Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Extant. Saison 2. Episode 1. The Invasion Begins.

4 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Extant

Critiques Séries : Extant. Saison 2. Episode 1. The Invasion Begins.

Extant // Saison 2. Episode 1. The Invasion Begins.


La première saison d’Extant était un vrai coup manqué. Disons qu’ils n’avaient pas réussi à faire grand chose d’une idée qui sur le papier était pourtant excellente. On aurait dit un épisode de Touch et cette dernière, série de Tim Kring, avait connu les mêmes problèmes et s’était alors rebooté en saison 2. La saison 2 de Touch ne ressemblait pas du tout à la saison 1 et si parfois c’était sympathique, la saison 2 n’a jamais été exceptionnelle pour autant. Afin de démarrer la saison 2 sous de nouveaux hospices, Extant a décidé de faire un trait sur plusieurs personnages tout en nous en introduisant de nouveaux et notamment un, incarné par Jeffrey Dean Morgan qui devrait être très important dans la suite des aventures d’Extant, tant son duo avec Halle Berry peut être réellement intéressant. Le seul problème c’est que l’on ne sait pas vraiment où est-ce que cela veut réellement aller et surtout, que la série ressemble à ce que l’on avait déjà pu voir l’an dernier. Oui, encore… Ils ont tout de même appris de certaines de leurs erreurs mais de toutes. Encore une fois, Extant ne sait pas vraiment ce qu’elle doit faire pour donner envie au téléspectateur de rester jusqu’au bout de la saison. Il y a encore 12 épisodes à se coltiner derrière mais non, ils continuent de faire dans le superflu.

Et ce n’est pas ce dont j’ai envie. Loin de là. Dès l’ouverture on veut nous dire où est-ce que l’on en est, ce qui s’est passé l’an dernier et les conséquences que cela a sur cette saison 2. Pour le moment, cela va plutôt bien. Elle va nous dire qu’elle a passé encore 13 mois seule dans les airs, qu’elle a perdu son fils Ethan, l’humanoïde, mais que son autre fils, celui dont elle a accouché l’an dernier, est encore quelque part et elle doit donc partir à sa recherche. Vous avez compris ? C’est en gros le but de cette saison 2. Je me demande si ce n’est pas quelque chose qui ressemble à ce que l’on avait pu voir dans la saison 2 de Touch où il y avait une sorte de quête du même genre. Molly est quant à elle confinée dans un établissement psychiatrique. Elle est complètement folle et elle en a bien besoin. Elle va par la suite s’évader avec le chasseur de prime JD Richter (incarné par Jeffrey Dean Morgan). Ce dernier reste un bon personnage qui peut donner à Extant le coup de fouet dont elle a besoin mais pas d’un point de vue scénaristique où c’est encore une fois la bérézina. J’ai l’impression que finalement la série ne sait pas du tout quoi faire de chacun de ses personnages et préfère juste ne rien raconter, juste les mettre dans le feu de l’action. Sauf que ce n’est pas ce que l’on réclamait nécessairement avec la première saison d’Extant.

Je m’attendais à ce que la série fasse des choses complètement différentes. En tout cas, c’est comme ça que je l’avais voulu l’an dernier, plutôt que de ressembler à tout ce qui se fait de plus navrant dans le genre. Nous avons également l’arrivée de David Morrissey, encore un solide acteur au casting d’une saison 2 qui n’a pas encore démontré un poil de ce qu’elle voulait réellement faire. On s’affole dans tous les sens avec notre héroïne, Molly, sans jamais vraiment nous raconter quoi que ce soit de spécialement intelligent. Bien entendu, l’alchimie partagée entre Richter et Molly pourrait faire des émules par la suite et trouver enfin quelque chose d’attirant dans cette série. Mais j’ai bien peur que cela soit particulièrement maigre pour une série qui au départ se voulait si ambitieuse. Il n’y a rien dans la réflexion ici, tout dans les jambes de chacun des personnages. Si cela peut exciter certains de voir Molly en rogne, parvenant à se libérer de l’hôpital une pelle à la main tant mieux, pour moi, je préfère attendre de voir ce que la suite peut faire encore car cet épisode devait aussi délier la fin de la saison 1, aussi ridicule que possible afin de nous donner envie de découvrir une saison complètement différente. Je laisse alors à Extant le bénéfice du second épisode.

Note : 2/10. En bref, elle court… elle court… la maladie (non, pas d’amour).

Commenter cet article