Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 6. Episode 4.

29 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rizzoli and Isles

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 6. Episode 4.

Rizzoli & Isles // Saison 6. Episode 4. Imitation Game.


La famille Rizzoli ce sont de sacrés numéros mais n’est-ce pas ce qui fait leur originalité et leur réussite ? En tout cas, cet épisode tente de nous démontrer que justement, Rizzoli & Isles est une série qui fonctionne énormément sur les relations entre les personnages. Ce n’est pas la première fois qu’elle le fait mais bon, c’est toujours avec plaisir. Cela peut aussi bien venir d’une histoire de plomberie ou bien d’une histoire de vie amoureuse. Tout cela pour ruiner la journée de tout le monde bien entendu. C’est en tout cas ce que Angela et Frankie vont découvrir dans cet épisode. Mais ce n’est pas la seule chose qu’il y avait dans cet épisode, l’affaire de la semaine, introduite tel un épisode de Bones, n’était pas mauvaise elle non plus. Il y avait pas mal de sous entendu dans cet épisode, surtout dans l’histoire de Frankie. Dans cet épisode, il va avoir l’occasion de faire quelque chose d’un peu plus sérieux que de mettre un homard vivant sur le bureau de Jane, ce qu’il avait fait dans l’épisode précédent. Il a un boulot cette semaine et c’est de réparer la plomberie du Dirty Robber où travail sa mère. Il va rechigner à le faire, encore et encore, jusqu’au moment où la plomberie va tomber et inonder tout le bar.

C’était une scène qui aurait très bien pu se retrouver dans une sitcom comme Sullivan & Sons (TBS, annulée après 3 saisons) ou autres comédies qui se déroulent parfois dans des bars mais ce qui était bien c’est que ce n’était pas qu’une histoire de plomberie, c’était aussi une histoire différente avec tout un tas de choses à nous dire autour de la relation entre Angela et son fils. Il va avoir l’occasion de parler de son ressentiment au sujet de son père et c’était tout de suite un poil différent. Quand je disais avec le premier épisode que cette saison serait celle de Frankie, ce n’est peut-être pas bête. Au contraire, cela pourrait permettre de changer un peu la direction d’une série qui a clairement besoin de se renouveler de ce point de vue là. Et après tout, c’est Rizzoli & Isles pas Jane & Maura. Ce qui permet donc de se concentrer aussi sur les autres membres de chacune des deux familles et cette année pour le moment c’est celle de Rizzoli. Ensuite, la relation entre Jane et Frankie était de retour cette semaine. C’était une occasion de les coller sur l’affaire de la semaine de façon assez intelligente même si je trouve que la série n’en fait pas suffisamment à mon goût.

Je me demande ce que cherche à faire Rizzoli & Isles du point de vue de Jane mais je ne serais pas surpris qu’elle connaisse une crise d’ici la fin de la saison. L’histoire d’Angela était moins intéressante cette semaine et ce n’est pas une histoire romancée qui va me faire changer d’avis. Je n’ai jamais été fan des romances dans Rizzoli & Isles. Ce n’est pas nouveau, tous les personnages qui ont été dans des aventures amoureuses depuis le début de la série n’ont jamais l’occasion de séduire comme il se doit. Même Jane qui est pour celle qui a eu le plus d’occasion de montrer qu’il y avait de quoi faire sur ce terrain là. A côté de ça, je préfère toujours la relation entre les deux héroïnes même si cela manque cruellement de sous entendus. Je regrette tellement l’époque de la première saison et tout le sous texte lesbien qu’il y avait derrière. Je me demande d’ailleurs s’il n’y a pas des téléspectatrices lesbiennes qui ont abandonné la série en cours de route car Rizzoli & Isles a justement abandonné ce sous texte (peut-être de peur d’effrayer la ménagère américaine et très puritaine mais bon, ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant que d’entrer dans les rangs).

Note : 6/10. En bref, encore une fois Frankie à la rescousse.

Commenter cet article