Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rectify. Saison 3. Episode 1.

15 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rectify

Critiques Séries : Rectify. Saison 3. Episode 1.

Rectify // Saison 3. Episode 1. Hoorah.


Rectify est une belle série et il n’y a aucun doute là dessus. Au fil des épisodes et des années, on découvre la série sous des angles différentes, de façon différente et toujours avec la même envie : celle d’avoir des réponses, de voir les relations évoluer et notre héros devenir plus que ce qu’il n’est aujourd’hui. La saison 2 était brillante dans sa construction, dans sa façon d’aborder certains sujets (au delà de la solitude) et je pense que ce premier épisode de la saison 3 permet de reprendre les choses au bon moment et de façon juste. A la fois dans le titre de l’épisode qui correspond parfaitement au sentiment que l’on peut avoir mais également car la confession de Daniel à la fin de la saison précédente était un pavé dans une marre dont on ne savait pas tout. Quand Daniel est sorti de prison, tout le monde était là pour le voir, pour savoir ce qu’il devient, s’il va bien, etc. et maintenant les choses sont légèrement différentes. L’une des grandes réussites de ce premier épisode ce n’est pas forcément Daniel (même s’il est très bien où il est) mais plutôt Ted Jr. Je pense que c’est une belle façon de démarrer la saison, d’ouvrir de nouveaux horizons et de nous dire enfin que la série peut évoluer autrement. J’aurais tellement aimé qu’ils délivrent aussi plus d’émotions fortes car la fin de l’épisode final de la saison 2 en était tellement chargé.

J’avais envie que cet épisode reprenne de plus belle et les fasse exploser. Ce n’est malheureusement pas ce qui s’est passé. Mais peu importe car si ce n’est pas ce qui s’est passé, cet épisode tente de donner à chacun de ses personnages l’occasion de reprendre une vie normale. Sauf Tawney qui est au bord du gouffre. J’aime beaucoup Adelaide Clemens dans sa façon d’aborder son personnage dans cet épisode. Elle ne change pas de style. Rectify permet donc de faire d’autres choses dans ce premier épisode qui nous offre une saison potentiellement différente des autres. Cet épisode nous offre également des tas de flashbacks au moment de la confession de Daniel. Il y a des moments où je me suis demandé si finalement Rectify était vraiment en train de rester dans la même direction que les saisons précédentes mais je remarque que ce n’est pas du tout le cas et qu’ils ont réussi à faire des choses totalement différentes. Peut-être que Daniel a une relation émotionnelle avec Tawney mais c’est quelque chose qui n’a rien de sexuel. En tout cas, je trouve assez amusant la façon dont la série joue des relations entre les divers personnages. Car la série change vraiment de ce que l’on avait pour habitude de voir l’an dernier. La façon de faire reste la même mais l’intérieur de la série pas vraiment.

Il y a eu des nouvelles façons d’orchestrer certaines scènes. Sentimentalement parlant, si cet épisode n’est pas aussi intense que le dernier de la saison 2, il est clairement dans les meilleurs. En grande partie car Daniel n’est pas le centre névralgique direct de l’épisode. Ce sont les autres personnages qui sont au centre de l’histoire, Daniel pourrait se transformer en simple contemplateur. La scène du parc était assez étonnante mais elle rappelle encore une fois ce sentiment de solitude qu’il y a chez Daniel. En effet, ce dernier n’a de cesse de nous offrir des scènes de solitude dans cette série et Daniel est le symbole parfait de la solitude. Aden Young reste fidèle à lui-même dans ce genre de moment. Daniel tente d’être gentil avec une mère mais c’est quelqu’un d’étrange et étranger à la fois ce qui la laisse se poser tout un tas de questions. Il ne va pas non plus parler à Janet de ce qui s’est passé avec Teddy (et je pense que quelque chose évoluera de ce point de vue là dans un futur épisode). Mais finalement, Rectify est donc une série qui aime faire les choses petit à petit. Cet épisode installe les personnages émotionnellement parlant et tente de donner une direction à la saison, à sa façon. La série a des histoires à raconter, des émotions à transmettre et je crois que cette saison est probablement celle de la maturité pour elle.

Note : 8/10. En bref, belle réussite pour une belle entrée en matière.

Commenter cet article

Pascal 16/07/2015 01:44

Merci pour ta critique ( totalement d'accord au passage ) , tu fais celle de l'épisode 2 sous peu ? ( il a déjà été diffusé ou a fuité... )