Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : UnREAL. Saison 1. Episode 9. Princess.

29 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #UnREAL

Critiques Séries : UnREAL. Saison 1. Episode 9. Princess.

UnREAL // Saison 1. Episode 9. Princess.


Il ne faut surtout pas jouer avec les sentiments de Rachel. C’est en tout cas ce que la série cherche à dire. Je trouve assez intéressant la façon dont cet épisode tente de connecter la dure réalité derrière la télé-réalité. La relation entre Adam et Rachel est forcément très intéressante car c’est quelque chose qui peut exploser d’un coup d’un seul dans la main de chacun des personnages comme une bombe qui n’attend que d’exploser. « Princess » permet justement de se concentrer de façon intelligente sur chacun des personnages et de faire une sorte de bilan mais avant tout, de se concentrer sur les éléments les plus importants de UnREAL jusqu’à présent. Dans cet épisode, Adam doit faire son choix, ou plutôt celui de la production car son envie ce n’est pas de terminer avec qui que ce soit parmi les candidates qu’il a devant lui mais uniquement avec Rachel. Le discours qu’il porte à la fin de l’épisode comme quoi il aime Rachel plus que tout, qu’il se moque des tabloïds et de ce que ces derniers pourraient dire à leur sujet, cela me plaît. Adam pourrait presque être plus sincère que la moyenne (et surtout plus que ce qu’il n’a été jusqu’à présent, ne serait ce que son histoire de relations sexuelles pour gagner sa place et développer son futur business).

C’est amusant car à un épisode de la fin de la saison, on a l’impression que la saison est déjà terminée. Cet épisode ne fait que poser les bases du dernier épisode pourtant, mais je n’ai pas totalement eu cette impression. On sent que UnREAL a énormément de potentiel pour la suite même si je me demande comment cela pourrait avoir un lien avec la télé-réalité. Rachel a envie de raccrocher, Adam n’a pas envie de faire quoi que ce soit par la suite, juste de vivre d’amour et d’eau fraiche. J’aime bien la façon dont Rachel remballe l’offre de Quinn de faire la suite d’une émission, de travailler pour elle non plus comme une freelance mais comme une employée à part entière. Sauf que Rachel est dégoutée par ce qu’elle sait pourtant faire de mieux. On l’a vu tout au long de la saison, Rachel n’aime pas la télé-réalité, elle n’aime pas manipuler les gens pour changer leur personnalité à l’écran. Et pourtant, c’est ce qu’elle sait faire de mieux. Du coup, je me demande si le dernier épisode ne va pas briser sa relation avec Adam, pour mieux donner envie à Rachel de se venger… à sa façon. Ce pourrait être une bonne chose, surtout que « Princess » a un titre qui évoque tout le contraire de ce que propose la série.

UnREAL n’est pas un conte de fées et il n’y a rien de féérique là dedans. Tout est faux, des sentiments aux décors, tout. Quinn a de son côté plus d’un tour dans son sac afin de continuer à mener son monde à la baguette, capable de faire fuiter une sextape entre Adam et Rachel histoire de faire du mal à Jeremy (qui est toujours fou amoureux de Rachel) mais également à Adam (qui pourrait en subir les conséquences médiatiques). Quinn tient tout le monde par la peau de tout ce qui est possible d’imaginer. Le bref moment de bonheur entre Quinn et Chet n’a même pas duré un épisode et maintenant, elle est décidé de le sortir de sa vie une bonne fois pour toute. UnREAL fait un très beau boulot pour faire le portrait de ces personnages aux facettes complètement différentes, ce qui permet aussi à Quinn de sortir du lot et de mettre en avant sa personnalité dans cet épisode. Ce qui lui arrive est dévastateur mais à ce moment, elle est capable de tout : du chantage avec Rachel (mais pourquoi voudrait-elle quelqu’un qui n’a pas envie d’être là, est-ce que cette personne ferait du bon boulot ? Je pense que justement, ce serait détruire le futur de Quinn si Rachel n’a pas envie d’être là, car elle sait comment la mécanique fonctionne et comment la briser).

