Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 7. Episodes 2 et 3.

3 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Royal Pains

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 7. Episodes 2 et 3.

Royal Pains // Saison 7. Episodes 2 et 3. False Start / Playing Doctor.


La petite réjouissance de ces deux épisodes était de voir Ed Weeks dans « Playing Doctor » incarner un rôle d’acteur qui demande des conseils à Hank pour jouer un médecin. Ed Weeks est probablement connu par vous comme Jeremy dans The Mindy Project. Je trouve dommage qu’ils n’aient pas fait un cross-over avec la comédie romantico-médicale de Hulu (anciennement de FOX). Mais peu importe, la dynamique entre Hank et cet acteur est particulièrement bien ficelée. En tout cas, je suis surpris de voir une telle tenue de route pour une intrigue aussi facile que celle-ci. Mais « Playing Doctor » est globalement un épisode assez sympathique qui ne cherche jamais à prendre la tête du téléspectateur, simplement à lui faire passer un agréable moment. J’ai connu tellement de mauvais épisodes de cette comédie que d’en voir un agréable comme celui-ci me fait plaisir. A côté de ça, Hank ne grandi pas en tant que personnage. Il n’a pas besoin d’un acteur pour lui dire quoi faire cependant la réflexion est intéressante sur la place que peut prendre son métier : le fait de sauver des vies. Il va montrer à cet acteur que cela peut se faire dans l’urgence la plus totale (notamment quand il faut découper un bras pour qu’un homme puisse le garder en vie et évite de se faire amputer).

Personnellement, je ne me risquerais pas à faire quelque chose de ce genre là sans être sûr et certain que l’on peut le faire et que cela peut le sauver. C’est aussi un épisode qui permet de sortir un peu Hank de sa zone de confort. Ce dernier donne souvent l’impression qu’il est dans une redondance d’épisodes en épisodes. Il se répète et moi, ce n’est pas ce que je recherche. On est à la saison 7, il est peut-être temps de faire d’autres choses avec le héros. La scène d’ouverture est d’ailleurs pour cela assez efficace et permet de tout de suite nous mettre dans le bain mais de façon légèrement différente de ce que j’aurais pu imaginer au départ. Royal Pains a tellement faire de cold-open assez mauvais que d’en voir un bon me surprend. C’est un peu la même chose avec « False Start » d’ailleurs même si j’ai préféré l’autre. A côté de ça, Divya m’ennuie. Je n’arrive pas à comprendre ce que la série veut faire de ce personnage et cet épisode n’en fait malheureusement pas grand chose. C’est dommage mais bon, on ne peut pas trop en vouloir à la série de ce point de vue là. Du coup, les personnages qui ne sont pas dans la petite histoire de Hank se retrouvent avec leurs histoires personnelles à eux et ce n’est pas toujours ce qui se fait de plus judicieux non plus.

Disons qu’il y a une volonté de la part des scénaristes de faire encore et encore des intrigues à la mord moi le noeud. Je ne suis pas fan de la direction prise par Evan et Paige par exemple, deux personnages à fort potentiel qui ne font pas grand chose durant cet épisode. Et puis il y a « False Start », un épisode différent avec un triathlète que Hank doit traiter et cela ne va pas être de la tarte. Globalement, l’épisode fonctionne assez bien dans son ensemble car justement les scénaristes peuvent faire des tas de choses assez différentes. Evan et Paige sont cependant toujours dans la même dynamique : ils doivent emménager temporairement chez Hank. J’ai l’impression que c’est toujours la même mélodie. On nous vend quelque chose pour nous dire que finalement non, Royal Pains ne veut plus du tout faire les choses dans ce sens là et revenir à des intrigues beaucoup plus classique où tout le monde est dans le même lieu. Cela permet aussi de faire des économies à une série qui a déjà bien vécue et qui doit coûter cher à USA Network. Jeremiah de son côté se retrouve collé à Divya une fois de plus. Cette histoire de vidéo n’a pas grand intérêt non plus mais cet épisode était assez correct dans son ensemble. Finalement, deux épisodes, deux typologies d’intrigues.

Note : 4.5/10 et 6.5/10. En bref, de la réussite à quelque chose de médiocre.

Commenter cet article