Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 6.

8 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Devious Maids

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 6.

Devious Maids // Saison 3. Episode 6. She Done Him Wrong.


Marisol et Jesse c’est loin d’être ce qui m’intéresse le plus dans Devious Maids. Disons que je ne comprends pas trop ce que veut faire la série de ce point de vue là, mais je ne suis pas le plus grand fan qu’il soit de Jesse. Ce n’est pas un mauvais personnage dans le fond, juste quelqu’un dont je me fou complètement. Mais du coup, je me demande vraiment à quoi sert encore Marisol. Au début c’était presque l’héroïne, celle de qui tout partait. Maintenant c’est tout l’inverse et je trouve ça particulièrement problématique, surtout pour une série comme celle-ci qui a clairement besoin de se renouveler afin de nous proposer des nouveautés. Par ailleurs, nous avons Rosie qui doit choisir entre Ernesto, celui avec qui elle est toujours mariée d’après le pasteur et Spence. Encore un maudit triangle amoureux pas très passionnant. Le problème de Rosie c’est qu’elle ne m’intéresse pas. C’est un personnage assez niais et sa relation avec ces deux hommes est tout aussi niaises. Marc Cherry n’a pas grand chose à faire avec tout ça et c’est bien dommage. Mais l’on ne peut pas trop en demander à la série non plus, d’autant plus que justement, elle n’a de cesse d’être décevante.

Je pense que cela vient aussi de l’actrice, que je trouve particulièrement niaise et qui n’apporte jamais rien de nouveau à son jeu. C’est dommage. De toute façon, Ernesto n’est pas celui qui lui faut même si Spence est tout ce qu’il y a de plus niais et le genre de personnages que j’ai clairement envie de détester. Accessoirement, cet épisode nous permet aussi de jouer du cliffangher de l’épisode précédent : Taylor a t-elle survécu à la dose médicamenteuse de sa fille de l’épisode précédent ? La réponse est oui. Cela aurait été un peu trop dramatique de tuer trop rapidement tout un lot de personnages en ce début de saison surtout que Taylor était l’un des personnages avec le plus de potentiel. Le truc c’est que la révélation sur le pourquoi elle a mis des cachets dans le verre de sa mère est un peu lourdingue. Mais ce n’est pas comme si c’était la première fois. Devious Maids adore nous offrir des intrigues lourdes qui n’ont pas forcément le plus grand des sens. C’est dommage mais c’est comme ça. Mais si cette partie de la saison me plait, si la série continue de tourner autour du pot, cela risque de rapidement m’ennuyer. Je suis comme ça moi.

Après tout, l’épisode précédent était bon et tout d’un coup, la série nous offre l’un de ses plus mauvais épisodes de la sa    son. C’est bien qu’il y a un problème non ? Ensuite, nous avons les Powell. Ce sont toujours les meilleurs personnages de la série. Adrian va forcément avoir ce qu’il méritait (et ce même si c’était prévisible) alors qu’il va se retrouver à l’hôpital. Il ne doit plus pratiquer le SM car c’est au risque et péril de sa vie. Evelyn peut-elle accepter les besoins sexuels de son mari ? Telle est la question. Je trouve assez amusant t la façon dont cet épisode tente de faire évoluer cette histoire mais rien ne filtre sur le meurtre de la saison. Je trouve que c’est un autre gros problème alors que l’on arrive au milieu de la saison. J’aurais justement apprécié que Devious Maids parvienne à nous surprendre un peu plus. Je ne demanderais jamais la lune à Devious Maids car de toute façon c’est une série très classique qui n’a rien de brillante mais peut-être que Zoila chez les Delatour c’est la clé du succès de cet épisode. C’est ce que l’on aurait pu penser au départ jusqu’à ce que finalement cela ne soit pas du tout le cas.

Note : 4.5/10. En bref, un épisode de remplissage. Dommage.

Commenter cet article