce que j’aime avec cette série c’est quand elle parvient à prendre le téléspectateur de court afin de lui offrir tout un tas d’intrigues complètement différentes sans nous laisser nous ennuyer. Je n’ai pas eu le temps de regarder l’heure durant cet épisode alors que je n’ai eu de cesse de le faire pour les précédents. Adrian quant à lui continue avec ses petites histoires SM. C’est toujours drôle là aussi, permettant à Devious Maids de démontrer qu’elle a autre chose que des mystères à nous proposer. Si l’idée qu’il fasse du chantage à Carmen me plaît, je me demande ce que cela va bien pouvoir impliquer pour sa relation avec Sebastien, sans compter que Marisol est au courant des petits arrangements d’Adrian. Je vois bien Carmen débarquer en furie et se transformer en véritable dominatrice dans le prochain épisode.

Ce pourrait être très drôle et surtout une façon de démontrer à Adrian qu’elle peut faire mal quand elle veut, peu importe le ‘safe word’ utilisé. Je suis toujours déçu des histoires de Zoila mais aussi de Rosie. Sa confession manque cruellement d’intérêt. Mais toutes les Maids, héroïnes de Devious Maids, ne sont plus aussi passionnantes qu’auparavant. Heureusement pour nous qu’il reste Carmen et encore, c’est uniquement car elle est coincée avec Adrian car sa romance avec Sebastien est vraiment tout ce que je trouve de plus ennuyeux à mon goût. Mais ce n’est que mon humble avis. A côté, Rosie et Spence, c’est trop plan-plan. On a l’impression d’avoir déjà fait le tour dix fois de cette aventure, sans parler de Marisol et de son homme de ménage. On sait très bien comment cela va se terminer (si ce garçon n’est pas le tueur en série que l’on recherche bien entendu). Avec un style léger et des intrigues qui avancent, cet épisode de Devious Maids permet de rertouver la fraîcheur des débuts. Ce n’est pas encore parfait et la cohésion de groupe ce n’est plus vraiment le fort de cette série mais l’on sent qu’elle est en train de redevenir la petite série coquette que Marc Cherry nous avait présenté. Une bonne nouvelle après avoir passé quatre épisodes à ruminer.

Note : 8.5/10. En bref, drôle et frais, tout ce que je demandais de la part de Devious Maids est là (ou presque).

Commenter cet article