Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Murder in the First. Saison 2. Episode 4.

22 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Murder in the First

Critiques Séries : Murder in the First. Saison 2. Episode 4.

Murder in the First // Saison 2. Episode 4. My Sugar Walls.


Côté enquête, je trouve que Murder in the First ne se ramollie pas vraiment cette année. Je dirais même que petit à petit le propos s’endurci. Sans compter qu’en parallèle, ces petites affaires de gangs permettent de créer un quelques bonnes surprises comme de coincer quelqu’un derrière une cloison. C’est un peu fort comme torture tout de même mais il fallait y penser et personnellement, je n’y aurais jamais pensé. Je trouve qu’en termes d’efficacité, cette saison 2 est plutôt bonne car elle tente de donner à la série l’occasion de sortir un peu du lot. J’aime bien ce que le scénario vient nous apporter car les intrigues sont suffisamment bien ficelées pour que l’on n’ait pas l’impression de nous ennuyer comme cela pouvait être le cas lors de la première saison. Le plus gros défaut de la première saison était d’avoir plus ou moins tout raconté dans ses premiers épisodes. On s’était rapidement retrouvé face à un véritable problème dans la mécanique de la série. C’était peut-être aussi un peu trop facile et sans enjeux. Du coup, ce nouvel épisode nous plonge un peu plus dans l’enquête alors que Raffi a peur que l’enquête d’Hildy ne vienne empiéter sa propre affaire contre Sugar. C’est complexe car il n’y a pas qu’une implication de meurtre, il y a aussi des relations policières qui sont développées en rapport à l’enquête.

L’enquête se retrouve donc beaucoup plus complexifiée et j’aime bien ce que Murder in the First tente d’en faire. Car le côté le plus complexe de cette série est justement ce qu’il y a de plus intéressant. Il y a un tas de personnages qui ont des occasions de faire des tas de choses complètement différentes. Pendant ce temps, l’enquête de la défense se trouve un avocat : Jamie Nelson. L’introduction de la partie judiciaire au début de la saison (il reste encore 8 épisodes) permet de prendre de l’avance sur le reste et ce n’est pas négligeable. Je pense sincèrement que c’est même une excellente nouvelle qui permet déjà d’entrevoir les futures possibilités. Ce que j’aime bien avec l’enquête de manière générale, c’est que Hildy n’est pas perdue au milieu de tout un tas de dialogues. Elle est l’enquêtrice que l’on doit suivre et puis c’est tout. A côté, Raffi s’impose elle aussi. Cela permet de confronter deux femmes, rappelant encore une fois à quel point les femmes sont peut-être même plus intéressantes que les hommes. En tout cas, dans cette série c’est le cas. Je préfère largement Kathleen Robertson face à Emmanuelle Chriqui que Taye Diggs face à cette dernière. D’ailleurs, l’arrivée d’Emmanuelle Chriqui est une excellente nouvelle.

Cette actrice, que j’ai pu adorer sous les traits de Lorelei dans Mentalist impose une fois de plus son style. Il y a quelque chose de captivant chez elle car elle a un véritable charisme. Ce n’est pas rare de voir des actrices avec du charisme mais je trouve que celle-ci fait justement son petit effet. Murder in the First est donc une série globalement assez efficace qui nous offrir tout un tas de bonnes surprises. Même d’un point de vue de Sugar et cie, l’enquête avance et les personnages ne restent pas statiques prêts à être cueillis. Le fait qu’il y ait deux enquêtes parallèles, avec Raffi et la centrale de Murder in the First, la série rend l’arrestation et l’enquête un peu plus complexe. C’est toujours plus sympa de voir les choses sous cet angle là. L’épisode précédent permettait d’impliquer un peu mieux la police dans l’histoire avec le potentiel ripou. La série continue dans cette direction laissant planer le doute un peu de partout pour notre plus grand plaisir. Si vous pensiez avoir tout vu, cet épisode de Murder in the First vient vous démontrer le contraire d’autant plus que « My Sugar Walls » ne donne raison à personne et se contente juste de tout faire évoluer de façon assez logique et fluide.

Note : 6/10. En bref, toujours aussi étonné par la tenue de route de cette saison 2 de Murder in the First aux enjeux bien dessinés.

Commenter cet article