Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rookie Blue. Saison 6. Episodes 5 et 6.

7 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rookie Blue

Critiques Séries : Rookie Blue. Saison 6. Episodes 5 et 6.

Rookie Blue // Saison 6. Episodes 5 et 6. A Real Gentleman / Home Run.


Ce que j’ai reproché au début de cette saison c’est le fait que Rookie Blue n’ait pas vraiment voulu sortir de l’histoire d’Andy et de son petit ami Sam. Ils ont fait tellement de choses autour de ces deux personnages au début de la saison que les autres avaient été complètement oublié. Cela en veut pas dire que ces deux épisodes n’onr pas l’occasion de nous surprendre dans le bon sens. Car au delà d’Andy et Sam, la série se concentre sur Traci dans « A Real Gentleman » alors qu’elle se retrouve kidnappée. C’était un choix judicieux qui permet de créer encore une fois un peu de tension bienvenue. Ce n’est pas une intrigue novatrice pour une série comme celle-ci mais elle parvient malgré tout à faire son effet. Vous vous souvenez probablement du serial violeur du premier épisode de la saison et pour nous faire plaisir, il va être de retour et cette fois-ci ce sera pour la pauvre Traci. Notre équipe de flics cherchent à l’arrêter avant qu’il s’enfuit. Traci est au coeur de cet épisode et globalement c’est fabriqué de façon suffisamment fluide pour nous donner envie d’aller au bout de l’épisode sans trop regarder. Car la série utilise à merveille son univers et ses personnages. C’(est aussi l’épisode qui permet de voir pour la première fois une bonne scène entre Steve et Traci. C’était mignon comme tout.

J’aime bien mais j’aurais apprécié que la série aille peut-être un peu plus de l’avant. Traci de son côté tombe assez facilement dans le piège que l’on vient de lui tendre. De ce point de vue là, c’est très mignon comme tout. Côté tension et action, c’est assez bien géré surtout que la série se permet aussi d’ajouter d’autres personnages. Les détectives des sex crimes sont de retour pour le meilleur et leur suspect, Adrian Clark, qui pourrait bien être le serial violeur, est donc le personnage que tout le monde cherche. Sauf que la pauvre Traci n’est pas vraiment là où est Adrian. Le fait que ce dernier ne travaille pas seul était légèrement prévisible, surtout quand ils parviennent à l’arrêter alors que ce n’est pas du tout celui qui est avec Traci. Traci est très en forme dans cet épisode, dans le feu de l’action, prête à tout pour se sortir de cette situation. Puis il y a Dov et Gail. Je crois que les meilleures scènes de cette saison sont souvent celles de ces deux personnages. Il y a une vraie alchimie là dedans que je ne m’attendais pas nécessairement à retrouver mais preuve en est que Rookie Blue parvient à faire des choses justes. Dov est l’un de mes personnages préférés et Gail s’est révélé au fil des années. C’est une paire qui mérite toute l’attention des scénaristes.

« Home Run » est à côté de ça complètement différent. Il nous offre avant tout une belle petite scène finale entre Sam et Andy. Je sais que j’ai beau critiquer ces deux là, ils savent rester touchant et je suis content que la série n’ait pas décidé de les séparer (ce qui semblait se faire dans le premier épisode de la saison avec la révélation de Sam). Du coup, la scène finale entre les deux tourtereaux était mignonne comme tout. Ce n’est pas brillant mais c’est mignon. Comme beaucoup de scènes de cette série d’ailleurs car Rookie Blue sait rester mignonne. A côté de ça, « Home Run » est aussi un épisode mis en scène par Gregory Smith, ce qui implique aussi un peu moins de Dov dans l’épisode (dommage). Beaucoup de se choses se passent pourtant dans cet épisode et globalement, il était justement bon dans sa façon de jongler entre toutes les diverses intrigues. Charlotte Sullivan par exemple était top. Gail parvient à prendre une place plus importante cette année, tout ce que je pouvais attendre de la part de Rookie Blue. A côté de ça, l’histoire de Gail permet aussi de voir les choses différemment, de nous plonger dans un autre univers (tout aussi passionnant à mon goût d’ailleurs). L’histoire de l’adoption permet donc de parler encore une fois des petites histoires de famille de Gail, un choix toujours judicieux.

Car Gail est justement le meilleur personnage pour ça. Si Andy est le meilleur pour les histoires d’amour compliquée, Gail est plus dans ce genre d’aventures. Dov n’est pas en reste, même si moins présent dans cet épisode que dans le précédent. Après tout, Rookie Blue n’avait pas non plus énormément besoin de lui. A côté il y a Steve. Là aussi, la série veut creuser d’autres possibilités, d’autres personnalités. Steve se retrouve à la tête de l’enquête et avec Gail afin d’être sûr que Boz est le vrai responsable. Son alibi est bon au premier abord mais Michie Brewer, l’une des témoins clés, raconte à la police que Boz était celui qui a tiré, ce qui va forcément remettre en cause l’alibi. Côté affaire de la semaine c’était donc musclé avec tout un tas de retournements de situations. C’était parfois un peu facile mais on ne peut pas trop en vouloir à la série pour autant. Rookie Blue doit aussi donner de la place à d’autres personnages comme Juliet, Oliver, etc. et cet épisode le fait de façon assez intelligente sans se prendre la tête. Comme quoi. Au fond, je pense que cette saison veut vraiment donner à chacun des personnages la parole et une intrigue avec un vrai fil rouge. C’est tout ce que j’attendais de la part de cette série et je n’ai pas été déçu ici non plus.

Note : 6/10 et 6.5/10. En bref, Rookie Blue prouve encore qu’elle a des tas de choses à raconter.

Commenter cet article