Le but de cet épisode est aussi de montrer quelle est la vraie personnalité de chacun derrière cet ensemble de faux semblants. Ce n’est pas facile mais justement, les masques tombent petit à petit dans une série qui maîtrise tout cela de façon brillante. J’aime par ailleurs l’alchimie qu’il y a entre Shiri Appleby et Freddie Stroma même si dans un sens, je suis persuadé que cela ne peut pas durer au delà du prochain épisode (ou en tout cas, ce serait un peu trop facile à mon goût). Et Grace dans tout ça ? Cette dernière n’est qu’un pion et elle ne comprend pas vraiment ce qui se passe même si dans un sens, UnREAL ne fait jamais vraiment dans les lignes fines et préfèrent les gros sabots.

Note : 8.5/10. En bref, Everlasting touche à sa fin alors que le dernier épisode (en l’occurence le prochain) peut partir dans toutes les directions sans que l’on ait quelconque indice.

Commenter cet article

Dem 04/08/2015 23:55

Et sinon pour en venir à l'épisode 10, qui pourrait partir dans tous les sens, je l'ai visionné. *alerte SPOILERS*

Pour un season finale, je suis assez décu ; c'est un épisode qui manque vraiment d'intensité. Au final la saison 1 a pris son temps pour surtout poser les bases de ses personnages principaux et les relations entre chaque protagoniste. Pas de grand bouleversement en somme, j'espère que la saison 2 gagnera en rythme et osera davantage. Il y a un vrai potentiel à exploiter.
Ensuite, j'attendais la fameuse confrontation entre Quinn et Rachel... Avec le recul, je me dis que c'est assez couillu de la part des scénaristes que l'ultime scène entre ces deux persos ne soit "que" cela. Cela aurait été trop facile de la part de Rachel de jouer la victime ; elle accepte depuis le début les règles du "jeu". Faire passer Quinn pour LA méchante manipulatrice, c'aurait été très simpliste. Chacune a tenté de s'en sortir au milieu de cette jungle de télé-réalité, et a à la fois gagné et perdu. C'est plutôt fataliste et cynique ; mais on n'est pas chez les bisounours donc ça reste cohérent et dans le ton de ce qui s'est construit depuis le début.
Le gros point noir c'est la dernière scène avec Jeremy. Ce personnage est écrit avec les pieds, et cà parait tellement évident à ce moment. "Coucou Mme Goldberg je viens vous dire que votre fille ne va pas bien !" Sauf que cà, mec, c'est pas un scoop, depuis l'épisode 2 on le sait ; et la petite humiliation que tu as infligée à Rachel n'a sûrement rien arrangé.
Bref, pour moi ce genre de truc bâclé est une erreur des scénaristes : ça n'apporte aucun enjeu scénaristique, pas de tension, ça tombe à plat, inutile d'amener un problème déjà abordé par des personnages aussi peu intéressants. J'ai pas envie qu'on réduise Rachel à "cette fille bipolaire", parce que sa complexité va bien bien au-delà de cela. Il va falloir être intelligent dans l'écriture des prochains épisodes pour rattraper ça. A la limite il aurait mieux fallu clôre sur Quinn et Rachel, qui représente mieux l'esprit de la série.

*fin du SPOILER alert*

Hâte de lire ta prochaine critique pour échanger là-dessus !

Dem 04/08/2015 23:47

*consentants.

Dem 04/08/2015 23:46

Cet épisode était assez sympa dans son ensemble, j'ai trouvé intéressant la petite colère de Grace ; ça montre à quel point elle s'est nourrie d'espoir (naïve) alors qu'au fond elle est lucide sur ce qu'est Everlasting. Ce résume sûrement bien ce qui est vécu par tous ces candidats de tv-réalité : manipulés et onse