Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dark Matter. Saison 1. Episodes 6 et 7.

5 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Dark Matter

Critiques Séries : Dark Matter. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Dark Matter // Saison 1. Episodes 6 et 7. Episode Six / Episode Seven.


Après le coup des zombies, je dois avouer que je me suis préparé à toutes les éventualités. « Episode Six » est pourtant, un solide épisode de Dark Matter. Il s’est passé quelque chose avec cet épisode que je ne m’attendais pas du tout à voir : la série a changé le ton et délivré quelques réponses sur le passé des personnages. Cet épisode donne une direction supplémentaire à la série et les zombies de l’espace de l’épisode précédent n’ont malheureusement pas fait recette. C’est aussi un épisode qui avait un énorme potentiel et les choses auraient pu être encore plus intéressants si Dark Matter voulait réellement délivrer de solides réponses. Five a mis en place sa propre version de Dreamscape (ou bien, pour une comparaison bien moins flatteuse, de Stitchers, actuellement diffusée sur ABC Family). Five va pouvoir accéder à ses souvenirs cachés et passer d’un souvenir à l’autre pour les membres de l’équipe qui sont avec elle. On a donc des réponses en bonne et du forme dès le début de l’épisode et si certaines ont bien fonctionné (le passé de Four en tant que prince), que certains sont plein de potentiel (Six), d’autres n’ont pas forcément fonctionné aussi bien que prévu (One).

Le problème c’est que Dark Matter ne peut pas tout dire dans cet épisode. Si c’est l’épisode qui nous a donné le plus d’informations sur les personnages pour le moment, c’est aussi un épisode qui s’intéresse au personnage le plus discret. L’histoire de Four est vraiment étrange alors que l’on découvre que son histoire est celle d’un Prince déchu qui a tué son père, sauf que ce n’est pas lui qui a réellement tué son père et qu’il a été accusé par sa belle mère qui voulait installé son propre fils sur le trône. C’est sacrément tordu toute cette histoire mais justement, c’est quelque chose que j’aime bien ici. Il n’y pas énormément de développement là dedans mais pourtant, au rythme de la série, c’est beaucoup de révélations d’un coup. Tout cela va forcément conduire à un danger pour la vie de notre jeune femme sur la « table des souvenirs » (j’aime bien l’appeler comme ça). Six a aussi été envoyé dans le monde des souvenirs afin de la sortir de là. Six est quelqu’un que j’aime bien mais surtout car l’acteur incarnait un personnage assez bon dans Continuum (et qu’il s’incruste aussi dans énormément de séries canadiennes depuis des années). Six va avoir droit à l’une de ses souvenirs ce qui permet là aussi de se poser les bonnes questions (et je ne m’attendais pas du tout à ça).

Accessoirement, cet épisode donne donc des informations sur des personnages que l’on a envie de découvrir et c’est une bonne nouvelle. C’est peut-être ce qui manquait aussi à cette série qui s’était égarée ces derniers temps dans ces cas de la semaine tous plus pompeux les uns que les autres dans leur manière d’aborder les personnages sans les faire évoluer. Le concept de cet épisode est plutôt bon, en espérant juste que pour nous révéler des choses sur le passé des personnages, elle ne passe pas uniquement par des épisodes de ce genre là car je vois déjà Dark Matter venir sur le sujet. « Episode Seven » est légèrement différent et c’est bien le problème car cet épisode est clairement le genre d’épisode que l’on va oublié rapidement. C’est un problème de la semaine résolu dans un épisode de la semaine avec des personnages de la semaine. Tout est construit autour d’une vengeance un peu ridicule et bien loin de ce que l’on aurait probablement pu espérer. Tout commence avec Five qui se souvient soudainement du code du coffre. Cela va leur permettre d’ouvrir le coffre et de découvrir à l’intérieur un androïde désassemblé. Donc tout le monde va mettre ce robot en marche. Elle s’appelle Wendy (incarnée par Ruby Rose) et elle est terriblement sexy. C’était drôle de la voir jouer de ça mine de rien.

Elle commence à leurs faire de petits plats et puis il y a aussi ce qui se passe avec One. C’est drôle car finalement, cette intrigue n’a pas de grand intérêt. De plus, on voit très rapidement dans cet épisode bouteille (très huis clos, proche de ce que j’imaginais pour Dark Matter lors de son lancement) que Wendy n’est pas là pour faire plaisirs aux hôtes. Ce serait trop facile et du coup, cet épisode n’en est donc que plus prévisible. A côté de ça, la personne dans le « pod » c’est Sarah (incarnée par Natalie Brown, vu dans The Strain), une vieille amie de Three qui souffrait d’une maladie incurable. Elle a toujours ses souvenirs (et c’est justement là le vrai intérêt de l’épisode pour en découvrir plus sur les personnages et en l’occurence ici sur Three). Dommage cependant que cela ne nous offre pas énormément de surprises, j’aurais tellement aimé que justement l’épisode puisse nous surprendre à sa façon. Sarah est donc clairement le genre de personnages qui peut intervenir dans Dark Matter et nous en apprendre sur les autres (plutôt que de passer par le procédé de l’épisode précédent). Mais comme la série ne veut pas tout nous dire tout de suite, elle se contente donc de nous offrir des bribes d’informations histoire de pouvoir faire durer le plaisir sur chacun des personnages durant des saisons (sauf que je vois mal Syfy renouveler des années Dark Matter, même si elle lui coûte moins cher que Defiance par exemple je suppose).

Note : 7/10 et 4.5/10. En bref, entre bonnes révélations et un épisode que l’on oubliera très vite, la série oscille encore entre le bon et le moins bon.

Commenter cet article

4evaheroesf 05/08/2015 18:20

S01E06
Points positifs
- Four et Five sont utilisés.
- Un épisode avec son lot de révélations.

Point négatif
Je suis vraiment déçu pour Four et ce n'est pas mieux pour les autres.

Bilan : bon épisode.

S01E07
Point positif
Un épisode divertissant.

Points négatifs
- One et Two.
- Des personnages introduits et aussitôt éliminés.
- Je m'en doutais, mais même Three a un passé gentil.

Comme quoi, le pitch de départ n'a tenu longtemps, ce sont tous des "gentils" piégés et devenus des "méchants".

Bilan : sympa.

4evaheroesf 05/08/2015 18:20

S01E06
Points positifs
- Four et Five sont utilisés.
- Un épisode avec son lot de révélations.

Point négatif
Je suis vraiment déçu pour Four et ce n'est pas mieux pour les autres.

Bilan : bon épisode.

S01E07
Point positif
Un épisode divertissant.

Points négatifs
- One et Two.
- Des personnages introduits et aussitôt éliminés.
- Je m'en doutais, mais même Three a un passé gentil.

Comme quoi, le pitch de départ n'a tenu longtemps, ce sont tous des "gentils" piégés et devenus des "méchants".

Bilan : sympa.