Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Graceland. Saison 3. Episode 3.

19 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Graceland

Critiques Séries : Graceland. Saison 3. Episode 3.

Graceland // Saison 3. Episode 3. Sense Memory.


Ce que je remarque cette année c’est que Aaron Tveit a beaucoup grandi. Cela ne me surprend pas mais disons que cet épisode démontre à merveille que Jeff Eastin a une vision intéressante des choses. La première saison m’avait déplu car elle n’allait pas au bout des choses et n’était pas assez réaliste dans sa manière de nous plonger sous couverture. Du coup, j’apprécie que la série ait changé depuis la saison 2 et cette saison 3 promet encore plus d’être à la hauteur des attentes des téléspectateurs. Je pense notamment cela du point de vue de Mike. C’est le personnage qui a le plus évolué depuis le début de la série. Il est passé du jeune premier de la classe, celui qui gère tout à ce personnage au fond du gouffre et qui a énormément de mal à s’en sortir. Cet épisode lui donne la part belle afin de démontrer qu’il n’est plus comme avant. Mais justement, sa discussion avec Briggs, le début de l’épisode avec Paige, tout est fait pour que l’on prenne conscience de la place importante de Mike et de son évolution cette année. Depuis le début de la saison, l’équipe du Graceland travaille chacun de son côté. Ce qui est dommage étant donné qu’ils n’ont jamais été meilleurs qu’une fois tous ensemble et cet épisode compte bien nous le rappeler alors que c’est le premier épisode de la saison où l’équipe semble construire ensemble.

C’est un épisode où Graceland est une équipe et plus chacun de son côté. Pas mal non ? Après que l’on ait découvert que Sid Markham est mort, Mike décide qu’il est temps de mettre un terme à cette affaire. Johnny n’est pas très heureux bien entendu. Car si l’affaire Carlito s’achève, Johnny ne peut plus aider Lucia. C’est une partie de cet épisode, qui donne aussi l’occasion à Johnny de sortir un peu des rangs et de ne pas se retrouver avec tout le monde. J’ai toujours aimé quand la série sort des carcans et du point de vue de Johnny, tout est fait pour justement nous rappeler que la série est différente des autres. Au départ, quand Graceland avait débuté, je n’aurais jamais cru qu’elle serait capable de ça. Surtout que je connais Jean Eastin pour White Collar et qu’avec cette série, il n’a jamais réussi à faire grand chose de bien palpitant (tout ce qu’il introduisant de bon, se terminant deux épisodes plus loin). Je me demande si le fait que Graceland ne soit pas un succès ne lui permet pas d’avoir une vraie liberté d’écriture. USA Network ne doit pas lui dire de changer quoi que ce soit à une série qui remporte en plus de ça le suffrage des critiques. Ce qui est rare pour cette chaîne (même si je les vois mal poursuivre l’aventure au delà de la saison 3 vu les audiences). Par ailleurs; Charlie et Amber en duo c’est quelque chose qui fonctionne très bien.

Elles ont eu chaud aux fesses, tout cela pour retrouver Reggie enfin… Rodney. Oui car Amber a oublié le nom. Sacrée Amber. J’aime bien le fait que Charlie et Amber se retrouvent toutes les deux sur cet épisode car leur duo est tellement intelligent. Cela a beaucoup de sens dirons nous, sans compter qu’infiltrer le gang de Rodney est l’occasion pour Graceland d’aller dans une autre direction. Cette année, Graceland a beau avoir éclaté les personnages de partout, il y a une vraie ligne de conduite qui se suit au fil des épisodes. Je crois que la morale de cet épisode est que tout le monde ne peut travailler seul (alors que les premiers épisodes démontraient justement les difficiles de travailler en solo) et chacun des personnages apprend de l’autre et se repose justement sur l’autre afin d’avoir de l’aide. Si l’équipe du Graceland peut encore se soutenir mutuellement alors je pense qu’ils pourraient avoir une chance d’être sauvés. Finalement, la saison 3 est clairement la plus intéressante et la plus sombre de toute. J’avais déjà beaucoup aimé la façon dont Graceland évoluait l’an dernier (même si dans le même registre j’avais appris à préférer Gang Related diffusée au même moment) mais je crois que cela n’a rien à voir avec cette année qui tient à nous offrir des décors complètement différents ce qui aide aussi au renouvellement des intrigues.

Note : 7/10. En bref, toujours efficace.

Commenter cet article