Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 2. Episode 7. Little Scorpion.

3 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Penny Dreadful

Critiques Séries : Penny Dreadful. Saison 2. Episode 7. Little Scorpion.

Penny Dreadful // Saison 2. Episode 7. Little Scorpion.


Je dois avouer que se concentrer sur Vanessa et Chandler est un pari risqué. Cela fait un bout de temps que ces deux personnages n’ont pas partagé beaucoup de choses et revenir là dessus après le cliffangher de fin de l’épisode précédent, on a de quoi être encore un peu septique. Si Chandler est donc un garou, alors la relation entre nos deux personnages ne peut que devenir plus touchante car il y a une vraie implication émotionnelle entre ces deux personnages. On a l’impression tout au long de cet épisode que l’on n’est pas dans une série fantastique dans une grande tragédie, touchante comme tout. C’est un peu comme des grandes épopées romantiques se déroulant à l’époque victorienne et au fond, Penny Dreadful c’est un peu ça. Car cette série n’a pas oublié d’être en partie une romance, un romance qui fonctionne plutôt bien. Par ailleurs, c’est aussi un épisode qui s’inspire des univers classiques des films d’horreurs. On retrouve donc le côté cabane dans les bois avec tout ce que cela peut impliqué (surtout avec la présence d’un loup garou). Quand Chandler accompagne Vanessa en dehors de la ville, cela a du sens pour plusieurs raisons. Le fait que la lune soit pleine n’est pas la seule raison, mais aussi car Chandler a besoin de s’éloigner de lieux trop peuplés histoire de ne pas faire trop de mal. Du coup, la seule victime qu’il fera dans l’épisode est un mouton innocent.

J’ai trouvé cette scène assez graphique. D’un point de vue de la mise en scène c’est brillant. On retrouve un peu l’ambiance des films d’horreur des années 70. Je pense que Penny Dreadful est une série qui aime faire des hommages mais qui n’aime pas trop le montrer non plus. Du coup, ici ce n’est qu’une petite scène qui fait très référence. Elle est aussi magnifique, ne serait-ce que pour ce ciel bleu marine qu’il y a en fond et ce rouge sang qui ressort légèrement. Cet épisode veut se concentrer presque uniquement sur ces deux personnages, créant un sentiment de relation oppressante entre l’épisode et le téléspectateur. Vanessa et Chandler forment donc une sorte de duo/couple parfait pour une série comme Penny Dreadful et je pense que cette dernière a besoin de quelque chose de ce genre là afin de nous offrir aussi une vision légèrement différente de l’univers de la série. L’univers de Penny Dreadful est tellement riche en personnages et en intrigues, que de tout recentrer d’une certaine façon est bénéfique. Sans compter que de voir Vanessa et Chandler ramasser des baies dans la forêt c’est tout ce qu’il y a de plus romantique dans un univers pourtant si sombre (le ciel est épais et pas très éclairci). Eva Green et Josh Hartnett partagent une vraie alchimie tout au long de l’épisode, rappelant encore une fois à merveille que ces deux là sont indissociables de l’univers de Penny Dreadful.

Du côté de Londres, Penny Dreadful se concentre sur des intrigues beaucoup moins passionnantes comme celle de Dorian Gray. Bien que j’aime bien sa relation avec Angelique par exemple, ce n’est pas forcément tout ce que je préfère dans la série non plus. Disons que Penny Dreadful n’arrive pas à transformer ce que l’on a pu voir d’un point de vue ultra sexué il y a deux épisodes de ça en une vraie intrigue. Ce n’était donc qu’une scène de sexe sans grand intérêt et sans grande conséquence. Du coup, je me demande ce que Penny Dreadful compte faire encore avec Dorian dans les prochains épisodes. Un peu comme avec Lily d’ailleurs. Elle a beau être innocente (ou le sembler), elle est un véritable monstre au fond d’elle-même, quelque chose que j’apprécie énormément dans cette série. De la voir étrangler son nouvel ami de passage était un moment assez sympathique. Mais Billie Piper prouve aussi que sa présence dans la série n’est pas plus nécessaire que ça. Cet épisode ne lui permet pas de jouer à grand chose et le scénario n’a pas l’air d’avoir grand chose à faire de ce personnage. Comme quoi, c’est bien la preuve qu’il y a un problème là dedans aussi. Finalement, la série continue de nous surprendre grâce à une relation en huis clos pendant que le reste égare un peu la série et ne lui offre pas l’occasion de sortir de son très joli huis clos.

Note : 7/10. En bref, au delà de Vanessa et Chandler, rien de nouveau sous le soleil de Penny Dreadful.

Commenter cet article

4evaheroesf 03/07/2015 22:36

Après le précédent épisode, je ne m'attendais pas à un tel épisode.
Et je préfère oublier Vanessa qui utilise le bouquin de la dernière chance juste pour ça.
Heureusement qu'il y avait Dorian et Lily.

Bilan : épisode moyen.

PENNYD41 03/07/2015 18:03

''Mais Billie Piper prouve aussi que sa présence dans la série n’est pas plus nécessaire que ça. Cet épisode ne lui permet pas de jouer à grand chose et le scénario n’a pas l’air d’avoir grand chose à faire de ce personnage. ''

On reparlera après l'épisode 8 de ça :p