Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 2. Episode 10. And They Were Enemies.

9 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Penny Dreadful

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 2. Episode 10. And They Were Enemies.

Penny Dreadful // Saison 2. Episode 10. And They Were Enemies.
SEASON FINALE


Après l’épisode précédent, je m’attendais peut-être à un dernier épisode de saison complètement différent. En tout cas, Eva Green est merveilleuse. Elle déteste les poupées et pourtant, elle va confronter sa propre poupée jusqu’à la détruire. C’était une scène particulièrement intense et le jeu d’Eva Green mériterait rien que pour ça une récompense lors des prochains Emmy Awards (peu importe la concurrence car de toute façon, elle ne sera probablement jamais nommée dans le registre des grosses injustices). Le seul élément le plus décevant dans cet épisode c’est le fait que la partie la plus importante de la saison est traitée en quelques années. Du coup, le reste est une conclusion un peu différente que celle que j’avais imaginé. Mais cela n’en fait pas un mauvais épisode. Bien au contraire, j’ai trouvé que c’était une bonne façon de conclure la saison sans se faire étrangler par tout ce qu’il y avait à conclure. De plus, la série a réussi à associer les bons éléments de la saison dans ce dernier épisode, afin de créer des confrontations efficaces. Car il n’y a pas que l’histoire de Vanessa Ives bien évidemment, il y a aussi les autres personnages de la série qui ont chacun des histoires très diverses et qui semblent pourtant bien s’emboiter les unes dans les autres.

Cet épisode permet donc à Ethan de nous montrer encore une fois qu’il est un loup garou. L’une des scènes que j’ai préféré dans cet épisode est un moment assez cocasse où Ethan demande à la fin de l’épisode à Vanessa si elle sait ce qu’il est réellement. Et elle répond qu’elle sait. C’était presque mignon car la relation entre ces deux personnages est réellement touchante. Je n’en attendais pas moins de la part de la série. Par ailleurs, nous avons Sir Malcolm et Frankenstein qui, grâce à l’action d’Ethan, vont pouvoir enfin être libérés de les démons personnels. Ils ont failli disparaître de la série tout de même mais cela aurait été dommage. En tout cas de mon point de vue. Après être revenu, Frankstein découvre Lily dans les bras de Dorian Gray. Lily est toujours aussi fascinante et cet épisode va parvenir à l’utiliser à merveille elle aussi. Je n’en attendais pas moins de Billie Piper qui s’est révélée dans les trois derniers épisodes comme quelqu’un de bien plus important que l’on aurait probablement pu l’imaginer. Frankenstein a côté est quelqu’un de très différent lui aussi mais qui a installé tout au long de la saison une vision différente de l’univers. A la fois par rapport à sa créature mais pas seulement car il y a d’autres enjeux, notamment avec Lily.

Tout au long de cet épisode, Penny Dreadful s’assure également que le rythme est soutenu. Que cela soit Lily ou Vanessa, les femmes parviennent à installer un véritable climat de dangerosité. Avec cette saison 2, on voit aussi que Penny Dreadful a su utiliser de façon plus intelligente les personnages qu’elle avait pu introduire l’an dernier. C’est un choix judicieux que d’avoir pris ce chemin, surtout que c’est une série qui fonctionne énormément grâce à la première saison. Eva Green est sensationnelle, Billie Piper au sommet sa forme mais ce n’est pas les deux actrices qui m’ont beaucoup plus. J’ai bien aimé la façon dont Evelyn Poole parvient à prendre sa dernière place dans ce dernier épisode. John Logan est en train de prouver qu’il faut prendre sa première saison comme une saison d’introduction à quelques chose de beaucoup plus grand. J’ai aussi envie de dire que Sembene a beau ne pas me manquer, je trouve que sa mort a été sacrément violente. Il ne méritait certainement pas cette fin. Puis Dorian Gray et Lily laissant une trace de sang sur le dancefloor fait partie de ces moments qui rappellent que le visuel a toujours été très important. Malgré des audiences plus que modestes (proches de ce que The Borgias pouvait faire d’ailleurs), la série a été renouvelée pour une saison 3 que j’ai déjà hâte de découvrir.

Note : 8.5/10. En bref, très joli épisode de fin pour une magnifique saison.

Commenter cet article