Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 10.

14 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Devious Maids

Critiques Séries : Devious Maids. Saison 3. Episode 10.

Devious Maids // Saison 3. Episode 10. Whiplash.


Pauvre Carmen. Elle ne méritait pas tant de malheurs dans sa vie. Son album est prêt, elle aurait enfin pu accéder à son rêve sauf que la vengeance de Jacklyn est particulièrement sévère. En plus de montrer à l’écran devant l’Amérique entière une sextape elle va aussi faire en sorte qu’elle ne puisse pas faire de musique de toute sa vie, gardant son contrat en otage. Je me demande si un jour Carmen va réussir à devenir une star de la chanson comme elle l’a toujours rêvée. C’est assez dramatique tout de même, la pauvre le méritait vraiment pas ça du tout. Mais alors vraiment pas du tout. Mais d’un autre côté, Carmen l’a bien chercher, laissant son portable dans le canapé du couple Dussault et la femme de Sebastien avait alors découvert et surpris des appels de son cher et tendre. Cet épisode a voulu donner à Carmen le retour de bâton. Elle se retrouve donc maintenant sans carrière, sans Sebastien, sans rien du tout. Après, elle l’a bien cherché tout de même. Il ne faut pas jouer autant avec le feu et l’on savait aussi dès le début que cette relation était vouée à l’échec. Cela ne pouvait pas bien se passer, on est dans une série de Marc Cherry pas dans une série à la mord moi le noeud qui ne cherche jamais à mettre ses relations et ses personnages en péril. Carmen est peut-être un personnage que tout le monde aime (en tout cas moi oui), elle n’a vraiment pas de chance.

A côté de ça, Marisol tente de recoller ce qui peut encore être recoller dans sa relation avec Jesse. C’est toujours aussi mal fichu cette partie de la saison. Je ne sais pas trop dans quelle direction Devious Maids veut aller mais maintenant que Jesse semble ne pas être le tueur, je trouve assez problématique de voir la série aller dans la direction la plus simplette qu’il soit. Elle ne cherche même pas à nous surprendre. Marisol et Jesse c’est clairement le genre de couples que l’on a envie de détester en télévision car avec eux, il n’y a jamais de surprises et les bons sentiments sont tellement prévisibles que rien ne passe de la bonne façon. A côté de ça, il fallait bien que des choses se compliquent tout de même pour elle avec Olivia. Est-elle responsable de la mort de Blanca et Louis ? C’est bien ce que tout le monde est en droit de se demander. J’aime beaucoup l’actrice et Marc Cherry semble adorer lui donner le rôle de la folle de service. Elle était déjà l’ex femme d’Orson Hodges, complètement frappée à cause de sa mère. Elle est maintenant un personnage complètement cinglé capable de se raser le crâne, histoire de nous dire qu’elle a vraiment un grain au cerveau. De son côté, Zoila se retrouve face à la Maid du Dr Neff qui a la chance de faire tout mieux qu’elle.

C’est assez drôle là aussi même si cela n’a aucun intérêt. Disons que d’un point de vue narratif, cela ne fait pas évoluer grand chose de la série et c’est sacrément dommage. J’aurais justement apprécié qu’ils parviennent à nous surprendre et à faire quelques bonnes surprises en cours de route. Heureusement que Zoila est là pour les autres tout de même, c’est la seule chose que l’on pourrait retenir ici. Enfin, Rosie mène l’enquête. Si Rosie n’a rien de Sherlock Holmes, il fallait bien qu’elle soit convaincue que Taylor ait une liaison. Sa façon de la suivre et de tenter de découvrir qu’est-ce qui se passe derrière Taylor et découvrir qu’elle rejoint Spence dans un parc. Non, les deux n’ont pas de relation amoureuse (après tout, cela aurait été un peu trop facile non ?) mais Spence est là pour Taylor alors que cette dernière est dépendante aux médicaments. C’est sacrément tordu comme retournement de situation et je trouve ça assez décevant. J’aurais préféré un complot complètement différent que les deux personnages mèneraient ensemble. Finalement, Devious Maids a donc des choses intéressantes à nous raconter mais aussi de gros problèmes narratifs qu’elle a toujours autant de mal à régler.

Note : 5.5/10. En bref, avec de bonnes idées et toujours des retournements de situation un peu bête sur les bords… Devious Maids a du mal.

Commenter cet article