Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 2. Episodes 7 et 8.

25 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Halt and Catch Fire

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 2. Episodes 7 et 8.

Halt and Catch Fire // Saison 2. Episodes 7 et 8. Working For the Clampdown / Limbo.


Encore une fois, Joe s’est fait avoir comme un bleu et il a entrainé tout le monde dans sa chute. Jacob Wheeler est tout de même très malin mais ce n’est pas quelque chose dont personne ne se doutait. Quand James Cromwell est entré dans Halt and Catch Fire, ce n’est pas pour se tourner les pouces et assister au succès de Joe. Non, c’était pour mieux l’utiliser afin d’offrir à Westgroup quelque chose de particulièrement intéressant et en l’occurrence Mutiny. Joe s’est fait voler son idée et Jacob demande au remplaçant de Joe, incarné par un Skylar Astin (Ground Floor) parfait dans le rôle de voler simplement Mutiny des mains de Cameron et rediriger les clients de Mutiny vers Westnet, le site de Westgroup presque identique à Mutiny. La révélation est assez impressionnant mine de rien mais permet réellement de voir (ou d’espérer) une fin de saison d’autant plus intéressante. Après ces deux épisodes il ne reste déjà plus que deux épisodes et je suis certain que notre équipe ne va pas baisser les bras. Le seul truc c’est que Cameron ne croit pas du tout Joe (et c’est bien dommage pour une fois qu’il dit la vérité). Car Joe est dévasté, encaissant encore un échec dans sa carrière alors que c’est un homme qui n’a de cesse de vouloir mettre en scène son ambition et réussir quelque chose dans sa vie.

Joe découvre le secret de Westnet en même temps que les autres (ou presque). En tout cas, il ne savait pas qu’il se faisait aussi bien berner. C’est amusant et « Limbo » fonctionne énormément en grande partie grâce à tout ce qui touche de près ou de loin à la chute de Mutiny. On a voulu nous faire croire dans l’épisode précédent que c’était une possibilité, que Mutiny puisse être enfin le succès que tout le monde attendait pour nos personnages préférés mais une fois de plus, l’une de leurs idées est reprise ailleurs (comme l’an dernier quand l’idée d’avoir un ordinateur qui nous parle avait finalement été aussi une idée novatrice d’Apple à laquelle Cameron et Joe ne savaient quoi répondre). Avec « Working for the Clampdown », les choses sont légèrement différentes de ce que j’avais imaginé au départ. C’est avant tout un épisode qui permet de rappeler la place de Lee Pace dans cette série, tout en faisant une sorte d’hymne à son talent. Son aventure dans cet épisode est assez touchante mine de rien car l’on sent petit à petit que son monde peut devenir bon comme mauvais. Il tente dans un premier temps de convaincre Jacob d’acheter Mutiny, ensuite Cameron de vendre Mutiny (ce qu’elle ne va jamais vouloir faire, heureusement pour elle) avant finalement de la convaincre de ne pas lui vendre. Car Joe sait aussi que Jacob n’est peut-être pas l’homme de confiance qu’il avait voulu voir au départ.

C’est assez fou de voir Joe donner sa confiance avant même de réellement prendre conscience de ce que cela peut donner par la suite. Joe va aussi tenter de convaincre Sara de revenir vers lui afin de se marier avec lui, acceptant de quitter son boulot à la société de son père et de déménager en Californie avec elle. Cela permet là aussi de rappeler que Joe est désespérer, qu’il est en train de perdre le contrôle de tout ce qu’il a pu mettre en place petit à petit. Cette année, Halt and Catch Fire tente de devenir quelque chose d’autre. La série choisi de raconter d’autres choses mais aussi de façon complètement différente afin de rappeler que la télévision ce n’est pas que telle ou telle histoire racontée avec tel ou tel mystère. C’est aussi pour cela que j’aime cette série cette année, car elle a voulu apporter quelque chose de différent de ce qu’étais la première saison sans pour autant perdre l’essence même de ce qui faisait aussi l’intérêt de la série l’an dernier. Lev et Donna, c’est autre chose. Surtout avec l’ampleur que prend le réseau social. Il y a énormément de choses qui se déroulent en parallèle et toute cette communauté qui est en train de se créer autour de Mutiny est réellement intéressante à étudier. En tout cas, du point de vue de Halt and Catch Fire, c’est l’un de ses aspects les plus intéressant. Cameron permet aussi à la série d’avancer et Mackenzie Davis offre à son personnage toujours ce ton qui est loin d’être avare en bons moments.

Ces deux épisodes doivent petit à petit nous préparer à la fin de l’épisode 2.08. Ce n’est pas l’exercice le plus facile même si dans un sens, ce n’est pas bête que ça d’avoir tout manigancé dans ce sens là. Joe s’est piégé à son propre jeu (il fallait s’y attendre étant donné que Halt and Catch Fire ne peut pas modifier le cours de l’histoire). Ce qui est assez drôle c’est que Westnet est une société qui existe réellement et qui propose des solutions internet comme peut le faire OVH en France par exemple. Je me demande donc si le but de Halt and Catch Fire n’est pas aussi en parallèle de raconter comment l’histoire de l’industrie informatique et internet a évolué au fil des années (tout en faisant comme si les idées diverses et variées qui sont apparues venaient des personnages de la série, sinon ce ne serait pas drôle). Cameron a besoin de prouver sa valeur ajoutée dans cet épisode et c’est d’ailleurs ce qu’elle tente de faire tout au long de la saison afin de ne pas se laisser écraser. Dans l’attente de voir la saison aller dans une toute nouvelle direction, pour le moment on doit se contenter de ce qu’elle nous offre ici et je dois avouer que cela me plaît plutôt bien. J’espère que la suite des aventures de Halt and Catch Fire sera d’aussi bonne facture (ce serait tout de même bête de gâcher le plaisir … non ?).

Note : 7/10 et 9/10. En bref, deux épisodes sensiblement différents mais complémentaires pour ce qu’ils apportent en direction de la fin de la saison.

Commenter cet article