Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tyrant. Saison 2. Episode 3. Faith.

3 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Tyrant

Critiques Séries : Tyrant. Saison 2. Episode 3. Faith.

Tyrant // Saison 2. Episode 3. Faith.


Les aventures de Barry me rappellent un peu celles d’Odelle dans American Odyssey, autant dire ce qui s’est fait de pire cette année dans ce genre de séries. La question dans l’épisode précédent était de savoir si Barry allait pouvoir revenir à la maison, sauf que ce n’est malheureusement pas très intéressant et encore moins maintenant qu’il a des gens en face de lui qui sont apparemment là pour l’aider. C’est un ennemi d’Etat et il doit donc trouver un moyen de passer inaperçu. Cependant, cet épisode est très concentré sur la religion et l’implication que peut avoir la foi. Barry avait-il vraiment la foi avant son voyage dans le désert ? Peu importe. C’est en tout cas ce que semble vouloir nous faire comprendre cet épisode tant la foi a beau être un sujet important, cela n’a pas vraiment d’implications intéressantes. Le problème avec Tyrant cette année c’est que tout est décousu aux quatre coins du monde et que plutôt que de nous donner une impression de globalité, cela nous donne une impression de déception. C’est en tout cas comme ça que je l’ai malheureusement ressenti, moi qui voulait entrevoir des possibilités complètement différentes après une saison 1 décevante. Je me rends compte qu’ils pouvaient faire pire que la saison 1. C’est dingue, ils n’ont pas compris les problèmes que la série avait l’an dernier.

Molly, en Californie, explore la notion de foi. En parlant de foi autour de Molly, Tyrant continue d’ensevelir sa série sous tout un tas de scènes relativement pompeuses. Le problème c’est que la foi n’est pas présentée de façon intelligente. Si c’est logique pour Molly, après avoir perdu l’homme qu’elle aimait, de se tourner vers la foi (en tout cas, je ne trouve pas ça illogique), l’introduction même de la religion dans cet épisode est tellement faite avec les gros sabots que cela finit par être terriblement décevant. On n’avait pas besoin de voir la foi kidnapper complètement cet épisode, à la fois du point de vue de Barry mais aussi de Molly. C’est un peu facile en plus de tout raconter au même moment. Cela donne l’impression que la foi était juste un thème à traiter, comme si c’était une case à coucher dans une liste de choses à faire dans une série sur une tyrannie. Pendant ce temps, à Abbudin, Jamal joue en famille aux Charades. En même temps, la famille royale a besoin de redorer son image. J’ai du mal avec ce type d’intrigues. J’avais déjà trouvé ça un peu pompeux dans The Royals (même si pour le coup c’était moins décevant que cela ne peut l’être dans Tyrant).

Tout cela tourne autour de l’attaque subit dans l’épisode précédent. C’était une bonne idée afin de clôturer le second épisode et donc de nous offrir de nouvelles perspectives. Cependant, c’est mal fait. Si Jamal n’est pas celui qui a lancé l’attaque, la série tourne rapidement en rond à ce sujet sans parvenir à réellement faire évoluer l’intrigue de façon judicieuse. C’est là que Tariq entre en jeu. J’aime bien cette idée mais je préfère largement Jamal qui s’assoie devant la caméra afin de mentir au monde entier. Et Leila doit gérer les conséquences de la bombe. Finalement, Tyrant continue d’être une série terriblement décevante qui n’a pas de grand intérêt ou en tout cas, qui n’arrive pas à la hauteur des attentes. L’an dernier, j’étais plutôt clément face à cette série car j’étais persuadé qu’elle avait le potentiel de faire beaucoup plus par la suite. J’attendais alors qu’elle se réveille et que les personnages soient tous utilisés de façon judicieuse. Ce dont je me rends compte avec cet épisode c’est que la série ne semble pas du tout intéressée par l’idée de se sortir de cette sale situation. En créant encore les bases de la saison, des bases qui ne m’intéressent pas du tout, je me demande ce que réserve encore Tyrant.

Note : 2/10. En bref, plus le temps passe et plus cette saison 2 de Tyrant est une vraie opportunité manquée.

Commenter cet article