Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Chaises Musicales (2015)

3 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Les Chaises Musicales (2015)

Les Chaises Musicales // De Marie Belhomme. Avec Isabelle Carré et Carmen Maura.


Un premier film ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus facile à faire mais Marie Belhomme a voulu tenter. Elle met alors en scène Isabelle Carré (Respire) dans cette comédie romantique légèrement surréaliste. L’actrice était le premier choix de la réalisatrice pour son film. Elle avait dit ne voir personne d’autre dans le rôle et je trouve que c’est assez étrange car justement, Isabelle Carré semble être Perrine tout au long du film. On ne voit pas l’actrice. C’est donc un film gentillet que la réalisatrice vient nous offrir ici, sans trop déborder non plus avec quelques bonnes idées, des dialogues parfois inspirés et un poil de comédie un brin enlevée. Les Chaises Musicales c’est l’histoire d’une femme qui, culpabilisant d’avoir mis un homme à l’hôpital sans le vouloir va prendre sa place à l’école et enquêter afin de comprendre la vie de cet homme qu’elle ne connait pas du tout. C’est un film qui se veut tarabiscoté du début à la fin mais ce n’est pas une mauvaise chose. Bien au contraire, on découvre petit à petit la vie de cet homme (presque) seul au travers du regard de cette femme qui a une vie qui était jusque là particulièrement triste.

Perrine est une musicienne presque professionnelle. Elle vit seule et anime des goûters d’anniversaires, ou les gâche, c’est selon. Par accident, elle fait tomber un homme dans la benne d’une déchèterie. L’inconnu est dans le coma, mais Perrine est prête à tout pour qu’il se réveille. Elle s’immisce dans sa vie pour le découvrir, mais profite aussi de l’occasion pour lui emprunter son boulot, son appartement, son chien… Mais surtout, elle tombe amoureuse…

Plus qu’une comédie romantique, Les Chaises Musicales est avant tout un film sur la vie. C’est assez étonnant car je ne m’attendais pas du tout à ce que le film parle de vie sous cet angle. Le problème avec tout ça, c’est que du coup le film manque cruellement de consistance alors que globalement, il y a de belles choses dedans. Mais le film n’est pas suffisamment abouti à mon goût. Tout est parfois aussi trop fait pour n’entrer que dans le sens de Perrine. Les autres personnages sont alors un peu oubliés à mon goût. Heureusement que Isabelle Carré ne donne pas dans la surenchère. Elle est justement très vrai, elle-même (même si je ne pense pas qu’elle soit comme ça dans la vraie vie non plus). Mais le choix de l’actrice est parfait justement car il s’accorde parfaitement avec la personnalité de Perrine. L’actrice donne un vrai plus au film alors que sans elle, il aurait été probablement d’une fadeur assez problématique. La mise en scène de Marie Belhomme n’a rien de très originale, sans pour autant être trop scolaire. Disons qu’elle ne cherche pas à faire grand chose avec sa caméra. La vision qu’elle lui offre est propre, peut-être un peu trop.

Car ce qui donne du relief au film c’est justement Isabelle Carré. L’actrice porte à elle seule une bonne histoire qui n’a pas été suffisamment bien développée. Le film oscille aussi parfois un peu trop entre divers genres : la comédie douce amère, le conte (avec la morale qu’il y a derrière selon laquelle il faut toujours faire amende de ses erreurs), et peut-être aussi le film complètement farfelu qui n’a pas nécessairement de sens. Le charme qui se dégage de cette comédie a beau venir presque uniquement d’Isabelle Carré, le personnage de Perrine, créé par Marie Belhomme, est lui aussi très bon. Il serait regrettable de ne pas la remercier pour ça au moins. Quoi qu’il en soit, le film donne aussi de la place à certains bons seconds rôles (même si ce n’est pas suffisamment montré étant donné que Isabelle Carré prend la place de tout le monde). Finalement, Les Chaises Musicales fait presque une sorte de lettre d’amour aux gens timides qui n’osent jamais dans la vie faire quoi que ce soit sans se cacher derrière un masque. La réalisatrice, si elle fait des films avec plus de folie et un brin supplémentaire de substance, ce pourrait être réussi.

Note : 5/10. En bref, Les Chaises Musicales vaut surtout pour le jeu sans faille d’une Isabelle Carré brillante.

Commenter cet article