Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wayward Pines. Saison 1. Episode 10.

25 Juillet 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Wayward Pines

Critiques Séries : Wayward Pines. Saison 1. Episode 10.

Wayward Pines // Saison 1. Episode 10. Cycle.
SERIES FINALE


FOX a annoncé que finalement aucune suite de Wayward Pines ne serait programmée l’été prochain. En effet, cette série a toujours été construite comme une mini-série avec une saison bouclée. L’histoire de Wayward Pines ne pouvait donc pas reprendre de plus belle si ce n’est que l’on comprend à la fin de « Cycle » que Wayward Pines a toujours été une question de cycles et que les idées de Pilcher ne vont finalement pas s’arrêter là. Car tenter de quitter cette ville serait une terrible affaire pour les habitants. Pilcher a compris que personne ne pouvait rester confiner dans une aussi petite ville s’il n’y a pas un peu de répression et de peur. Du coup, c’est ce sur quoi la nouvelle génération après lui va s’atteler bien entendu. Accessoirement, « Cycle » est donc le dernier épisode, concluant une magnifique saison de façon intelligente. J’ai adoré la façon dont cette saison s’arrête, à la fois du point de vue de l’invasion des abbies mais également la façon dont chacun va arriver à nous surprendre dans sa façon de survivre. Pilcher arrêtait l’électricité de Wayward Pines à l’issue de l’épisode précédent ce qui donnait une porte d’entrée pour les abbies par le mur qui n’est plus électrifié. Bien évidemment, c’est terrible pour tout le monde mais ce que voulait ici Pilcher c’est éliminer tout le monde afin de se construire encore un nouveau monde.

Je trouve que l’épisode joue particulièrement bien avec les retournements de situation et nous offre donc un spectacle particulièrement efficace. Je ne m’attendais pas forcément à ce que d’un point de vue de l’action cela soit aussi sympathique et réussi mais Ethan et Kate, les héros naturels de Wayward Pines, parviennent aussi à nous offrir un vrai spectacle, jusqu’à la mort d’Ethan. Je m’attendais à ce que quelqu’un d’important meurt dans ce dernier épisode mais je ne m’attendais pas nécessairement à ce qu’il meurt de la sorte. Kate ne pouvait pas mourir, ni la femme d’Ethan, cela aurait été un peu trop facile, mais la mort d’Ethan, bien que prévisible, assomme la série à la fin de l’épisode. C’est une occasion de dire que la force de Wayward Pines est en train de partir, de laisser place à nouveau au chaos mais un chaos d’une autre sorte. Les morts s’enchaînent, que cela soit le patron de l’agence immobilière ou bien quelque chose d’autre. Puis il y a Pam qui va aussi confronter Pilcher par rapport à sa décision de tuer tout le monde. J’adore le personnage de Pam car elle a su se faire une bonne et belle place au milieu de la série sans problème. Je ne m’y attendais pas nécessairement au début (même si elle apparaît comme une bonne méchante naturelle) mais elle s’est adoucie au fil des épisodes, quitte même à devenir touchante comme tout.

Au fil des épisodes on se rend compte que finalement Wayward Pines était une brillante série qui propose une vraie réflexion sur l’humanité, sur la construction d’une société et de la place de la violence pour faire régner ou le chaos ou bien la peur. Wayward Pines est une société despotique au fond, où la peur permet de faire régner l’ordre malgré toute la résistance qui peut se mettre en place en parallèle. Tout au long de ce dernier épisode on est donc attaché à ce que la série nous raconte et le tout fonctionne très bien. Accessoirement, je suis fan de chacun des personnages que la série nous a introduit. Finalement, la série nous fait donc une dernière proposition qui me plaît. Avec de l’émotion (des morts), des révélations (la fin), des surprises (Pam) et de l’action, la série termine en bouquet final particulièrement efficace. On ne pouvait pas demander moins de la part de la série. Surtout que Wayward Pines était tout de même assez mal partie pour être cette série de SF intelligente au départ. Je me souviens encore du second et du troisième épisode, des bons épisodes mais pas suffisamment réfléchis qui n’apportaient pas la réflexion nécessaire. Sauf que l’on comprend le pourquoi du comment une fois arrivé au milieu de la saison et cela ne s’est jamais arrêté par la suite.

Note : 10/10. En bref, magnifique fin de saison.

Commenter cet article

moi59 17/09/2015 10:26

j' ai du louper un truc mais a un moment pilcher appelle le gars de la cia au début et lui dit" on arrete tout

bref c' est un peu n' importe quoi cette histoire de fin du monde " ou encore une fois j' ai loupé un truc, faut dire que j' etais tres fatigué en matant ça tard le soir

Leo 07/09/2015 10:10

Belle série par l'estétisme des décors et le caractère des personnages. Des invraisemblances viennent malheureusement démonter l'intrigue et la fin est ratée, mais c'est clairement une ouverture pour négocier une saison 2 ce qui n'est pas gagné.

Sgt Pépito 27/07/2015 23:18

ps : lorsque je dis ”bien belle série” c’est fortement ironique (non mais je précise au cas où ^_^)

pour clarifier mon propos : la série est très (mais vraiment) très cool MAIS le propos final terriblement désespérant pour l’humanité.

Sgt Pépito 27/07/2015 23:16

”Pilcher a compris que personne ne pouvait rester confiner dans une aussi petite ville s’il n’y a pas un peu de répression et de peur.”
ouiiii mais bien sûr égorger des gens en place publique c’est ”un peu” de répression ?
Non mais c’en est presque comique.

La série reste très bonne mais finalement si on se demande comment les ”jeunes” ont bien pu réussir terrés dans leur clapier à reprendre la main sur les adultes qui disposent dans la montagne du plus gros système de surveillance et de l’armement on trouve des incohérences mais bon, un pitch intéressant pour la saison deux aurait été de voir comment petit à petit ils réussissaient à reprendre le pouvoir en mentant et jouant sur la propension des adultes à croire et aider les enfants (même si ceux dans l’arche sont plutôt des jeunes hommes et femmes et non des petits collégiens en goguette)...
D’un autre côté, ne plus vouloir se surveiller et s’espionner a du les aider...
Que faire ? L’équation semble insoluble et si la réponse à la question, quelle est la solution la plus efficace à la survie d’un groupe d’individus, la réponse est : la dictature et un régime fasciste et bien quelle bien belle série... Au moins elle a le grand mérite de susciter le débat et ce n’est pas si coutant dans le monde des séries.

4evaheroesf 25/07/2015 17:51

Jason "le nazi" a survécu, mouais.
Mais j'adore toujours les voitures-bombes !
Pour Ethan et Pilcher, c'était prévisible.
Par contre, la fin est moyenne.
Bref, il y avait de l'action et des morts, donc ça me va.

Bilan : épisode sympa.
Quand à la série, j'ai dû attendre l'épisode 5 pour qu'elle révèle ses qualités, mais après, c'était divertissant à suivre.
En tout cas, j'espère qu'il n'y aura pas de saison 2.