Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tyrant. Saison 2. Episode 4. A House Built on Sand.

9 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Tyrant

Critiques Séries : Tyrant. Saison 2. Episode 4. A House Built on Sand.

Tyrant // Saison 2. Episode 4. A House Built on Sand.


Cette semaine, Tyrant introduit le personnage de Rami Said, fils illégitime de Jamal. Dès que Ahmed était ridicule (quand j’y repense il me fait penser au fils du grand industriel dans le film Entourage, incarné par Haley Joel Osment mais en beaucoup moins fun) mais il a encore plus l’air ridicule à côté de Rami. Ce dernier est un soldat, quelqu’un qui aime son pays. J’ai trouvé ça assez facile d’un point de vue scénaristique et bien que le personnage de Rami soit intéressant, le scénario ne trouve pas grand chose à en faire. Rami est l’occasion de donner un coup de fouet à une saison qui manquait cruellement de surprises et d’intérêt. Je ne savais pas vraiment dans quelle direction la saison voulait aller jusqu’à présent et même si je ne le sais pas toujours, cet épisode permet de s’éloigner de ce qu’il y avait de pire jusqu’à présent : Barry. Ce dernier est d’ailleurs toujours présent mais sa présence se fait moindre, ce qui est déjà une très bonne nouvelle. Sa famille lui manque, c’est un fait, mais il semble préférer rester à Bedouin plutôt que de retrouver sa femme. Il a aussi promis à Daliyah de surveiller son fils pendant qu’elle est en Allemagne. Je ne comprends pas trop la logique de Barry. Il n’a pas envie que sa femme et surtout ses enfants découvrent qu’il est toujours en vie ? Non, il préfère les laisser sur un deuil, reconstruire chacun de leurs côtés leur propre vie.

C’est tout de même sacrément problématique. En tout cas, cela ne permet pas de croire vraiment à l’histoire de Barry. Son engagement politique était déjà un peu lourd à la fin de la première saison mais alors quand on voit Tyrant tirer la corde encore un peu plus cette année, je me demande bien ce qu’ils comptent nous réserver par la suite. Mais je ne suis pas certain que cela soit de très bonnes choses. Rachid et Samira veulent quant à eux joindre leurs forces avec un ancien camarade de Rachid qui est devenu un militant religieux… radical. Parler de problèmes politico-religieux dans un pays du Moyen-Orient c’est une très bonne idée mais globalement, Tyrant manque ici d’un petit quelque chose. Rami de son côté, semble honorable, bon et même quelqu’un qui fonctionne. Le seul truc que je peux dire contre lui c’est qu’il n’était pas complètement dégoûté par son père, Jamal. Bien qu’il y ait liens du sang, je trouve dommage qu’il ne soit pas suffisamment suspicieux car Rami est justement une nouvelle porte pour un nouveau Abbudin. En tout cas, c’est un peu plus prometteur que ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent dans Tyrant. Heureusement que Rami se rend compte des crimes de Jamal tout de même, ce qui permet aussi de lui donner une certaine confiance en lui pour lui faire face. C’est peut-être uniquement à cause de ça.

On sait que l’on n’a pas encore tout vu de Rami, fort heureusement et bien que j’aimerais qu’il soit un vilain caché, la série ne parvient pas à intégrer suffisamment bien les questions autour du personnage. Abu Omar était également introduit dans cet épisode et là aussi ce personnage, radical, pourrait apporter un peu plus sur les questions de radicalisation religieuse. Le seul truc qui me fait peur c’est que Tyrant n’a jamais fait suffisamment preuve d’intelligence pour parler avec sérieux et intérêt de questions de ce genre là. Mais le besoin de Samira de rejoindre Abu a du sens. Son père avait dit dans la première saison qu’elle était devenue plus religieuse qu’auparavant. Elle a été touché par l’attaque de Ma’an et elle veut se venger. Il n’y a donc rien de bien surprenant là dedans. Finalement, ce nouvel épisode tente aussi de nous rappeler que Molly existe mais que Sammy a aussi besoin de revenir à Abbudin. Car de toute façon, s’il y a un mauvais choix de vie à faire, Sammy doit le faire, sans compter qu’il y a à la fois la volonté d’honorer son père mais aussi de retrouver son plan cul de l’an dernier. Finalement, Tyrant tente de faire des choses cette semaine sans parvenir à toutes les réussir. Rami a au moins le mérite d’être un personnage intéressant.

Note : 4.5/10. En bref, du mieux grâce à un nouveau personnage.

Commenter cet article

e.ang 16/07/2015 00:24

Bon point de vu mais absolument pas partager ! Rami est un manipulateur qui est complètement fou, mais tyrant nous montre comment un peuple peut se rassembler derrière une personne comme lui, tout d'abord en partageant son point de vu pour survivre et se libérer, mais ensuite en comprenant qu'ils y sont contraint. Question d'actualité ! Tyrant ne nous montre pas toutes les solutions mais laisse le téléspectateur faire la part des choses.
De plus dire que Samy revient à Abuldin pour honoré son père et bien la chose la plus aberrante que j'ai pu lire ! En effet, un jeune homme égoïste qui ne pense qu'à lui sans comprendre ce qui se passe autour de lui.